Hé fils de folasse!

Hier

Demain enfin c’est à dire aujourd’hui, je vais aller, enfin j’irai au club de peinture… Je mangerai j’sais pas où et à 14h j’irai chez l’oculiste et puis je ferai un tour chez M&H pour voir si je trouve un truc qui puisse faire pantalon pour aller au vernissage de l’expo du club, mais avant faudra que je passe à l’amap et que je me douche parce que demain matin j’aurais pas le temps parce que je donnerai ses gouttes à Titi et lui beurrerai ses tartinges (je vous ai dit que je suis souriante!) devrais plutôt lui dire :  » Hé fils de folasse! Tu t’ les beurres tes tartines ou bien?!!! » Mais non. Bon bref… Après je retrouverai Le Marido je sais pas à quelle moment pour aller boire ce verre de Jurançon dans une salle d’expo trop petite pour tous les gens qui sont attendus…. Mais comme il fera beau on pourra boire le jurançon dehors et ça c’est la bonne nouvelle de la journée!

Allez adishatz et portez vous bien!

Ah tiens, ce soir j’ai découvert l’Opium du Peuple et je suis en train de tomber amoureuse. Ben quoi je suis une grande romantique qui aime les gros durs… C’est comme ça la vie!

Aujourd’hui :

En fait ça c’est pas passé du tout comme ça… Le fils à beurré ses tartines, j’ai pris ma douche, j’ai cherché mes clés de voiture… J’ai fini par les trouver sur le contact, mis… La batterie à plat. En retard à l’école j’ai pris la voiture de belle-maman, j’ui ai collé un « A » et chui partie à la peinture. J’ai déjeuné à la maison, passé une heure et demie chez l’oculiste et pris un coup de soleil sur le nez en conduisant… j’ai rencontré un monsieur qui s’appelait Philippe Morisse et j’ai bu du Jurançon au vernissage de l’expo. J’ai eu des compliments sur mes peintures et trop de poireaux à l’amap…

Le clignotant « panne d’essence » arrêtait pas de clignoter dans le voiture de belle-maman dès que la voiture était un peu penchée, c’était un peu stressant au bout d’un moment. J’étais contente quand je suis revenue dans mon bled : au moins je pouvais rentrer à pieds si la voiture hoquetait et me laissait en rade, de Brest.

Bon bref.

Sur ce : adishatz et portez vous bien. Moi, je vais faire le chat sur le canapé.