La fête des pères

Pour la fête des pères je me rappelle avoir confectionner à l’école primaire un cendrier en terre peint de couleur étranges (« une sorte de marbrage rouge et bleu) et vernis!! Je me rappelle d’avoir assemblée 4 petites boîtes d’allumettes en quinconces sous un joli carrelage de cuisine très moche… Je me rappelle en maternelle avoir dessiné un truc zarb (un cheval?) qu’on avait collé sur de la feutrine rouge…

Je ne me rappelle pas trop des cadeaux de fêtes des mères…  Et non : je ne suis pas sûre qu’il y ait eu de colliers de nouilles! (Enfin si pour la vente de fin d’année, peut-être)

Mais ce que je n’ai jamais, jamais fait c’est un truc aussi peu « fête des pères » que faire le portrait de son papa de cette façon :

Comment donc la maîtresse a-t-elle eu une idée pareille?  Je dois dire que pour la première fois je me suis demandé si son choix n’avait pas été guidé par un esprit pervers 😉

Sur ce adishatz et portez-vous bien.