La maison de mes rĂȘves…

Bon ben oui, en ce dĂ©but d’annĂ©e oĂč on peut faire de pieux vƓux qu’on ne tiendra pas comme les fameuses « bonnes rĂ©solutions » (perdre du poids gnagnagna, ĂȘtre zen gnagnagna, ne plus se plaindre oh lalala!!!! Etre positive : mon cul, etc.) je me permets de rĂȘver un peu : Ă  la maison idĂ©ale pour me changer les idĂ©es.

J’aime bien rĂȘver Ă  une jolie maison oĂč je voudrais pour de bon m’installer. C’est comme ça, je peux pas m’en empĂȘcher : jusqu’Ă  prĂ©sent je n »ai jamais eu l’impression que je resterai toute ma vie dans une maison. Donc il faudrait, un jour, que je trouve une maison et que j’y sois si bien que je ne veuille plus en bouger!

Tout d’abord cette maison serait en Charente-Maritime (ou pas loin), cela va de soi. Pas forcĂ©ment « au bord de la mer » parce que j’aime autant ĂȘtre dans les terres finalement, aprĂšs rĂ©flexion.

Il faudrait que cela soit une maison ancienne mais trĂšs bien rĂ©novĂ©e (rĂ©novĂ©e avant achat bien sĂ»r). Quand je dis ancienne pas une masure du 19iĂšme non plus… Une du dĂ©but de XXiĂšme siĂšcle bien solide, en pierre de taille me conviendrait parfaitement… Avec de beaux balcons en fer forgĂ©s… Des volets bien solides qu’on peindrait en prune et une grosse porte avec du fer forgĂ© devants les petites vitres. Un bel escalier en bois Ă  l’intĂ©rieur ou en pierre… Une cuisine ultra-ultra belle  neuve et moderne. Et puis un joli sol partout.

Il faudrait un jardin bien sĂ»r. Si il est immense tant mieux mais si il est petit c’est pas grave pourvu qu’il est un gros arbre pour se mettre Ă  l’ombre en Ă©tĂ© et assez de place pour un figuier ou deux, un pommier, un prunier et plein de lauriers roses et de roses trĂ©miĂšres.

Ce qui est super important est qu’il faudrait que cette maison soit dans un centre ville ou village et que nous puissions aller Ă  pied Ă  la boulangerie, la boucherie, l’Ă©picerie et l’Ă©cole Ă  pied… Ca serait cool si il y avait aussi un marchĂ©.

VoilĂ . C’est pas compliquĂ©. On rĂȘve, on rĂȘve… VoilĂ  voilĂ . Et vous, vous avez l’impression d’ĂȘtre vraiment vraiment chez vous? Vous aimeriez une maison qui vous ressemble plus? Vous avez des rĂȘves de chĂąteaux en Espagne ou de loft Ă  New-York? de petite maison Ă  la campagne ou d’appartement sur les bords de la Seine?

Je vous laisse réfléchir là-dessus. Adishatz et portez-vous bien.