La pluie tombe toujours…

… cela ne me dérange pas, je suis rochelaise, donc « une cagouille » : un escargot.

On dit que les rochelais sont comme les escargots, qu’ils sortent quand il pleut : c’est vrai. C’est normal en fait, car qui connaît La Rochelle sait que les principales rues commerçantes ont leurs larges trottoirs sous des arcades qui abritent opportunément de la pluie. Rien de mieux à faire donc, quand il pleut, pour un rochelais que de se balader en ville.

Ici dans ma nouvelle patrie c’est un peu différent en vacances : quand il pleut la campagne est de plus en plus verte et il faut s’occuper à lire, jouer aux cartes, à peindre…

A Biarritz, dont nous sommes revenus aujourd’hui, les balades sous la pluie ne m’enthousiasment guère : pas d’arcades, trop de vent, trop de pluie, la plage n’est pas très accueillante quand il fait mauvais et les magasins trop chers. Trop de bijouteries et de magasins de fringues hors de prix. Une très bonne librairie, mais très petite.  Alors on est rentré.

A midi cependant nous avons fait un bon repas (vous noterez que quand la pluie tombe, comme à Bordeaux : à Biarritz on devient gastronomes!!!)

Le Bar du Jardin, Biarritz, refait à neuf pendant l’hiver…

J’y ai mangé : Alcachofas con jamón  (Coeurs d’artichauts sautés, jambon serrano)  6,70€

Calamars frits avec salade et sauce taratre 7€

El Marido a pris : côtes d’agneau et pommes sautées (très copieux) 14€

Vin délicieux :  Vin de pays du comté tolosan – « Racine »
2010 – Assemblage Gamay Cabernet 2,00€  le verre ou  10,50€ la bouteille…

El Hijito:  des calamars avec des frites : 10€

C’était super super bon et j’ai trouvé que le rapport qualité prix par rapport à ce qu’on trouve à Pau 😦 … était excellentissime 🙂

Vous pouvez regarder la carte ici si vous avez envie de saliver 😉