Mahie-faussaire ou Mahie-copiste?

En ce moment je suis en train de faire une commande pour un riche mĂ©cĂšne qui prĂ©fĂšre rester inconnu… Comme on le comprend… La copie d’une Ɠuvre relativement connue… Ou pas? Saurez-vous me dire de quel tableau et de quel artiste il s’agit? Ben oui, c’est pas de moi, puisque je viens de le dire : c’est une copie 😉

Et d’ailleurs quelle est la diffĂ©rence entre une copie et un faux?

Faussaire si j’ai bien tout compris reproduit les oeuvres Ă  l’identique, mĂȘme taille de toile dans le but de tromper, etc…

Tandis que le copiste ne peut reproduire l’oeuvre au mĂȘme format : La copie doit ĂȘtre d’une taille supĂ©rieure ou infĂ©rieure de 1/5 de la hauteur et de la largeur de l’original… En outre le copiste (contrairement au faussaire) ne reproduit pas la signature du maĂźtre.

Pour en savoir plus sur les copies légales je vous invite à faire un tour sur la site de Association des Copistes des Musées Français.

Ca doit ĂȘtre un sacrĂ©ment sympa job d’ĂȘtre copiste au Louvre! J’adorerais ça! J’adore les observer d’ailleurs, quand j’y vais… Anyway :

VoilĂ  donc ma copie en cours, c’est vraiment le dĂ©but : comme vous pouvez le constater cette dame est encore sans visage et je n’ai pas encore dĂ©cidĂ© si je lui fait des vrais mains ou des gants de boxe (c’est trĂšs tentant)… Je suis vraiment Ă  peine Ă  la moitiĂ© du quart du »travail », il me reste encore beaucoup beaucoup de chose Ă  faire 😉

Alors quelqu’un gagne le concours? Qu’est-ce qu’il y a Ă  gagner? Euh… Une copie miniature!