New-York New-York !

J’adore cette chanson, pas vous? Et puis comme je me suis rĂ©veillĂ©e d’humeur badine, malgrĂ© la gravitĂ© des faits newyorkais qui occupent mon esprit depuis hier matin…
Depuis le petit-dĂ©jeuner je chante : New-York New York!!!! (Oui je sais, ça peut paraĂźtre un peu ironique ou moqueur… Mais quand on a une aussi belle chanson dans la tĂȘte c’est dur de lutter contre!)

Wao!!! Quelle bĂȘte de scĂšne! Ca me donne le frisson!

New York, New York

Commencez à répandre la nouvelle
Je pars aujourd’hui
Je veux en faire partie
New York, New York

Ces chaussures de vagabond
Sont avides d’errance
Et de courses autour de son coeur
New York, New York

Je veux me réveiller dans la ville
Qui ne dort jamais
Pour me retrouver roi de la colline
Au sommet du tas

Le blues de ma petite ville
Est en train de s’Ă©vanouir
J’en ferai un nouveau dĂ©part
Dans le vieux New York
Si je peux faire ça là,
Je le ferais n’importe oĂč
Ca ne dépend que de toi
New York, New York

New York, New York
Je veux me réveiller
Dans la ville qui ne dort jamais
Pour me retrouver roi de la colline
En tĂȘte de liste
La crĂšme de la crĂšme
Au sommet du tas

Le blues de ma petite ville
Est en train de s’Ă©vanouir
J’en ferai un nouveau dĂ©part
Dans le vieux New York
Si je peux faire ça là,
Je le ferais n’importe oĂč
Viens,
Viens jusqu’Ă  New York,
New York