Quand t’es dans le dĂ©sert, depuis trop longtemps…


Pour la première fois je vais changer le contenu d’un de mes posts…
Pourquoi?
Parce que j’en ai marre de voir tous ces visiteurs qui atterrissent sur la page oĂą je parle d’un fameux dĂ©sert espagnol oĂą se passe tous les Ă©tĂ©s un festival de merde…
Pourquoi ça m’ennuie?
Parce que chez moi j’aime bien avoir mes amis et les d’jeuns en shorts qui frappent Ă  ma porte pour savoir ce qui se passe Ă  ce festival, ça commence Ă  bien faire! Non mais oh!!!
J’aurais Ă©crit un truc plein de sexe et de foufounettes et de bites en feu… J’aurais pas plus de trafic! (Je sens qu’il va falloir que j’efface ça vite fait de mon blog si je veux pas voir mes stats montĂ© en flèche Ă  cause de ce petit post innocent….)
Ralalala… On peux mĂŞme plus parler de ce qu’on veut sans voir des centaines d’internautes dĂ©bouler chez vous sans raison…
C’est intime chez moi. Je veux pas y voir des ravers qui sont tout content d’aller cramer dans le dĂ©sert espagnol. Dans le dĂ©sert je veux rien. Rien. Quelques randonneurs fous. Quelques scientifiques avec un coup de soleil sur le nez. Des documentaristes… Mais je veux pas de jeunes cons sous acide en train de se fracasser Ă  jamais les oreilles. Je suis comme ça.
Donc je retire l’abominable mot clĂ© de mon article en espĂ©rant que les d’jeuns bien lavĂ©s et bien peignĂ©s vont aller voir ailleurs si je suis! Non mais! Rah… Bah! Oh…
Ceci dit, portez vous bien et adishatz!