On dit que la mémoire est sélective…

On ne garde du passé que le meilleur. Mon blog lui aussi ne garde que le meilleur, du présent : les gâteaux aux chocolats, les photos de vacances, les bons moments, les musiques du bonheur, les chats, mon visage réjouit à L’Entrecôte l’été dernier à Bordeaux (en haut à droite), les grimaces Del Marido…

Sur son blog (sauf exceptions) on ne parle pas de ces emmerdes : des factures qu’on ne peut pas payer, des abonnements qu’on ne peut pas renouveler, des économies de bouts de chandelles, des impôts, des problèmes de santé, de ce qui stresse… On boit son café devant son PC en ne retenant que le meilleur. (Par exemple : j’adore ma tasse à café et je la glisse habilement dans ce post 😉 avec mes boucles d’oreilles-coquelicots en pâte fimo achetées sur le port de LR )

Non. Le blog est un lieu de récréation. De détente. On ne met pas les photos de soi où on l’air  d’un vieux  torchon… On aime les photos un peu ratées pour leur flou « artistique »…

Ca me fait penser à ma grand-mère. Ma grand-mère paraissait toujours plutôt zen. Elle était protestante, pratiquante et croyante.  Elle écrivait énormément à ses enfants et les lettres que recevait maman se terminaient presque immanquablement par « Optimisme et reconnaissance!!!!! »

Pourtant sa vie, bien qu’extrêmement bourgeoise et choyée, sans aucun problème d’argent, avait été très loin d’être un long fleuve tranquille… Mais elle s’arrangeait avec la vie, avec la vérité, elle bombait le torse.

Elle avait 15 ans en 1914. La quarantaine et 5 enfants pendant la deuxième guerre… Autour d’elle des disparations, suicides, des morts prématurées, son mari disparu plus de 30 avant elle… Mais elle ne parlait jamais de ça, affichant toujours un sourire et une bonne humeur à tout épreuve.

La différence entre l’être et le paraître… Entre ce que l’on ressent vraiment et ce que l’on veut montrer… Mamie était la reine de la méthode Coué : « Tout va bien : je vais bien! ». En tous cas c’est l’image qu’elle voulait donner à ses petits enfants. Et c’est vrai qu’elle avait 1000 raisons de se réjouir et aussi tant d’autres d’avoir de la peine.

Parfois ces lettres étaient teintées de tristesse, de mélancolie. Elle qui avait perdu jeune ses deux  frères cadets, dramatiquement sa jeune sœur, puis finalement celle qui était la plus proche d’elle, se retrouvait « seule » sans personne de sa génération à 95 ans, presque cent ans. Je me rappelle de ce jour où elle pleurait à la maison, à LR. Je lui avais dit « Mais on est là nous! » mais elle m’avait dit que ce n’était « pas pareil » : elle n’avait plus personne de sa génération, plus personnes de plus vieux qu’elle, elle n’avait plus envie d’être là.

Et pourtant avec quelle bonne humeur, quel sourire et étincelles dans les yeux s’enthousiasmait-elle de tout encore à son âge! Quelle chaleur et quelle tendresse transmet-elle à tous! Je prends souvent exemple sur elle, sans rien dire… Elle me guide encore comme ma mère, ma tante, mon autre grand-mère… Petits fantômes bienveillants qui je l’espère sont encore auprès de moi.

Optimisme et reconnaissance.

Publicités

22 commentaires sur « On dit que la mémoire est sélective… »

  1. c’est magnifique ce que tu écris , et je sais que tu vas transmettre cet optimisme à ton fils , qu’il gardera longtemps au creux de lui cette force là
    Comme toi , j’ai quelques tracas , volontairement je n’en parle pas sur mon blog , pour y garder cet espace de détente comme tu le dis si bien

    Nos ancêtres ont traversé des chemins douloureux , et pourtant , ils ont pour la plupart , pas tous , gardé cette force
    Mahie , quand tu auras 95 ans , je peux te le dire , j’en aurai aussi 95 , et j’espère que je serai encore là … pour bavarder avec toi dans tes baisses de moral
    bisous

