– Ah ben merde alors, lui dis-je, j’avais commandé un veau moi?

Dimanche on acheté 3 kilos de myrtilles (18 euros) au marché paysan de Bournos… J’avais juste oublié un truc c’est que j’en avais commandé 5 kilos au même producteur via l’amap… 5 kilos que j’ai récupéré aujourd’hui. remarquez c’est nikel on adore les myrtilles!

Je venais d’arriver à la maison par 30° à l’ombre (je vous laisse devinez combien dans ma voiture sans clim’) quand Euphrosine, la productrice de myrtilles et de veau, m’appelle sur mon portable : « Et madame Pastor-Viñador (c’est mon nom, oui je sais, c’est magnifique), vous avez pris vos myrtilles mais vous avez oublié vot’ veau!!

– Ah ben merde alors, lui dis-je, j’avais commandé un veau moi?

– Ben, oui M’dame Pastor : un lot de 5 kilos!

-Oh, chouette, j’avais complètement oublié! Je reviens!

Ma deuche de luxe

C’est comme ça que la Mahie, au lieu de se la couler douce passe sa vie dans  sa deuche de luxe à sillonner la banlieue paloise. Parce que ça a commencé le matin avec un rdv pour le déjeuner avec ma copine Lucette (nom elle s’appelle pas comme ça, vous êtes bête ou quoi?) et puis un petit café face au Pyrénées (je râvais en sirotant le dit café que les montagnes disparaissent laisse place à l’océan…) et puis ensuite on est parti  en sautillant (roulant) vers le quartier Saragosse (au début ça fait bizarre dans Pau tu vois des panneau « Saragosse » et tu dis : « Mais quelle passion ils ont pour Saragosse à Pau!!! » Mais en fait c’est le nom d’un quartier… Sauf que la moitié du temps, les panneau indique vraiment la direction pour la ville espagnole… Mais bon si quelqu’un te dis : « Aujourd’hui je suis allée à Saragosse voir une copine », il y a peu de chance qu’il ait passé la frontière. Vous me suivez?

Qu’est-ce qu’on allait faire à Saragosse? Chercher le programme 2012-2014 de théâtre et de danse… Et puis après un saut éclair chez Leclerc, on est revenu dans not’ campagne…

Ensuite j’ai repris Titine pour aller chercher Titi dont c’était le dernier jour de classe et! On a été faire un tour au centre commercial en attendant que ce soit l’heure de l’amap… Oui mais, on a du revenir en urgence pour une raison que je ne vous dévoilerai pas et qui n’a aucun intérêt. Et ENSUITE j’ai repris Titine pour aller, donc, vous l’avez compris 2 fois à l’amap. Ce qui fait que j’ai passé pas mal d’heure dans ma guimbarde et que j’ai l’épaule gauche rouge tomate (coup de soleil).

Tout cela pour dire que j’aurais jamais du imaginer que c’était chouette que d’habiter ailleurs que dans le coeur d’un grande ville ou on peut tout faire A PIED. Poil au nez!