Le roi est mort

Je viens de finir mon bouquin sur Fragonard (quel paver!!) c’Ă©tait long et un peu radotant, mais grosso-modo j’ai adorĂ© suivre sa vie de Louis XV Ă  NopolĂ©on…

Fragonard, La Gimblette : jeune fille jouant avec un chien. 1752, 70 x 87 cm.

Pauvre Frago, mort dans « dans le besoin »,  dĂ©modĂ©, vieux, tombĂ© dans l’oublie… Alors que son fils, aujourd’hui inconnu, lui avait volĂ© la vedette (lui qui est maintenant oubliĂ©!). C’est drĂŽle la prospĂ©ritĂ©, la mode…. A quoi ça tient?

Pendant les annĂ©es qui suivirent la rĂ©volution le libertinage de  Fragonard ou Diderot n’Ă©tait plus Ă  la mode. Les seins blancs, jaillissants de vaporeuses dentelles, quelle horreur!

Oeuvre du fils Fragonard : Alexandre-Evariste Fragonard (1780-1850). Saladin  Ă  JĂ©rusalem. Ce tableau montre les prĂ©mices de l’intĂ©rĂȘt accordĂ© au Moyen Orient dans l’art. MusĂ©e des Beaux-arts de Quimper . C’est un autre genre… j’aime moins 😉 Enfin, pas du tout. (Ce tableau n’est pas datĂ©)

La peinture s’est faite austĂšre et sĂ©rieuse avec le nĂ©oclassicisme (hommage Ă  la Rome et Ă  la GrĂšce antique) .

Jacques-Louis David, autoportrait (1748-1825)

Jacques-Louis David (de 16 ans plus jeune que Frago), immense peintre (admirateur et respectueux de Frago) d’immense tableau « d’histoire », premier prix de Rome (of course)… IntensĂ©ment impliquĂ© dans la rĂ©volution (signataire de la condamnation Ă  mort de Louis XVI) qui sera dĂ©putĂ© en 1792 etc… Peut-ĂȘtre lirai-je sa biographie? Mais bien que n’Ă©tant pas royaliste, je crains de ne pouvoir, comme son Ă©pouse qui le quitta et divorça de lui, ne pouvoir supporter toutes les horreurs auxquelles il s’est associĂ©…. Et puis je dois l’avouer : je ne suis pas sensible Ă  son oeuvre, un peu austĂšre et vraiment trop « historique »…

Autant j’aime ces portraits comme celui-ci

Jacques-Louis David,  vers 1794, 54 cm x 46 cm, huile sur toile

Ce portrait a probablement Ă©tĂ© peint David lors de son sĂ©jour en prison en 1794 (comment faire de la politique Ă  cette Ă©poque sans se retrouver un beau matin en prison?).  Il reprĂ©senterait son geĂŽlier, grĂące au fils duquel l’Ɠuvre a Ă©tĂ© conservĂ©e et est passĂ© entre les mains de plusieurs collectionneurs  avant d’ĂȘtre achetĂ©e par la ville de Rouen en 1931.

Mais ces tableaux du sacre de NapolĂ©on, NapolĂ©on par-ci, NapolĂ©on par lĂ …. Pffff, j’aime pĂŽ. Je ne suis pas bonapartiste…

Le Sacre de NapolĂ©on,  1805-1808, 6m10 × 9m30,  huile sur toile, Paris Le Louvre.

Napoléon par David. 1812, huile sur toile, 203.9 x 125.1 cm The National Gallery of Art, Washington, D.C.

Mais tout ça ne vaut pas Mozart 😉

Sur ce adishatz, passez entre les gouttes et portez-vous bien 😉

Mince alors! Je retire tout ce que j’ai pu dire sur Sheryl Crow dans le passĂ© et je dis : chapeau bas!