La Saéta

Ce matin je suis arriv√©e au club (de peinture) sur les chapeaux de roue, les cheveux encore humide, le jean de traviole et √† peine maquill√©e (oui je sais : je me maquille jamais)… Comme d’hab’ j’avais plus envie de bavasser avec les copines en buvant le caf√© et en regardant des bouquins sur les grands peintres que de m’y mettre moi m√™me… Enfin bref quand je suis sortie j’avais fait une esp√®ce d’Edith Piaf en fin de vie qui n’√©tait gu√®re r√©jouissante. Inspiration libre, j’avais pas envie de me casser le coco (la t√™te). Ce soir je m’y suis remise. C’est pas top mais c’est mieux que ce matin. On verra.

Une saeta est une courte chanson √† caract√®re religieux chant√©e en l’honneur d’un paso* lors des c√©r√©monies de la Semaine Sainte en Espagne. A certains moments clefs du parcours d’un paso, un membre du public, ou de la confr√©rie responsable du paso peut entonner √† pleins poumons une saeta. Il s’agit en fait d’une ode √† la Vierge, au Saint ou au Christ du paso. Les saeta sont g√©n√©ralement des chansons extr√™mement √©mouvantes. Il est coutumier que la foule entourant le passage du paso soit totalement silencieuse lors du chant de la saeta. (Wiki)

* Paso : Repr√©sentation du Christ ou de la Vierge port√©e sur d’√©normes brancards par les « costaleros » (les porteurs).