Le tag de la mort qui tue, grave.

DieuDesChats m’a tagué  « Oh my god », ai-je encore des choses Ă  raconter sur ma pomme ? ! Bon allez faisons au moins ça en musique!

RĂ©vĂ©ler 11 choses Ă  propos de moi-mĂȘme (je l’ai dĂ©jĂ  fait plein de fois!) Bon allez, c’est parti mon kiki :

1. Je déteste les faux ongles.

Caca les faux ongles! Beurk!

2. Je critique tout, tout le temps, tout le monde. (Mais pas autant qu’El Marido.)

Non mais t’as vu la meuf!? J’y crois pas! Le look de prostipute!
3. Je dĂ©teste les chaussures Ă  talons (et aprĂšs on est choquĂ© par les pieds des chinoises autrefois !!!! pffff
).

Vous trouvez ça cool? M’en fous c’est pas moi qui irai sur le billard.

4. Je prĂ©fĂšre toujours commencer par dire « Non ! » on verra aprĂšs si je veux bien m’adoucir
 Non mais! J’ai dit non! Je suis le patron de myself!

5. Comme DDC je prends les accents trĂšs facilement, je parle avec l’accent belge au bout d’un quart d’heure top chrono ;-). Le cĂŽtĂ© nĂ©gatif c’est qu’on peut croire que je me moque et c’est pas le cas…

6. J’ai super bon caractĂšre mais faut pas m’échauffer les sens, je peux me mettre dans une grosse colĂšre si je veux.


7. Parfois je suis un peu menteuse. Exemple : je ne me suis pas mise en colĂšre depuis 1992, mais ça avait fait assez mal. Depuis j’ai estimĂ© qu’il ne fallait plus le faire.
8. Je suis d’une patience angĂ©lique, c’est pas moi qui le dit ce sont mes Ă©lĂšves.
9. En mĂȘme temps moi je me sens pas patiente, j’aime enseigner. Je suis prof dans l’ñme.

10. Quand je suis fatiguĂ©e j’ai un Ɠil plus petit que l’autre.


11. J’aime pas les gens qui votent Sarko. (C’est comme ça et pas autrement.) Je prĂ©fĂšre encore parler avec un poney.

 Les questions que  DDC  a eu et les rĂ©ponses que j’y ai faites (car j’avais pas pigĂ© que je devais pas y rĂ©pondre….) Mais non ça va pas ĂȘtre long… Tiens Ă©coute un autre joli morceau :


1. Quel est ton rĂȘve inaccompli ?
Gagné au Loto pour gagner plus en ne faisant rien ! Gnaf !!! Merde à Vauban !

2. Qu’est ce qui manque dans ton sac à main ?
Un rouge à lùvres Lancîme à 27€50. Il manque gravement !

3. Connais-tu au moins une blague ?
J’avais d’abord lu une blague belge ! Lol (je suis influencĂ©e !!)

Est-ce que tu sais pourquoi à Lépé (petit village espagnol victime de toutes les blagues) il ya une baignoire sur les voitures de police ?

– Pour mettre la sirĂšne !

4. Pourrais-tu tuer un animal pour le manger ou nourrir ta famille ?
Bien sĂ»r. Je dĂ©testerais le faire, mais si j’étais seule avec des enfants Ă  nourrir je n’hĂ©siterais pas : Ă  la guerre comme Ă  la guerre !! Beurk !!! Et dieu sait que ça me dĂ©goute !
5. Cherches-tu Ă  cacher les signes de ton vieillissement ?
Pas besoin tout le monde me donne moins de 40 ans


6. Serais-tu capable de t’adapter à une nouvelle culture ?
No problĂ©mo, je me suis adaptĂ©e aux irlandais et c’était pas d’la tarte !!! Maintenant m’adapter aux inuit ou au peules
 Je crois que ça me couterait un peu plus


7. Quel est ton plat préféré ?
Entrecîte avec des frites et un verre de rouge à l’Entrecîte à Bordeaux !


8. Es-tu capable de te montrer détestable ?
J’ai du potentiel! Maintenant je ne m’en sens pas 100% capable !Faut assumer aprĂšs!!! Mais je devrais bien me dĂ©fouler de temps en temps! lol

« HĂ© toi pĂ©tasse? Ouais toi! Ta mĂšre la pute a les dents qui puent! » (classieux)

9. Penses-tu que les animaux soient intelligents ?
Ben Ă©videmment ! Mais ça dĂ©pend lesquels… On sait bien qu’ils ne sont pas tous fait sur le mĂȘme modĂšle
 De plus y’a des chats cons et des chats plutĂŽt futĂ©s
 C’est comme les hommes
 Y’en a qui votent Sarko. (No comment)

10. Penses-tu qu’il existe une vie extra-terrestre au moins aussi Ă©voluĂ©e que les mammifĂšres ?
Va savoir…

11. Quelle chose absurde fais-tu dans ta vie ?
Je parle Ă  des gens, juste pour parler.

Les 11 questions de DDC auxquelles je dois répondre pour de vrai cette fois :

Vous reprendrez bien peu de vintage pour faire passer l’overdose de confidence?

1.      Quand l’adulte d’aujourd’hui regarde l’enfant d’hier, que voit-il ?

Une petite  qui suivait ses frĂšres partout. Mes frĂšres ces hĂ©ros! La bande des VaquĂ©ros!! Heureusement qu’ils Ă©taient lĂ !

