Albert Marquet (1875-1947)

Le port de La Rochelle.


La femme blonde (1919)

Les deux amies

« Albert Marquet ne s’est jamais laissé enfermer dans aucun mouvement.  Il fut un maître du paysage au regard sensible. Ami de Matisse et de Derain, il a conservé, de sa période fauve, le sens de la couleur et de la lumière. Il a peint Paris et ses environs, les ponts de la Seine, les rues illuminées la nuit, Paris sous la neige ou sous un soleil de plomb. Il fait partie de la génération du post-impressionnisme. C’est ainsi qu’il participe en 1905 à l’exposition des « Fauves » qui fait scandale par une vision brutale des formes et des couleurs. Il abandonne plus tard cette manière pour la recherche d’une harmonie tonale. Un de ses sujets favoris est la représentation de la Seine et des quais, tout comme les ports d’Afrique du Nord…  » Wiki.

Hé Andy, dis-moi oui!

Dans deux jours c’est mon anniv’! Vive les petits poissons qui se faufilent partout et ne se laissent jamais attraper!

Bon anniv’ à tous les beaux poissons qui passent par ici 🙂  C’est les meilleurs! 😉