  2. Ah nos grand-mères ! j’ avais raconté sur mon blog dans le billet dont je te donne le lien
    http://gardedumollard.canalblog.com/archives/2010/11/05/19523392.html
    la belle histoire d’amour de la mienne. Elle a du me raconter cela il y a bientôt 50 ans et je suis toujours étonné qu’ elle m’ en parla. En effet elle n’était pas causante sur son passé, mais je suis encore très fier que ce soit à moi qu’elle l’ai raconté. Je me demande même si mes oncles sont au courant.! Ce qui est sûr elles, (nos grand-mère) ont eu des passages très pénibles mais ont su rester droites dans leurs sabots. C’est vrai qu’il nous faut essayer de garder la même dignité; Comme Jeanne je trouve ton billet magnifique.
    Bizzz
    JMB

  3. Ce que tu écris est exactement ce qui se passe avec ma grand mère aujourdhui, et c’est triste, elle m’a dit exactement ces mots il y a quelques jours, au téléphone: tu sais, je n’ai plus envie de vivre, tous mes amis sont morts, tous les gens de mon âge sont partis…. et je me suis retenue de ne pas lui dire « mais on est là, nous! » d’autant plus qu’on n’est pas réellement là, on est tous à des milliers de kilomètres de Paris… Elle a pourtant encore deux de ses soeurs vivantes. Le plus triste c’est que les meilleurs amis de mes grands parents étaient un couple américain qui, après 30 ans de vie à Paris sont retournée vivre aux Etats Unis cette année (parce que leur retraite, avec le cout de l’euro, ne leur permettait plus de vivre en France). J’espère que je ne vivrai pas aussi longtemps que ça…

  4. T’as raison, faut pas tout dire et écrire, sinon les psy n’auront plus de boulot. Déjà que leur divan a remplacé le confessionnal ! 😆

  5. C’est une très belle maxime optimisme et reconnaissance. Ma grand-mère également jouait avec tous les coups du sort et donnait à voir aux autres une vie tranquille et sans à coup.

  6. elles te vont super bien tes boucles, et ta tasse aussi d’ailleurs!

    moi j’ai vaguement franchi la limite sur mon blog, sans rentrer dans les détails… quand ça n’allait vraiment pas c’est dur de juste rigoler… en même temps toi tu t’interroge, tu réfléchis dans ton blog… moi je suis pour le coup trèèèèèès dans le paraitre… alors j’écris ailleurs en secret, pour évacuer… mon blog en souffre un peu en ce moment mais, that’s life : )

    grooos bisous jolie bloggueuse

  7. Dès que j’entends parler de méthode Coué, mes poils se hérissent ! Ce depuis que j’ai eu une histoire avec l’une de ses adeptes. Quand j’ai pris du recul, j’ai vu dans quelle fausseté nous étions, et ça je ne supporte pas ! Alors la méthode Coué : très bien si ça peut aider quelqu’un à vivre, après tout on se débrouille comme on peut, mais pas de ça chez moi !

  8. A titre personnel, je ne sais pas ce que c’est que d’avoir une grand mêre ou un grand pêre, dans ma famille on ne fait pas de vieux os. Je suis l’ainé.

    (com non pleurnichard, attention.)

    Bleck

  9. mon père veuf, 78 ans, voit ces temps-ci partir bon nombre de ses amis, et connaissances et m’a confié qu’il avait l’impression d’être un rescapé sur un champs de bataille à Verdun . Il y a peu de temps , il me disait aussi, qu’avec ses départs, la mémoire partait aussi mais qu’il n’y aurait plus grand monde pour le contredire non plus !

  10. Il est beau ce post, Mahie …
    Ma mère va bientôt fêter ses 87 ans. Son premier arrière-petit-enfant vient de naître et elle en éprouve une joie sans pareil mais … parfois, je sens et j’entends de la nostalgie, de la lassitude, des petits soupirs poussés discrètement. Le décès de mon père a mis en marche une machine que rien ni personne ne peut arrêter. Pas facile de se retrouver en tête de liste même si quelques membres de la famille de la même génération qu’elle, sont encore là …
    Optimisme et reconnaissance : tu as raison.
    Bises

  11. J’ai presque le même mug que toi, rouge à petits pois. Je choisis avec soin mes mugs, il n’y a que moi qui boit le café dans un mug dans cette maison donc je les choisis très girly.

