Faisait bien froid aussi en 1985

Les quais sous la neige en 2010

Le journal de Mahie :

Bordeaux, samedi 5 janvier 1985 :

Frio, frio, muy frio : la goutte au nez. Les caniveaux sont tout gelĂ©s. Chez L. (mi hermano El Vaquero) on est en mode « congĂ©lation rapide ». Ag. attend toujours son baby, espĂ©rant qu’il lui ressemblera, je l’espĂšre aussi. J’ai hĂąte qu’il naisse. Mon dieu qu’il fait froid! Personne n’a jamais vu ça!!

Bordeaux, dimanche 6 janvier 1985 :

Les journaux titrent « La France grelotte ». La neige tombe pour la premiĂšre fois sur Rome depuis 14 ans. Les vaques de froid viendraient d’Islande et de SybĂ©rie. M. et C. on partagĂ© avec nous un Ă©norme cassoulet : le premier de 85! Impossible de sortir, j’ai pas les chaussures qu’il faut.

Bordeaux, lundi 7 janvier 1985 :

Ce matin Bordeaux est tout blanc. C’est donc la neige qui a du ĂȘtre la cause du manque de discrĂ©tion de JF de matin. La neige! Je suis dĂ©jĂ  gelĂ©e! Pourra-t-on aller Ă  la fac? Pas de courrier, pas de poubelles, pas de bus!

Plus tard : impossible de rester dehors. Trop froid.

Bordeaux, Mardi 8 janvier 1985 :

Oui la neige c’est joli mais alors ça vous tend le dos d’une façon pas banale. ThĂ© et diner Ă  Moulinsard. C. et A. font leur faire part de mariage […] En plus c’est impossible de trouver des bottes fourrĂ©es.

Bordeaux,Mercredi 9 janvier 1985 :

Vraiment on s’est gelĂ© les pieds! Pas de fac hier. Non + aujourd’hui. MangĂ© au R.U Ă  midi. J’ai fini mon deuxiĂšme mini pull pour le mini bĂ©bĂ© d’A. […]J’aimerais bien un jour partir vivre Ă  Madrid. BientĂŽt.

Bordeaux, jeudi 10 janvier 1985 :

Deux heures de cours de français pour commencer la journĂ©e. La fac sous la neige. Mon devoir sur « L’Ă©ducation sentimentale » m’a valu un 12 moins 5 = 7. Comme la vie est contrariante! (Le « -5 » est bien sĂ»r Ă  cause de mon orthographe.) Il faut que je pense sĂ©rieusement Ă  m’exiler en Espagne.

Bordeaux, vendredi 11 janvier 1985 :

MangĂ© au RU avec HP, G. L et N. Fou-rires heureux aprĂšs journĂ©e froide mĂȘme si ça commence Ă  ĂȘtre moins incisif.

Bordeaux, lundi 14 janvier 1985 :

MangĂ© au RU avec C. A et P, puis avons pris le cafĂ© ici. Ils ont pris une douche ici aussi car il n’y a plus d’eau Ă  Moulinsard. Les canalisations sont pĂ©tĂ©es chez la moitiĂ© des gens on dirait. Ai pris le train pour LR. La bas aussi il faisait TRES froid, on se croirait au pĂŽle Nord. Papa m’a donnĂ© un tableau. Le sapin Ă©tait toujours lĂ . Nous avons Ă©tĂ© voir mĂ©mĂ© Ă  l’hĂŽpital […] Ai commencĂ© ZalacaĂŻn de Pio Baroja. […] Tout est gelĂ© partout.

« le 16 janvier 1985, lors d’une vague de froid qui touche toute la France, la capitale girondine enregistre sa tempĂ©rature la plus basse : – 16,4 °C » L’express, archives.

C’est beau Bordeaux

Le problĂšme de 1985, c’est qu’on ne prenait pas beaucoup de photos…

Si vous ne l’avez pas entendu…

Écoutez France Inter aujourd’hui!!

C’est le matin je repense encore Ă  cette pub entendu hier sur les ondes en buvant mon thĂ© et paf : voilĂ  que ça recommence!!!! Une voix suave d’aĂ©roport me redit comme c’est beau, comme c’est doux, comme c’est chouette le nuclĂ©aire!!!!

Est-ce que je vais l’entendre toutes les heures avant le journal?

Je cherche des infos sur le web : j’en trouve pas. D’autres que moi s’indignent? Je sais pas.

Sur l’Espace Public de Radio France un autre auditeur s’indigne :

JE SUIS CHOQUEE par la diffusion sur vos ondes d’une publicitĂ© d’ EDF sur les « bienfaits » du NUCLEAIRE !!! : C’EST UNE HONTE Ă  l’heure oĂč les questions Ă©cologiques concernent LA MAJORITE DE L’HUMANITE ET SON AVENIR que de prĂŽner une technique d’un autre Ăąge qui Ă  fait les preuves de sa dangerositĂ© !!!!
Qu’ EDF fasse la publicitĂ© des VRAIES ENERGIES RENOUVELABLES : alors, lĂ , OUI !!!!

Je ne dirai pas mieux!

Nul part je ne trouve le texte du message d’EDF… Je ne trouve aucun article!

Ca passe donc tout seul? Sans faire mal?

Nous savons tous ce qui se passe en ce moment au Japon, non? On a besoin que ça arrive chez nous pour dire NON?