Passez-moi le couteau √† pain, √ßa va saigner!

Le Caravage, Judith et Holopherne, 1598-99, Rome, galerie nationale d’art antique, palais Barberini.

Je suis d’une humeur massacrante.

Pourtant je ne me suis pas lev√©e du pied gauche. Certes j’ai mal dormi, mais √† cela, rien d’inhabituel…

Alors pourquoi suis-je d’une humeur √† d√©coup√© ma voisine (la vieille pomme) √† la tron√ßonneuse? (Je l’ai prise elle au hasard, peut-√™tre parce qu’elle a 86 ans)

Parce que j’ai √©cout√© le « lacrimosa » du requiem de Mozart √† 9h du matin? C’est possible. c’est tr√®s mauvais d’√©couter √ßa au r√©veil : c’est grandiloquent, romantique, tire-larmes tout ce qu’on veut… Si t’as envie de pleurer : p√®le un oignon en √©coutant le « lacrimosa » et tu seras pr√™te pour la grande sc√®ne de « je me traine par terre en implorant piti√© ».

Je ne sais pas vous, mais j’ai vraiment la chair de poule quand j’√©coute √ßa… Et les larmes ne sont pas loin.

Ca me met aussi en col√®re contre Milos Forman et son tr√®s beau film compl√®tement grotesque qui faisait de Mozart un clown, de Sali√©ri un monstre… Bref de sa vie une sorte de l√©gende tragi-comique.

Et puis apr√®s je suis √©nerv√©e parce que j’arrive pas √† mettre la main sur mon CD et que je suis oblig√©e d’√©cout√© tout le r√©quiem sur mon pc…

Mais ce qui m’√©nerve encore plus c’est que mon p√®re aurait 86 ans et ma m√®re 82 et que bordel de merde, y’a des jours √ßa me fout tellement en rogne qu’ils ne soient pas l√† alors que, bordel de merde, il y a des tas¬† et des tas de vieux cons, plus vieux qu’eux sur terre!

L’autre jour une copine peintre qui doit avoir 65 me dit « Ah ben tu demanderas √† ta m√®re, elle doit conna√ģtre… » Je lui dit « Ca va pas √™tre possible, elle est d√©c√©d√©e. » Ca me met en rogne. Je d√©teste dire ces mots. (D√©sol√©e, faut que √ßa sorte et √ßa tombe sur vous…) Ensuite elle me dit : « Faut que je me d√©p√™che j’emm√®ne ma m√®re chez le coiffeur cet apr√®s-midi ».

Couteau à pain!!! Elle a 65 ans et elle a sa mère!

Ca va passer.

Je me rappelle d’une coll√®gue de travaille qui avait m√™me pas 30 ans et une petite sŇďur pas majeur, dont elle √©tait la tutrice, leur parents, les l√Ęcheurs, √©taient tout les deux « d√©c√©d√©s » . Elle rentrait dans des rognes parfois, sa mauvaise humeur paraissait toujours sortir de nul part. Pourtant je savais d’o√Ļ elle sortait sa col√®re : il suffisait juste qu’un innocent √©voque ses parents devant elle. Apr√®s elle partait en vrille pour le restant de la journ√©e. A l’√©poque √ßa m’√©nervait un peu, j’avoue.

Je suis en rogne parce que la DRH m’a finalement conseill√© de postuler pour un poste auquel je n’ai absolument rien compris quand j’en ai lu le descriptif. Je me sens stupide d’avoir attendu quelque chose de √ßa. Allez hop, on va chercher autre chose…

La neige est finalement arriv√©e chez nous aussi. El Hijito √©tait content comme si c’√©tait No√ęl. (On attend du soleil pour cet apr√®m, √ßa va pas tenir)

Tiens un autre truc qui m’√©nerve : Mozart l’op√©ra rock!!!! Couteau √† pain!!!!

Alors qu’il y a Mozart Don Giovanni!!! Allez je vais √©couter mon Don Giovanni en entier: il para√ģt que Mozart adoucit les mŇďurs…. On sait d√©j√† que c’est pas vrai pour le Requiem!!! ūüėČ

Adishatz et portez vous bien !!