Dans le désordre

Aujourd’hui on « a perdu » (comme on dit) 10° et le vent à soufflé toute la journée. Certains étaient très déçus. Moi j’ai revécu (car ces derniers jours, à presque 40 à l’ombre, j’étais pas hyper vivante à partir de 14h…)

On en a donc profité pour faire une aprèm piscine municipale après un tournoi endiablé de Yam au café…

En dehors de ça El Hijito lit…

El Marido reste fidèle à lui même…

L’hortensia « rouge » dont j’ai piqué une bouture dans une rue de St-Martin a l’air de prendre (à droite sur la photo)

Et la bignone extraite du jardin des Vaqueros ( tentative de bouturage sur une plante qui normalement ne se bouture pas mais se marcotte) se maintient vaillamment depuis plus de 10 jours. Je garde espoir de la voir grandir.

A droite la bignone, à gauche un pépin de pomme en train de faire des feuilles.

Pendant ce temps, il n’a fallu que deux jours à ma glycine pour tomber amoureuse de son parasol et s’enrouler lascivement autour de lui! Mais la divine idylle est terminée : les températures revenant à la normal, j’ai supprimé le galant.

Sur ce adishatz, regardez bien les JO et portez-vous bien.