Rock progressif et musique Ã©lectronique

Bah je comprends que si on a pas écouté ça quand on était « jeune » et qu’on le découvre aujourd’hui ça fasse un peu démodé…

Que ceux qui ne sont pas trop branché JJG ne s’effraie pas : ce n’était pas « son » groupe et il ne chante pas sur ce morceau.

Mais pour moi c’est vraiment la musique des années insouciantes. Ou quasi insouciantes. En tous cas la musique de mes années collège et lycée. Entre autre. J’ai déjà souvent parlé des disques qui arrivaient à la maison : Shulze, Tangerine Dream, les premiers Pink Floyd (à partir de the Wall j’aime plus, mais c’est personnel) Krafwerk etc… Electronique et rock progressif, que du bon 🙂 Je me demande où il allait chercher tout ça le frangin? Peut-être qu’il sortait avec la fille d’un disquaire?