Lifting terminé!

Allez hop, assez travaillé! Maintenant c’est atelier sablés au chocolat! J’ai d’ailleurs peur de l’avoir un chouilla trop « peaufiné » c’est le cas de le dire… Bah.

Je commence à me sentir prête pour faire le portrait d’une « vraie personne », d’une personne que je connais et puis on verra 😉

Autrement le soleil est en train de revenir par ici. Mais samedi pour l’anniv’ de mon big little boy on devrait avoir un temps de cochon…

Aujourd’hui j’ai reçu le tome 1 de Wilt de Tom Sharp, j’ai hâte d’être à ce soir pour le commencer…

Garçon manqué

Du coup, petit à petit l’oiseau fait son nid et c’est en forgeant qu’on devient forgeron : ma belle ressemble moins à un garçon après quelques heures de « boulot »… Encore quelques heures (demain?) et je ne serai pas trop mécontente.

En dehors de ça il a plu toute la journée. Il a fait froid et je me suis gelé à l’amap ou je tenais l’émargement… Je me suis bien bien caillé, oh oui.

Comme les chats des voisins ont fait une java de todos los diablos dans mon garage la nuit dernière, que Minette a à moitié dormi sur moi tandis que Youri jouait à chat sur les meubles entre minuit et 6h du matin, j’ai légèrement la tête à l’envers!

Puisque c’est comme ça je vais manger du chocolat en buvant une camomille  tandis qu’ El Marido est en train de se régaler au Black Dog

Fait un froid de canard

Un temps de cochon, à pas mettre un chat dehors (d’ailleurs ils sont restés dedans tout la journée).

Bourrasques, vent, pluie… A croire qu’aujourd’hui on fait rien que de se prendre de la pluie toute la journée dans la figure ou dans le pare-brise.

Heureusement le Dr Charlemagne (Si c’est vrai vous pouvez vérifier!) m’a dit à l’issu d’une écho que ma thyroïde était peut-être paresseuse mais complètement comme il faut à part ça. J’avoue que ça m’a fait plaisir.

Et puis comme j’étais garé à un bout de Pau j’ai été à l’autre bout en me cramponnant à mon parapluie.

J’ai failli m’envoler de surprise devant l’église St-Jacques en découvrant un clocher sur le trottoir…

Je vais pas souvent à la ville avec mes bottes de campagnarde! Bah oui. Bon ok j’y suis allée la semaine dernière (H&M oblige) mais j’étais pas passé par là.

Je suis rentré toujours sous cette pluie battante avec mes essuie-glaces pourris. Au contrôle technique ils m’ont dit de les changer, mais évidemment je l’ai pas fait.

Franchement aujourd’hui j’avais qu’une envie : m’enfouir sous un plaid avec Minette par dessus pour me tenir chaud. Mais j’avais des trucs à faire et Bertille m’a dit de passer prendre le thé devant sa cheminée. On s’est effondré toutes les deux sur ses canapés mous, le regard visqueux et on a parlé des bouquins qu’on vient de lire : décevants… On attend une révélation avec un auteur génial.

A 16H30 devant l’école j’étais garé à côté de la seule maman que j’aime bien (elle fait psycho à Bordeaux, c’est déjà un bon point) on a baissé les vitres et on papoté en attendant les gosses.

Ce soir j’ai qu’une envie : faire l’autruche sous mon plaid en regardant un film argentin en VO, Minette sur moi et en envoyant des textos à mon jules…

Y’a des jours ou la pluie, ça devrait pas exister.

 

 

On a presque pratiquement gagné, mais pas.

Malgré une très bonne fin de match et un essai de Benjamin Ferrou à la 75ème minute, La Rochelle s’incline 16 – 14 au Stade du Hameau. Bravo à toute l’équipe qui n’a rien lâché jusqu’à la dernière seconde!

Cela je dis, moi ce Féréolles, originaire du Béarn qui joue pour LR et qui rate sa transformation, je trouve ça un petit peu louche …. Mouais ouais …. Hum!!

 

Ô rage

« Maman y’a 2 Lulus qui se noient! »

Mon fils capture des fourmis dans une fiole d’apprenti chimiste et leurs donne les noms de mes frères. Est-ce bien normal?

Le temps est à l’orage, il fait lourd et parfois de grosses gouttes tombent.

Une souris et une musaraigne

Presque tous les jours je trouve une musaraigne morte dan le garage, occise par les bon soins de Youri le Magnifique, je descend toujours avec précaution pour ne pas marcher sur un petit cadavre… Cet aprèm je trouve une énorme souris dodue…. dans… sa gamelle!!!! Mais quel sorte de chat à la con c’est ça? Il peut pas les mettre directement sur le paillasson du voisin comme faisait le chat de mon ex-voisine?

Puisque c’est ça je vais faire un crumble aux pommes.

Tremblez, palois! A La Rochelle on est pas des fillettes!

Samedi La Rochelle joue à Pau! C’est dingue… J’ai même pas d’auto-collant Stade Rochelais à coller sur ma voiture pour jouer les indépendantistes… Allez stade!!!!

La prochaine fois que je vais « chez moi » je ramène 5 kilos de sel de l’île de Ré, 5 kilos de café Merling et j’achète un fanion à la boutique du club, non mais…

En dehors de ça il fait lourd, on a fait une deuxième récolte de fraises des bois et j’ai lu un bouquin triste et déprimant que j’aurais voulu léger : La liste de mes envies. Moi des envies j’en ai plein, suis pas prête de cracher sur un billet de loto.

Fraises des bois

Y’a plein de vent et la température est descendu à 18°! Je grelotte presque. Voilà le Président qui est en train de parler à la télé, ce matin il était trempé jusqu’au slip.

Hier j’ai encore tondu et tondu l’herbe du jardin… Comme je n’y vais pas comme une sauvage je suis tombée sur un gisement de fraises des bois! Complètement inattendu! Je n’ai jamais planté de fraises des bois et l’année dernière à cet endroit il n’y avait rien. Elles étaient délicieuses. On en a mangé tous les trois sur nos petits suisses 😉

Ce matin c’était peinture au club (à peine deux heures entre papotages et tasses de café). J’étais en train de faire le portrait d’une jeune fille (d’après photo) et voilà que c’est un garçon qui sort de la toile!!! Le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’es pas ressemblant! Néanmoins je l’aime bien. Il reste cependant quelques heures de boulot 😉

J’écoute le discours du Président aux Tuileries devant la statue de Jules Ferry, avec mon thé à la menthe du jardin.  Je suis contente de ce que j’entends.

Ces derniers jours on a beaucoup peint au rez de chaussée (partie de la maison qu’étrangement nous n’occupons pas) et ça commence à devenir plus joli!; Je e demande si je ne vais pas y faire mon atelier. En même temps je ne sais pas : je n’aime pas l’idée d’être coupée de la famille. Contrairement à mes parents qui avait toujours besoin de SILENCE et qu’on les laisse tranquilles… J’aime peindre  quand on me parle, dans le bruit, dans le vie. Rien ne me plait mieux pour peindre que quand El Hijito joue avec son pote à côté de moi.