Beau comme un dieu grec

Quand j’Ă©tais gamine un mes frĂšres avaient un disque des Aphrodite’s Child, 666…

l’album de 1972

J’aimais beaucoup ce disque. Je ne savais pas que c’Ă©tait du « rock progressif » et je ne savais pas vraiment qu’ils Ă©taient grecs. Pour moi, du moment qu’on chantait en anglais… Mais je savais quand mĂȘme que  le leader du groupe s’appelait VangĂ©lis (en vĂ©ritĂ© EvangĂ©los) Papathanassiou ce qui me faisait quand mĂȘme penser Ă  d’autres noms grecs que j’avais entendus, je savsi donc confusĂ©ment que celui lĂ  Ă©tait grec.

Vangélis dans les années 70

Demis Roussos, du temps de sa splendeur en jeune pĂątre (Ă  gauche assis par terre)

Je savais aussi que la voix du groupe Ă©tait DĂ©mis Roussos qui nous faisait bien marrer quand il passait Ă  la tv avec son gros ventre et ses chansons pop-variĂ©toche…

Demis Roussos : aprÚs le rock progressif, la  variété en espagnol

Cela dit sa voix est toujours aussi exceptionnelle…

Vangélis lui a continué à faire une musique plus intéressante à mon goût comme Spirale (1977), il est un des premiers à avoir de la musique électronique.