Les années 30 en chansons

Fréhel était une chanteuse née en 1891 (Comme le père de ma mère!) à Paris. Elle est morte en 1951, c’est peut-être pour ça qu’elle est maintenant oubliée… Elle était surtout connu dans l’entre-deux-guerres.
Sa vie fut plutôt chaotique : sex, drugs et chansons… Elle meurt seule dans un hôtel de passe, oubliée, même si la foule sera nombreuse à son enterrement…
Bien que ce ne soit plus trop à la mode vous connaissez sûrement la Java Bleue?

Berthe Sylva est de la même génération : née en 1885 elle est morte en 41. « Le Raccommodeur de faïence, enregistré en 1929, se serait vendu à 200 000 exemplaires en deux ans. » C’est vous dire si elle avait du succès! Cependant comme beaucoup d’artistes elle meurt seule, pauvre et alcolo…. Lalala… J’aurais pu vous faire écouter « Les roses blanches » que vous connaissez probablement, mais je ne l’ai jamais aimé et encore moins maintenant. Je vous propose donc « On a pas tous jours 20 ans, qui est un petit bijou socio-historique. Ca me rappelle beaucoup ma grand-mère paternelle.

Damia était célébrissime dans les année 30, adulée. Née en 1889, elle est morte en 78 d’une bête chute dans les escaliers du métro (elle avait tout de même 89 ans), j’avais 13 ans et aucune idée de qui elle était. J’ai choisi « le grand frisé ». Je crois que ma mère pouvait en chantonner des extraits pour rigoler de temps en temps.

Le nom de Susy Solidor (1900-1983) ne vous est peut-être pas complètement inconnu? Figure incontournable des années 30, c’était la garçonne libérée, ouvertement lesbienne un temps, elle est bi car a aussi une liaison fameuse avec Jean Mermoz. Elle avait le permis de conduire (ce qui était plutôt rare pour les femmes de sa génération) pendant la guerre elle conduit des ambulances sur le front.

Je ne peux pas passer sous silence Ryna Ketty, même si elle est un peu jeune pour mon palmarès! Née en 1911, elle vécu jusqu’en 1996, tous nous pourrions la connaître et pourtant son nom ne nous dit rien! La chanson que j’ai choisi, cependant devrait à tous nous rappeler que nous l’avons déjà entendu 😉 (Ne me dites pas que vouos la connaissez à cause de Dalida, ça va me tuer) Elle était d’origine italienne et était ce qu’on appelleune chanteuse sentimentale et exotique!

Je suis sûre que ma grand-mère pourrait me donner d’autres noms inoubliables pour elle et déjà oubliés pour nous… Voilà c’est comme ça, les années passent et les tissus des robes d’autrefois sont défraichis, fanés, les couleurs vives…poussiéreuses. Le siècle dernier n’est plus le 19ième. Il va falloir s’y faire.