Les annĂ©es 30 en chansons

FrĂ©hel Ă©tait une chanteuse nĂ©e en 1891 (Comme le pĂšre de ma mĂšre!) Ă  Paris. Elle est morte en 1951, c’est peut-ĂȘtre pour ça qu’elle est maintenant oubliĂ©e… Elle Ă©tait surtout connu dans l’entre-deux-guerres.
Sa vie fut plutĂŽt chaotique : sex, drugs et chansons… Elle meurt seule dans un hĂŽtel de passe, oubliĂ©e, mĂȘme si la foule sera nombreuse Ă  son enterrement…
Bien que ce ne soit plus trop à la mode vous connaissez sûrement la Java Bleue?

Berthe Sylva est de la mĂȘme gĂ©nĂ©ration : nĂ©e en 1885 elle est morte en 41. « Le Raccommodeur de faĂŻence, enregistrĂ© en 1929, se serait vendu Ă  200 000 exemplaires en deux ans. » C’est vous dire si elle avait du succĂšs! Cependant comme beaucoup d’artistes elle meurt seule, pauvre et alcolo…. Lalala… J’aurais pu vous faire Ă©couter « Les roses blanches » que vous connaissez probablement, mais je ne l’ai jamais aimĂ© et encore moins maintenant. Je vous propose donc « On a pas tous jours 20 ans, qui est un petit bijou socio-historique. Ca me rappelle beaucoup ma grand-mĂšre paternelle.

Damia Ă©tait cĂ©lĂ©brissime dans les annĂ©e 30, adulĂ©e. NĂ©e en 1889, elle est morte en 78 d’une bĂȘte chute dans les escaliers du mĂ©tro (elle avait tout de mĂȘme 89 ans), j’avais 13 ans et aucune idĂ©e de qui elle Ă©tait. J’ai choisi « le grand frisĂ© ». Je crois que ma mĂšre pouvait en chantonner des extraits pour rigoler de temps en temps.

Le nom de Susy Solidor (1900-1983) ne vous est peut-ĂȘtre pas complĂštement inconnu? Figure incontournable des annĂ©es 30, c’Ă©tait la garçonne libĂ©rĂ©e, ouvertement lesbienne un temps, elle est bi car a aussi une liaison fameuse avec Jean Mermoz. Elle avait le permis de conduire (ce qui Ă©tait plutĂŽt rare pour les femmes de sa gĂ©nĂ©ration) pendant la guerre elle conduit des ambulances sur le front.

Je ne peux pas passer sous silence Ryna Ketty, mĂȘme si elle est un peu jeune pour mon palmarĂšs! NĂ©e en 1911, elle vĂ©cu jusqu’en 1996, tous nous pourrions la connaĂźtre et pourtant son nom ne nous dit rien! La chanson que j’ai choisi, cependant devrait Ă  tous nous rappeler que nous l’avons dĂ©jĂ  entendu 😉 (Ne me dites pas que vouos la connaissez Ă  cause de Dalida, ça va me tuer) Elle Ă©tait d’origine italienne et Ă©tait ce qu’on appelleune chanteuse sentimentale et exotique!

Je suis sĂ»re que ma grand-mĂšre pourrait me donner d’autres noms inoubliables pour elle et dĂ©jĂ  oubliĂ©s pour nous… VoilĂ  c’est comme ça, les annĂ©es passent et les tissus des robes d’autrefois sont dĂ©fraichis, fanĂ©s, les couleurs vives…poussiĂ©reuses. Le siĂšcle dernier n’est plus le 19iĂšme. Il va falloir s’y faire.