Responsable de la diplomatie de l’Elysée

Le voilà, le voilà, il arrive! Mince! Il part directement vers la salle du fond avec sa petite valise à roulette! Il à l’air aussi pète sec et désagréable que d’habitude, ça va pas être une partie de plaisir!

– Monsieur Kosysark, monsieur Kosysark! Je suis la responsable de la Diplomatie de l’Elysée. Je vais vous conduire jusqu’au président si vous le permettez, il vous attend… Là-bas…  » Hum, mince, mais où il est passé le président? Je commence à marcher d’un pas très décidé et officiel avec Nico Kosysark à mes côtés qui n’a même pas posé un oeil sur la « petite secrétaire » sans importance que je suis… Je n’ai aucune idée d’où se trouve le président : enfin si, il n’arrête pas de bouger dans la salle des pas perdus et je sais pas où je dois emmené Nico. Finalement DSK surgit devant nous, imposant, triomphant, vraiment très intimidant, c’est le président. Nico rétrécit a vu d’oeil, c’est un peu inquiétant.

Finalement tout le monde (qui sont les autres?) se regroupe autour d’une immense table au milieu d’un champs. Bien sûr en temps que nouvelle responsable de « la diplomatie de l’Elysée » je dois veiller à ce que personne ne s’approche de la table de réunion et du président. Des badauds commencent à s’approcher.

« C’est une réunion privée, s’il vous plait, les observateurs ne sont pas autorisés! » « Avez-vous une carte de presse? » « S’il vous plait! Diplomatie de l’Elysée! N’approchez-pas! C’est une réunion privée! »

Évidement des centaines de personnes veulent s’approcher et mon travail devient difficile. Je dois garder le sourire : « Diplomatie de l’Elysée, ceci est une réunion privée, s’il vous plait éloignez-vous! ». J’ai les zygomatiques qui commencent à fatiguer et je comprends pourquoi je suis responsable de la diplomatie : je ne dois fâcher personne…

———————————

1965-2011! Wao! It’s my birthday today!