Faites-vous tourner les guéridons?

Moi j’ai jamais fait tourner un guéridon, j’ai pas vu de vrais  fantômes, et personne ne m’a  envoyé de messages de l’au-delà…

J’aime bien croire à des trucs comme ça… Mais en fait rien.

Personne qui ne me chatouille les pieds, pas de visites étranges la nuit… Rien de rien : grosse déception.

Pourtant j’ai fréquenté des maisons très inquiétantes… Celles de mes grand-parents bien-sûr… L’une immense, dont le couloir ne finissait plus derrière une porte et encore une porte cachée derrière une pendule, des tentures poussiéreuses, de vieux meubles… Des greniers, des granges, des ateliers, buanderies… Des pièces sombres, chambres inoccupées… Des planchers qui grincent un peu……………………………… Mais rien! Des trouilles phénoménales quand j’étais seule, des trouilles vertes et froides. Mais rien.

Une autre, tout aussi grande, sèche clair, en été… Le bruit des cigales qui devient obsédant, inquiétant… Des escaliers des pièces qui se succèdent dans le silence et la chaleur, puis dans la nuit et les milles bruits du jardin. La panique la nuit au bout de quelques jours… Trop de pièces, trop de bruits dans le silence, pas assez de gens.

Quand je vivais seule j’aimais vivre en appartement et savoir qu’il y avait des gens, vivants, en-dessous, au-dessus, partout… Le bruit d’une mobylette la nuit m’a toujours rassuré. Je me rappelle quand je suis arrivée ici comme le bruit de la moto du fils des voisins revenant au bercail m’apaisait avant de m’endormir dans ce silence … inquiétant du lotissement.

Ici non plus, les tables ne tournent pas, les disparus ne réapparaissent pas dans l’obscurité du couloir ou par surprise dans les cabinets.

Ca mettrait un peu de piquant de voir une forme blanche traverser le jardin à 4h du mat’ quand même… Et vous? Vous en avez déjà vu des fantômes?

11 commentaires sur « Faites-vous tourner les guéridons? »

  1. J’ai passé la majeure partie de mon enfance dans un endroit plutôt inquiétant pour une petite fille. Un lieu isolé dans la campagne, une bâtisse imposante avec des couloirs et des escaliers paraissant sans fin. Des recoins, des pièces interdites d’accès, des combles, des dépendances. Et même une chapelle dans l’enceinte du bâtiment mangé par le lierre.
    Le soir, je mettais la tête sous les draps. Je restai éveillée de longs moments avant de m’endormir. J’écoutais le moindre bruit … celui du bois des charpentes et du parquet qui craque, des animaux nocturnes qui prennent possession des lieux, de la chouette qui hulule sur le rebord de la fenêtre sans volets, du vent dans les branchages du bois attenant.
    Des draps blancs (ceux des fantômes ?) recouvraient les meubles de certaines pièces. On les enlevait à l’arrivée des beaux jours quand l’endroit se peuplait soudainement de la grande famille en vacances. D’autres bruits envahissaient alors les murs…. celui des cavalcades et des rires d’enfants.
    Les soirs d’orage, le lieu devenait lugubre. On préparait une malle de coche, on s’habillait… prêt à déguerpir au cas où….
    Je me souviens d’évènements troublants que nous attribuions à des fantômes. Les scientifiques, à l’espit plus cartésien, ont depuis trouvé l’explication aux phénomènes paranormaux…. un sol très riche en uranium causant de nombreux troubles…. dont ceux je souffre actuellement au niveau de ma santé.
    Brrrrrrrr ! Malgré le ciel bleu et les rais de soleil, j’ai subitement le sang glacé rien que d’évoquer ces souvenirs….
    Faudra, un jour, que je puisse raconter…. TOUT !
    Bizzzz

  2. Dans mon ancien immeuble en Ontario, il y avait un fantôme 🙂 Je l’avais raconté sur mon blog un jour… je ne sais plus où… c’était très chouette en tous les cas! Ici, rien. Que de la neige!

  3. brrrr, j’adorerais pouvoir faire tourner les tables ….. çà me chatouille les doigs depusi des années, sauf que j’connais personne qui pourrait……

    cette semaine , je suis seule dans ma maison, au bout de mon impasse dans le lotissement, et ……. euh j’suis pas toujours fière, je n’aurais surement pas le sommeil très serein !!

    pourtant gosse, y’avait une vieille ferme abandonnée où j’adorais aller trainer avec mes voisins, dès fois qu’on aurait pu croiser une fantome ,brrrrrrrrrrrrrrr

  4. @Ksénia : ah ben oui raconte nous un peu!!!
    @Dr K : Rha… Mais où est cette histoire de fantôme? Tu veux pas nous la retrouver?
    @La fée clochette : esprit es-tu là??? Bzzzz les cheveux hérissés sur la tête de peur! lol Ca doit être rigolo 😉
    Pareil chez moi si je dors seule dans la maison je dors très mal!

  5. Ouh j’en aurais des histoire à raconter; j’ai un lien assez fort avec les energies et forcément ca donne des choses assez étranges… il me faudrait écrire un/des articles sur mon blog avec ce genre de choses… Elles arrivaient surtout avant que je n’entre dans la vie professionnelle…. (bon quand je serais à cours de découvertes Berlinoises et autres :-))

  6. J’aime bien les lieux abandonnés mais mis à part le vent qui fait soudain claquer une porte, je n’y ai jamais rien vécu de frissonnant… mais j’aime bien jouer à me faire peur ! Dans certaines limites bien sûr 🙂

  7. Je me rappelle d’ une trouille bleue vers 10/11 ans en longeant un cimetière et d’ avoir vu des feux-follets dont j’ ai eu l’ explication le lendemain. Explication qui ne m’ a qu’ à moitié rassurée d’ ailleurs ….

    1. @DDC : absolutly! On veut pas non plus avoir peur « pour de vrai » Brrrrrr…..
      @Dr K : Ah chouette, elle est où?
      @Pierrôt Bâton : Je n’en ai jamais vu. J’aimerais bien… Enfin pas sûr… Enfin si quand même 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s