Nase!!!! Nase!!! Trop nase la fille! Mais t’as donc point de mĂ©tier?

C’est trĂšs frustrant de ne pas avoir de mĂ©tier. Je vous lis vous mes lecteurs et mes lectrices, qui partez travailler, qui revenez du boulot, qui bloguez depuis le boulot, qui ĂȘtes enfin en vacances…

Moi je ne fais soi-disant rien.

– Et tu fais quoi dans la vie Mahie? demande innocemment un voisin de table…

– Euh, bof, bon… Je ne travaille pas… Pour le moment…

– Ah oui, mais autrement tu es dans quoi?

Dans quoi suis-je mon Dieu? Dans la panade! Je suis dans… NettoyĂ© ma maison , chercher mon fils Ă  l’Ă©cole… Carrouf… Le club de peinture et euh….(Je ne parle jamais de mon blog aux gens que je ne connais pas, ni mĂȘme Ă  mes connaissances).

– Euh, ben… C’est un peu compliquĂ©. En fait. Hum…  Je bossais dans l’informatique, y’a… 7 ans, mais je suis de formation littĂ©raire… Et je peins…

Nase!!!! Nase!!! Trop nase la fille! Mais t’as donc point de mĂ©tier? T’as donc point un putain de mĂ©tier?!!! Chais pas moi, tu pourrais ĂȘtre prof de français FLE ou d’espagnol! Tu pourrais ĂȘtre bloody secrĂ©taire ou alors continuer Ă  rĂ©parer des ordis! Tu pourrais ĂȘtre graphiste au chĂŽmage ou bien…. Pigiste pour la RĂ©publique des BĂ©arnais! Je sais pas moi : tu pourrais ĂȘtre « quelque chose » au lieu de RIEN!!!…………………….. Mouais.

Heureusement que j’ai de super pouvoirs, autrement je me demande bien ce que je ferais de ma vie…

Bon.

En ce moment mon activitĂ© principale c’est : blogueuse. Mais c’est pas un mĂ©tier. Personne ne me paye pour faire ça et comme en plus je ne suis pas « influente » tout le monde s’en fout Ă  part vous…

Je ne suis pas « peintre » puisque je n’ai jamais rien exposĂ©. On est officiellement peintre quand on a suffisamment de toiles pour avoir exposĂ© et en avoir vendu quelques unes…

Je ne suis pas une chĂŽmeuse officielle puisque je ne suis pas inscrite chez Paul…

Mais que suis-je donc alors?

J’ai une licence de langue et civilisation espagnole, option documentation et une maĂźtrise de documentation qui date de 1998. Je n’ai jamais exercĂ© le mĂ©tier de documentaliste ni celui de prof d’espagnol, d’ailleurs…

Quand j’ai commencĂ© Ă  bosser en Espagne avec juste mon DEUG  j’Ă©tais prof de français en entreprises. Je donnais des cours particuliers de français Ă  des secrĂ©taires et Ă  des directeurs importants de banques, de trĂšs grosses sociĂ©tĂ©s. Je bossais pour une boite qui disposait de dizaines de petits profs comme moi. C’Ă©tait fun et bien payĂ©.

Ensuite j’ai fait ça Ă  Dublin Ă  l’Alliance Française puis Ă  Bordeaux dans une petite boite pourrie mais qui faisait du fric pur son patron.

Ensuite par un des hasards (?) de la vie je me suis retrouvĂ© Ă  faire du Helpdesk Ă  Dublin : Ă  dĂ©panner les employers d’une TRES grosse boite d’informatique en français… Puis j’ai bossĂ© dans la mĂȘme grosse boite en rĂ©gion parisienne. J’installais des ordis sur des bureaux, je me trimbalais avec d’Ă©normes Ă©crans, je diagnostiquais, je rĂ©parais, j’installais des logiciels, je formais des employĂ©s Ă  de nouvelles fonctionnalitĂ©s d’appli… Je dĂ©pannais mĂȘme des photocopieuses! lol

Et puis je suis retournĂ© en Helpdesk comme chef d’Ă©quipe. Puis j’ai Ă©tĂ© au dispatch de techniciens… Et puis le licenciment Ă©co d’un commun accord en 2005.

Voilà en résumé ma vie professionnelle.

Ca commence Ă  faire un bail que je ne bosse plus.

Il faut bien dire que  Paul m’a bien occupĂ© pendant environ deux ans Ă  me faire faire une formation de secrĂ©tariat dans laquelle je n’avais pas du tout ma place puis Ă  me faire faire plein de matinĂ©es Ă  refaire mon CV, puis Ă  rencontrer what mille personnes pour faire avancer mon cas et que tout ça bien franchement ce n’Ă©tait que du bull shit (caca de bison) ça ne servait rien qu’Ă  faire passer le temps, le mien, le leur… Celui de tous le monde.

Depuis que je suis dans le BĂ©arn (4 ans) je n’ai passĂ© qu’un entretien d’embauche. Il s’est mal passĂ©. Je me suis aperçue soudain que j’Ă©tais un peu « hors service »… 45 ans… Plus trĂšs jeune… plus trĂšs « vive »… Ca m’a cruellement rappelĂ© une nana de cet Ăąge Ă  Madrid qui avait fait un crise de nerfs quand la bosse m’avait parachutĂ©  » directrice pĂ©dagogique du dĂ©partement de français » (lol les espagnols adorent les titres ronflants) Bon bref. Je n’ai plus 25 ans, je ne peux plus compter sur mon charmant minois pour ĂȘtre embauchĂ©e quelque part, je n’ai plus l’excuse de l’Ăąge pour ĂȘtre une dĂ©butante en quoi que ce soit…

Je vais certainement pas retourner voir Paul pour qu’on refasse encore un bilan. je suis assez retorse pour leur faire dire ce que j’ai envie d’entendre. Avec eux si t’as envie d’aller droit dans le mur tu y vas, pourvu qu’il puisse marquer un truc dans ton dossier : « quelque chose a Ă©tĂ© fait ». Au suivant… Ils t’envoie Ă  des dizaines de matinĂ©es Ă  thĂšmes. Ca fait passer le temps et rien se passe. Donc adishatz Paul!

Oui mais quoi faire? Quoi faire? Quoi faire?

Quand j’Ă©tais en maĂźtrise (aprĂšs ma pĂ©riode espagnole) mon prof disait qu’il fallait avoir un objectif et le suivre, toujours, jusqu’Ă  l’atteindre, ne jamais s’Ă©loigner de sa route. Ca a Ă©tĂ© carrĂ©ment ratĂ© dans mon cas…

Qu’est-ce que je fais maintenant? Pour gagner des sous? Asap. Je fais quoi?

Lachez-vous si vous avez des idĂ©es de jobs intĂ©ressants pour femme de 35 berges (ben quoi?!) bac + 4 mais sans emploi depuis presque 7 ans…

Allez adishatz et portez vous bien.