Mahie la brocante II

Ce matin nous étions au vide grenier à 8h. Mon homme de main (sorte d’éminence grise) portait les cartons, pendant que je présentais tout ça harmonieusement sur mes 2m linéaires… Mon homme de main (sorte de Raoul Volfoni) parti, les brocanteurs m’ont sauté dessus avec « avidité »… A 13h je pliais bagage avec 190 euros en poche. Et toc. Je les ai bien mérité parce que franchement je tenais pas debout tellement j’avais sommeil…

Avions regardé House jusqu’à point d’heure, très mal dormi parce que Titi n’étais pas là et que house perçait un trou dans ma tête avec une chignole. A 6h45 sous la douche, à 10h je me brulais le palais avec le thé bouillant de mon thermos… Mais à 11h ma copine Mélusine (comme la fée) me rapportais un café et un croissant de la buvette : moment de bonheur intense quand le croissant fond dans la bouche et qu’une dame dit « C’est combien? »…

Pour le fruit étrange d’hier c’était donc une goyave du Brésil

Cliquez sur la photo pour pouvoir lire…

Une chose que mes parents m’ont transmise : si je passe devant une église, je pousse la porte et je rentre… Si il y a un organiste en train de répéter c’est encore mieux. Je m’assois et je me repose les jambes et l’esprit. Parfois je fais une petite prière de mécréante puisque je ne suis même pas baptisée, officiellement. J’aime l’odeur et la fraicheur des églises, leur propreté, leur simplicité (relative peut-être mais si quand même…)

Wao! j’adore cette femme! Ecoutez!