Oh les beaux Beatles de mon enfance

Lady Madonna, 1968. A Ă©couter sans modĂ©ration et Ă  fond…

« Paul McCartney compose Lady Madonna en songeant Ă  la persĂ©vĂ©rance des nouvelles mères, qui doivent trouver l’argent pour nourrir leur petite famille. Au niveau musical, la chanson emprunte son rythme Ă  Bad Penny Blues de Humphrey Lyttelton, qui ne s’est pas offusquĂ© de la reprise de l’air et a qualifiĂ© la chanson de « beau compliment ». » Wiki.

Il faut bien dire que j’ai un peu grandi dans le culte des Beatles…

Ca commencĂ© avec Jeff qui a rapportĂ© Ă  la maison les premiers disques, puis El Vaquero qui a punaisĂ© les visages les 4 dans sa chambre et enfin Steff qui a achetĂ© l’album bleu… Ou rouge… Ou les deux…

1979 : En jaune : Mahie (14 ans). Chapeau haute-forme : Mr Jeff. La star Ă  la clope : El Vaquero. L’homme au chapeau melon : Le Steph . Permettez-moi de garder l’anonymat des autres demoiselles de la famille… C’est pas une famille de ouf ça?

Quand la petite Mahie n’avait que huit ans, Jeff en avait dĂ©jĂ  17 et les Beatles n’avait dĂ©jĂ  plus aucun secret pour elle (moi quoi)…  J’en soupir d’aise :  je n’aurais pas pu rĂŞver de meilleurs frères que ceux que j’ai 🙂

Un truc qui Ă©tait très typique Ă  la maison c’est que la chaine Ă©tait vraiment Ă  fond quand les parents n’Ă©taient pas lĂ … Les voisins, eux, Ă©taient bien au courant des goĂ»ts musicaux des Vaqueros si notre père, lui,  les ignorait.

Une pure merveille : Humphrey Lyttelton,  Bad Penny Blues

Tout ça ne vous dit pas pourquoi je m’intĂ©resse au Beatles ce soir…. Je vous le dirai dans quelques jours 🙂

Allez, adishatz et portez vous bien!