Feutres

Hier pendant que ma voiture Ă©tait au contrĂ´le technique j’ai marchĂ© Ă  travers « la zone »Â  pour aller jusqu’Ă  « Soleil Libre » Ah ah… Quel beau nom pour un centre commercial au milieu de champs changĂ©s en parkings  goudronnĂ©s oĂą la nature ne peut plus s’exprimer que par quelques pissenlits.

LĂ  je suis restĂ©e deux heures dans le magasin de « Loisirs crĂ©atifs » Ha ha… Quel belle expression « Loisirs crĂ©atifs »! CrĂ©ons! Tout en nous amusant, « crĂ©ons »! C’est d’un con…

L’autre jour avec une copine on prenait le soleil sur ses transats, au milieu de son jardin , sous les bouleaux, il faisait soleil, il y avait du vent, on parlait de tout et de rien on bavassait en buvant du thĂ© vert…

Elle m’a demandĂ© si je ressemblait Ă  ma mère, si je lui ressemblait c’Ă©tait en quoi? J’ai bu une gorgĂ© de thĂ© vert refroidit et j’ai rĂ©pondu : « Je suppose que c’est dans mon cĂ´tĂ© snobinard. Pour le reste, je ne vois pas. » On a continuĂ© Ă  regarder le ciel. Les yeux un peu fermĂ©s. Les gamins jouaient Ă  planquer des cailloux dans les trous de la clĂ´ture.  On prenait un coup de soleil sur le nez. On bougeait pas.

Au magasin de « Loisirs crĂ©atifs » j’ai achetĂ© des feutres. De chouettes feutres un peu trop chers… Je vais laisser tomber les aquarelles puisque mon rdv chez l’ophtalmo est pour mi-juillet.