Vivre avec cent objets?

« De quoi a-t-on besoin pour ĂŞtre heureux? » De plein plein de trucs… D’un beau jean, d’une jolie bouteille de parfum, du rouge Ă  lèvres idĂ©al qui hydrate et brille et nous fait une bouche envoutante… D’un ordi super, d’une poupĂ©e en bois articulĂ©e, d’une vieille Barbie et de ses petits habits… De pièces d’or de pĂ©pĂ©, de petits soldats en plomb de papy. On a besoin de tableaux, de CDs, de belles bouteilles de collection, de station mĂ©tĂ©o, d’imprimante et de tonnes de bouquins, de livres d’art et de romans de gare. Pour ĂŞtre heureux on a besoin de plein de lĂ©gos, de toupies et de bracelets en forme de fraise…

Soupir.

Vivre avec cent objet est-il seulement possible? Je vois les colectionneuses faire des yeux ronds… C’est vrai quoi : cent objet c’est vite fait.   Si je devais me sĂ©parer de tout ces objets inutiles que j’ai chez moi…. Vraiment inutiles…

Par exemple : les très beaux livres, trèèèèèèèès anciens hĂ©ritĂ©s de la famille de maman… Qu’est-ce que j’en ai Ă  faire? Hein? Rien de rien de rien. Je les mets dans ma « bibliothèque » et je les oublie jusqu’au prochain dĂ©mĂ©nagement. Je ne les ouvre pas. Jamais. Je ne sais mĂŞme pas leurs titres ou leurs auteurs… Ils sont juste lĂ  pour me rappeler que je viens d’un famille qui dĂ©jĂ  il y a trèèèèèèès longtemps avait de trèèèèèèèèèès beaux livres. C’est un vrai pĂ©chĂ© d’orgueil ces bouquins. Mais si je les vendais j’aurais l’impression de spolier mon fils de son hĂ©ritage. C’est comme ça qu’on se les refile, comme des reliques, de gĂ©nration en gĂ©nĂ©ration…. Ils sont sacrĂ©s, ces objets.

C’est comme ça qu’un mec qui s’appelle Dave http://guynameddave.com/ a lancĂ© un dĂ©fi sur Ternet : « Vivre avec 100 objet » et dire stop au consumĂ©risme et Ă  l’esclavage matĂ©riel. Je dois avouer que c’est une idĂ©e qui me sĂ©duit beaucoup… Mais juste comme un fantasme car je garde dans des petites boites plein de choses inutiles : la montre de mon père, celle de ma grand-mère, un mèche de cheveux de mon grand-père qu’on lui avat coupĂ© quand il avait un an en 1892 : J’adooooore! Les dents de lait de mon fils, etc, etc, etc. Comment vivrais-je donc sans tout cela, sans mes bouquins, mes boites de rubans et mes colifichets? Sans parler de mes dizaines de tubes de peintures, pinceaux, mes splendides crayons d’aquarelle…..

Pfiou!!!!!!!!! Et vous? Vous pourriez tout balancer pour vivre sans vos prĂ©cieux objets inutiles? Wii, jeux de cartes, Monopoly, DVD, bouquins cultes, vieilleries chinĂ©es amoureusement, bague d’arrière grand-maman?