  12. Moi aussi tu m’as rappelé mes grand-mères. Veuves une longue période de leurs vie (guerre civile espagnole, compte tes morts :-(), existences si difficiles, incroyables aptitudes à de tendres gestes ou attitudes tout en restant dignes et mystérieuses, un dévouement permanent et sans pareil pour leur descendance un optimisme à tout épreuve comme un remerciement à la vie… Merci pour ton article partage-souvenir…

    Coincoins émus et tendres

  13. @Jeanne : on va essayer de rester de bonne humeur jusqu’à nos 95 ans 😉 !!! On sera toujours sur Internet et ça sera complètement ringard!!! lol

    @JMB : j’ai été lire ton article : très romantique 🙂 Il y avait tellement de mariages arrangés à l’époque que je me demande si les mariages d’amour ne faisaient pas l’exception!

    @Dr K : Pas facile de se retrouver qu’avec des jeunots qui par définition ne comprenne rien à rien 😉 C’est la vie….

    @Ksé : oh c’est pas moi qui vais faire travailler les psys, j’ai déjà donné et mon blog et mes blogamis me font plus de bien qu’elle..

    @Zoé : je sais pas d’où elle sortait ça… C’est très « chrétien » en tous cas…

    @Candy : Il faut avoir aussi son jardin secret… J’espère te revoir beintôt plus souvent sur ton blog. Grosse bises à toi.

    @Cristophe : tout va bien je vais bien! lol :-p
    J’aime pas trop ça non plus, surtout quand on va très mal, ça n’est d’absolument aucun recours…

    @Bleck : merde alors! T’as connu aucun de tes grand-parents? Moi j’ai pas connu mes grand-pères morts (comme de par hasard!) l’année de ma naissance et je leur en veux un peu! lol (je déconne).

    @Ln : ca c’est vrai 🙂 Voilà une bonne raison de se réjouir : on peut raconter ce qu’on veut, personne pour dire « Tu dérailles, c’était pas en 1944, c’était en 1914!!! » lol

    @Marie-Flo : Merci m’dame! 🙂 87 ans ça commence à faire, hein… Ma mère aurait 82 ans…

    @Nelle : un mug de robe sévillane! 🙂 !

    @l Canardo : tes deux grand-mères étaient espagnoles?
    La guerre civile espagnole je la connais bien à travers les bouquins…. Sacré merdier… A propos des morts il faut que je fasse un de ces 4 un article sur les « caïdos », je l’ai en préparation depuis au moins 6 mois… (qui pour les non hispanophones ne sont pas des caïds mais des morts)

    Allez sur ce, bonne journée à tutti 🙂

  14. Passer te lire, ces ont les plus belles des récrés. Tu as un vrai talent, Mahie, pour nous emporter, nous émouvoir, nous faire rire, nous faire envie avec tes recettes et tout et tout…
    Et tes boucles d’oreilles coquelicot sont superbes.
    Bon week-end !

  15. Howaya Mahie (je t’ai reconnue) ! Ici c’est Yolaine d’Irlande (tu me reconnaîtra peut-être). Enfin bon, pour te dire que j’adore faire un saut de temps à autre sur ton blog et que ça me fait un bien fou… Tiens, hier, j’ai même fait du riz au lait (recette de ma mémé d’Anjou) que j’adore. Je reçois ton dernier billet 5 sur 5 – et moi aussi, je veux croire que mes petits fantômes bienveillants sont toujours près de moi…

    1. @Yolaine : mais ça me fait super plaisir de te voir ici 🙂 Bien sûr que je te reconnais hé ho! :-))
      Tu es la bienvenue sur ce petit blog et n’hésite pas à mettre ton grain de sel 😉 Le riz au lait a été apprécié?

      1. Hé hé… les deux adultes du clan ont ADORE le riz au lait… le petit a déclaré : « J’aime pas ça ! » Ingrat, va ! ;)))

  16. @Little cat : c’est même pas ce que j’ai essayé de faire, mais tant mieux 🙂

    @DDC : c’est vrai, ça peut être rigolo également mais alors il faut que l’auteur aie le sens de l’humour!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s