Les années 80

En 1980 j’ai 15 ans je suis à 100% dans la passion, j’écris des nouvelles morbides et « inspirées ». A 17 ans je fais un voyage en Espagne qui décide de mon avenir (je passe sur les détails) et je décide que je ferai des études d’espagnol et que j’irai enseigner le français là-bas « plus tard ».

1984 j’ai mon bac et commence la fac d’espagnol à Bordeaux. Les années bordelaises sont surtout de folles années de fêtes, de rigolades, d’aventures, de glandouille et de flirts… Un peu moins d’étude… De grandes histoires d’amitiés. Beaucoup de complications. Une bonne addiction à la clope est installée.

En janvier 1989 je pars à Madrid au pair. Au bout de deux mois je craque : je prends un appart avec une autre fille au pair, je bosse comme « prof de français ». Commence une folle vie de fêtes, de nuits de folie, de rigolades, d’aventures et de coeur brisé. J’y resterai jusqu’à fin 92.

Objets: une valise, un sac à dos, un train le « Puerta del Sol »… Des lettres, en papier.

Evènement : El Golpe de Estado de 1981 : Le coup d’état à Madrid, perpétré par un certain nombre d’officiers de l’armée. Sa partie la plus médiatique fut l’assaut du Congrès des Députés par un groupe important de gardes civils ayant à leur tête le colonel Antonio Tejero… A 1 heure du matin, le roi Juan Carlos intervient à la télévision pour s’opposer au coup d’Etat et défendre la Constitution . A partir de ce moment, le coup d’Etat est considéré comme avorté. Et le roi (roi depuis 1975 à la mort de Franco) devient le symbole de la démocratie en Espagne en refusant le retour d’une dictature militaire, lui qui avait été désigné pour lui succéder par Franco, le dictateur lui même. C’est un évènement énorme pour l’Espagne.

Film : Mujeres al borde de un ataque de nervios (Femmes au bord de la crise de nerfs). On découvre vraiment Almodovar avec ce film… Antonio Banderas est encore un jeune acteur espagnol que je croise dans la rue en allant acheter mon journal. Carmen Maura est magnifique. Les cinémas de Madrid sont encore rétro pour un an ou deux, avant la modernisation.

Livre : El Balneario de Carmen Martin Gaite, ou Entre Visillos. Je crois pas que ce soit des livres traduits en français. C’est une romancière espagnole. Je ne sais pas trop quoi vous en dire. J’aime son univers. C’était une femme brillante et qui avait pris sa place dans un monde plutôt masculin. Une intellectuelle espagnole de la deuxième moitié du 20ième.

Série : Je regarde pas la télé. Dans les années 80 j’écoute que la radio.Tout France Inter.

Chanson : Les Rita Mitsuko : Marcia Baila