Promenons-nous dedans le musĂ©e!

Vous avez entendu parler du Google Art Project?

« Google vient de lancer aujourd’hui son Art Project, une galerie d’art virtuelle regroupant plus d’un millier d’Ɠuvres numĂ©risĂ©es (1061 Ɠuvres de 486 artistes), en collaboration avec 17 musĂ©es de par le monde ! Art Project est disponible Ă  cette adresse. À noter Ă©galement la possibilitĂ© de composer sa propre galerie personnelle, pour retrouver rapidement ses Ɠuvres prĂ©fĂ©rĂ©es et les partager avec son entourage. » Le journal du Geek.

Pour l’instant ça me parait assez cool comme idĂ©e et je vais faire un petit tour dans les musĂ©es.

PS : de ce que j’en ai vu : Ca me parait juste un peu « amĂ©ricain » j’ai « visitĂ© » Versailles et les choix d’oeuvres ne m’ont pas parus les plus judicieux. Mais bon…. Les commentaires sur les tableaux seraient Ă©galement bienvenus. Mais je vais approfondir le sujet et je vous en reparlerai.

Allez, adishatz !


Sur la trace des fĂ©es

Ah non je ne veux mettre personne en retard pour le boulot mais puisque que nous parlions hier des musiques d’antan, tout d’un coup j’ai repensĂ© Ă  un disque que j’aime bien et qui pour sĂ»r n’est pas connu des moins de 40 ans ! lol  Mais qui sont ces jeunes chevelus de 1977? A l’Ă©poque il me paraissaient trĂšs branchĂ© , nan branchĂ© c’est un mot qui est apparu aprĂšs… Hum bah… Cool? Nan pas cool non plus… Ca existait pas… Bah… Bon ils Ă©taient diffĂ©rent des autres groupes et on (mes frĂšres et moi) aimait les Ă©couter. Ange. Pour plus d’infos cliquer lĂ .

J’adore la chanson suivante :-p Je vous la mets donc en version des annĂ©es 70 et en version de maintenant. Oui je sais j’ai perdu 95% de mes 10 lecteurs lol. Qui est encore lĂ ? N’empĂȘche je l’adore. Et le vieux il a encore mĂ©chamment du coffre 🙂

Jo! Joder! (C’est de l’espagnol pour ceux qui se demandent) Je savais pas que le mec il tournait encore! On le reconnait bien quand mĂȘme 🙂

Ceci dit, cela peut aider Ă  comprendre pourquoi je n’aime pas Lady Gaga, la mondialisation et Nicolas Sarkosy. Nan? Ah bon, ben j’aurais cru…

Paroles de Ode Ă  Emile (pour les mal entendants :-p)

A force de frapper l’enclume
De regarder passer les lunes
Tu sais parler de nos aĂŻeux
Comme s’ils n’avaient jamais Ă©tĂ© vieux

La cheminĂ©e s’Ă©tonne encore
La charrue ne s’essouffle plus
Tu ressemble Ă  ces chercheurs d’or
Qui auraient un secret de plus

Ta bouche est sucrée de légendes
Que l’on dĂ©guste comme un festin
Un festin qui n’est pas Ă  vendre
Mais qui donne comme un matin

Et quand l’hiver trompe l’automne
Se prenant pour le printemps
Tu nous parle d’une anĂ©mone
Poussée au coeur de tes vingt ans

Puisse cette ode rester Ă  Emile
Au plus vieux maréchal ferrant
Puisse cette ode rester Ă  Emile
Au petit Vieux de tous les temps

Quand la machine ne tourne plus
Que l’heure du glas approche
On se chante un tout petit vin
On se boit un dernier refrain

Et puis tranquille
On peut partir torcher le cul
Au firmament.

Christian DĂ©camps