2. Quand l’enfant d’hier regarder l’adulte d’aujourd’hui, que pense-t-il ?

Va bosser pĂ©tasse!!!! Ta mĂšre t’as pas dit qu’il fallait avoir un job!!!??

3. Quel mĂ©tier rĂȘvais-tu de faire et lequel exerces-tu aujourd’hui ?

Je rĂȘvais d’ĂȘtre Ă©crivain ou actrice puis prof de français. Aujourd’hui je suis bloggeuse et accessoirement prof de FLE  le mercredi et de « Suite Office » le jeudi, parfois.

4. La culpabilité, est-ce un compagnon de route ou un illustre inconnu ?

Ben manquerait plus qu’ça!!!! Un compagnon!  Non mais! SĂ»rement pas! Va te faire foutre la culpabilitĂ©!

5. Un rĂȘve ou un projet qui te tient particuliĂšrement Ă  cƓur ?

Allez à Saint-Jacques de Compostelle (pas pour le pÚlerinage) pour la beauté du site.

6. La musique qui t’émeut Ă  chaque Ă©coute ?

Le requiem de Mozart.

7. Qu’est-ce qui est le plus important dans la vie selon toi ?

Rire , Ă©treindre  et aimer


8. Quelle est l’histoire la plus Ă©trange qui te soit arrivĂ©e ?

Je suis allĂ©e vivre en Irlande, alors que je maudissais les irlandaises jusqu’à la troisiĂšme gĂ©nĂ©ration (une histoire de boyfriend
)

9. Es-tu personnellement engagée et, si oui, en faveur de quelles causes ?

Nope pas pour l’instant mais ça pourrait venir…
10. Un exemple de chose fantaisiste que tu fais sans te soucier du regard des autres ?

A part prendre le sens interdit de la rue de la bibliothĂšque, je ne vois pas.
11. Quel message souhaiterais-tu mettre dans une fusée spatiale ?

Peace man ! Take it easy! Cool! Relax! Une clope?

Dans mon sac il y a…

Ragazzi me passe ce tag, ce qu’il ne sait pas c’est que dans mon sac il n’y a rien d’intĂ©ressant : pas de make-up de luxe, pas de livre en cours, pas d’i-pod avec de super zics dedans, pas de liseuse Ă©lectronique, pas d’ordiminimini, pas de carnets Ă  dessins, de petit moleskine pour prendre des notes inspirĂ©es, pas de briquet ni de Craven A, pas de boulette de « chocolate », pas de seringue, pas de biscuits, pas de fiole de Wiskey… Rien!

Juste une carte ClerLe, des ordonnances, de vieux jetons pour les chariots de supermarchĂ©s, des paracĂ©tamols au cas ou, des tampax au cas ou… et un chat qui voudrait, lui aussi aller faire un tour en ville!

J’ai bien peur de ne pas avoir donnĂ© les rĂšgles de ce tag et de ne le transmettre Ă  personne, c’est pas par mauvaises volontĂ© mais parce que je l’ai dĂ©jĂ  fait plusieurs fois… En 2007 rappelez-vous En 2009 d’une certaine façon… Et puis 1 ou deux autres fois que je n’ai pas retrouvĂ© 😉

Sur ce bisous, adishatz et portez-vous bien.

John from the garden

Et voilĂ  Loulou a gagnĂ© l’Oscar!

Je dois dire que mĂȘme si El Marido rĂąle parce qu' »on a pas fini d’en entendre parler! »… Moi ça me fait plaisir que notre Jean ait gagnĂ© l’Oscar face Ă  George et Brad!

Ca me fait plaisir parce que ça fait des annĂ©es qu’il nous fait rire avec ses mimiques et ses vannes Ă  deux balles, parce qu’il se la pĂšte pas, parce qu’il fait pas son beau tĂ©nĂ©breux et que sa prouve que dans la vie l’important c’est de rigoler 🙂 Et en plus (Ă©videmment) c’est un excellent acteur… Qui m’a bien fait rigoler dans OSS 117, Ă©h oui, je l’avoue.

 

Argentina

Hier soir j’ai regardĂ© La Niña Santa…  2004 (1h 50min) un film argentin bizarre de Lucrecia Martel, avec Maria AlchĂ©, Julieta Zylberberg, Carlos Belloso…

Ca se passe au nord-ouest de l’Argentine, prĂšs du Chili, dans une station thermale.

Deux histoires s’entremĂȘlent un congrĂšs de mĂ©decins dans un grand hĂŽtel de ville thermale et le catĂ©chisme et la « foi » (ou plutĂŽt les bondieuseries hallucinantes) de « fillettes » de 16 ans… Qui sont habillĂ©es comme des petites filles mais sont loin d’ĂȘtre des gamines… Je vous passe le lien entre les deux mondes au cas ou vous regarderiez le film.

Mon avis : bien que le film soit long et « barbant » j’ai du ĂȘtre fascinĂ©e par cette histoire Ă©trange et ses protagonistes dĂ©plaisants et antipathiques car j’ai tenu jusqu’Ă  la fin…

Le plus : j’en ai appris un peu plus sur l’esprit argentin et je me suis laissĂ© prendre au charme noir de l’histoire.

Le moins : c’Ă©tait trĂšs Ă©trange.

Les argentins seraient-ils vraiment si différents de nous? Probablement. (à suivre).