Oh les beaux Beatles de mon enfance

Lady Madonna, 1968. A écouter sans modération et à fond…

« Paul McCartney compose Lady Madonna en songeant à la persévérance des nouvelles mères, qui doivent trouver l’argent pour nourrir leur petite famille. Au niveau musical, la chanson emprunte son rythme à Bad Penny Blues de Humphrey Lyttelton, qui ne s’est pas offusqué de la reprise de l’air et a qualifié la chanson de « beau compliment ». » Wiki.

Il faut bien dire que j’ai un peu grandi dans le culte des Beatles…

Ca commencé avec Jeff qui a rapporté à la maison les premiers disques, puis El Vaquero qui a punaisé les visages les 4 dans sa chambre et enfin Steff qui a acheté l’album bleu… Ou rouge… Ou les deux…

1979 : En jaune : Mahie (14 ans). Chapeau haute-forme : Mr Jeff. La star à la clope : El Vaquero. L’homme au chapeau melon : Le Steph . Permettez-moi de garder l’anonymat des autres demoiselles de la famille… C’est pas une famille de ouf ça?

Quand la petite Mahie n’avait que huit ans, Jeff en avait déjà 17 et les Beatles n’avait déjà plus aucun secret pour elle (moi quoi)…  J’en soupir d’aise :  je n’aurais pas pu rêver de meilleurs frères que ceux que j’ai 🙂

Un truc qui était très typique à la maison c’est que la chaine était vraiment à fond quand les parents n’étaient pas là… Les voisins, eux, étaient bien au courant des goûts musicaux des Vaqueros si notre père, lui,  les ignorait.

Une pure merveille : Humphrey Lyttelton,  Bad Penny Blues

Tout ça ne vous dit pas pourquoi je m’intéresse au Beatles ce soir…. Je vous le dirai dans quelques jours 🙂

Allez, adishatz et portez vous bien!