Choisir sa voie, en toute connaissance de cause?

Si j’√©tais parfaitement honn√™te avec moi-m√™me je dirais que j’ai toujours plus ou moins voulu √™tre peintre… Je dis plus ou moins, car quand on est fille de deux dipl√īm√©s des Beaux-Arts, dont une docteur en Histoire de l’Art… On a une l√©g√®re tendance √† penser qu’on ne sera jamais √† la hauteur d’une part,¬† et d’autre part on voit beaucoup de frustration chez le p√®re qui ne vit pas de son art, mais travaille dans un cabinet d’architecte comme dessinateur. Beaucoup de frustration √† ne pouvoir peindre que pendant les vacances d’√©t√© alors qu’avant de se marier¬† et de faire 4 joyeux bambinos, peindre √©tait sa raison de vivre. Ma m√®re s’en √©tait mieux sorti, en commen√ßant √† √™tre prof d’art plastique √† 40 ans et¬† en faisant son doctorat dans la foul√©e.

Mais une petite voix me disait¬† « Fais autre chose ma grande ». A l’√©cole je n’√©tais pas sp√©cialement bonne en dessin, mon p√®re ne m’encourageait gu√®re posant un oeil un peu d√©√ßu sur mes productions… Je pensais que faire des √©tudes d’arts ne me m√®nerait qu’√† la frustration. J’aurais du regarder un peu plus loin et voir comment que certains potes de mon p√®re enseignaient et continuaient √† vivre dans leur art.

C’est certains que comme dans la fable « Ils sont trop verts dit-il et bon pour des goujats! », j’ai dit que les √©tudes d’arts ne m’int√©ressaient en aucun cas et que ce n’√©tait pas vrai.

Je voulais¬† aussi √™tre actrice, de th√©√Ętre de boulevard (j’adorais Au Th√©√Ętre ce soir »!), mais mes parents √©taient terroris√© √† l’id√©e que je puisse tenter un concours d’entr√©e √† un quelconque conservatoire de th√©√Ętre, le th√©√Ętre lieu de coucheries, drogues, etc. Je devais passer mon bac d’abord et choisir une fili√®re plus s√©rieuse. J’ai fait quelques dossiers pour faire un BTS M√©tiers du Livres . Je r√™vais d’√™tre √©crivain, je r√™vais donc de travailler dans l’√©dition. Mon dossier scolaire √©tait minable. Ca n’a pas march√©.

Non seulement je pensais que faire des √©tudes d’arts (peinture, sculpture, etc) √©tait¬† inutile : mon p√®re bien que bon peintre ne vivait pas de sa passion, mais en plus je n’√©tais pas √† la hauteur puisque j’avais toujours √©t√© une √©l√®ve tr√®s moyenne en dessin, voir m√©diocre.

Il fallait donc bien se tourner vers une autre de mes passions, ou devrais-je dire , vers mon premier amour (au sens propre, car l’histoire est li√©e √† un gar√ßon) :¬† l’espagnol. Ca aurait pu √™tre l’italien ou le portugais si mon √©cole avait fait un voyage scolaire par l√†-bas… Ca n’aurait pas pu √™tre l’anglais ou l’allemand, j’ai quand m√™me un penchant tr√®s naturel vers la latinit√©. Tout le monde pense toujours (dans ma famille au sens large) que j’ai fait des √©tudes d’Espagnol parce que mon p√®re √©tait hispanophile, c’est une erreur que de penser cela, mon amour pour l’Espagne a d’autres origines : la fiesta, la libert√©, un gar√ßon.

Quand je regarde en arri√®re je me demande comment dans ma vie j’ai pu me comporter si souvent en cigale, comment j’ai pu √™tre si souvent paum√©e dans mes d√©cisions… Partir en live dans tous les sens comme un p√©tard. Pourquoi apr√®s ma licence d’espagnol n’ai-je pas fait une ma√ģtrise d’espagnol? La documentation me paraissait plus « utile », pfff.¬† Pourquoi ne me suis-je jamais tenu √† une ligne de conduite coh√©rente? J’avais eu plusieurs mentions bien en licence, c’√©tait pas rien. Pourquoi ne suis pas all√©e tout droit au doctorat, point barre, pour enseigner ensuite? Chais pas. Je sais vraiment pas. √Čtrange. Mon CV est le reflet de √ßa : une touche √† tout.

Je me rends compte que ce post tr√®s introspectif n’est pas tr√®s fun. Je vous prie de m’en excuser : ce blog est aussi parfois une sorte de journal intime.

Avec mon p’tit carton √† dessin

 

Il y a une dizaine de jours je revenais d√©pit√©e de mon cours/club de peinture villageois, apr√®s que notre reprise sans la prof de l’ann√©e derni√®re. Ma d√©cision a √©t√© vite prise : pas question de peinturlurer l√†-bas. J’ai besoin d’√™tre tir√©e vers le haut, d’apprendre, de progresser, de fr√©quenter des gens qui m’apporte quelque chose, plus que de le rigolade autour d’un caf√©. La prof de l’ann√©e derni√®re (m√™me si elle m’avait souvent fait enrager en retouchant mes toiles, la premi√®re ann√©e) m’apportait beaucoup, car c’√©tait une vraie prof d’arts plastiques, avec une culture artistique √©norme et des connaissances techniques solides. Bref, elle est partie.

J’ai d√©cid√© de changer de cr√®merie et d’arr√™ter de viser bas. J’ai vis√© comme il faut l’Ecole Sup’ d’Art de la grosse ville √† c√īt√© de chez moi, qui donne aussi des cours aux adultes d√©sireux de s’am√©liorer.¬† (Je ne veux pas dire par l√† que les √©tudiants ne sont pas des adultes, hein ;-))

Vendredi matin je me suis donc pointé là-bas avec mon bloc à dessin et mes crayons : car oui,  je vais suivre un cours de dessin et pas de peinture! Pourquoi?

Parce que √ßa ne fera pas de mal d’apprendre √† dessiner

Parce que le prof m’a l’air de toucher sa bille, c’est un auteur de BD.

Parce que le cours de peinture √©tait en soir√©e et que moi en soir√©e je dine avec mes hommes et j’aime pas l’id√©e d’aller √† un cours √† 30 minutes de chez moi en voiture dans le noir et sous a pluie. Je vous ai dit que j’√©tais casani√®re?

Donc vendredi matin je¬† me suis point√© l√†-bas pour 3 heures de cours. Le premier cours √©tait consacr√© au dessin √† l’encre de chine¬† au pinceau! Je me sentais comme une gamine : non seulement je ma√ģtrise pas ce truc, mais en plus je ne m’y √©tais jamais essay√©! Et c’√©tait g√©nial!!! Le prof est super sympa et cool et j’ai recommenc√© √† apprendre!!¬† A me concentrer pour progresser! Les autres √©l√®ves sont d’un niveau plut√īt tr√®s bon et je suis heureuse de me dire qu’il faut que je me hisse, que je me concentre pour faire mieux, plus haut! La pause caf√© √©galement a √©t√© super sympa : conversation √† b√Ęton rompus autour de peintres ou de dessinateurs pas forc√©ment ultra populaires.¬† Conversation √©galement assez d√©lirante au sujet de l’alimentation en fonction de son groupe sanguin, on a bien rigol√©. Le caf√© √©tait tr√®s bon. Y’avait des pinceaux partout, des feuilles de Canson, de belles reproductions de dessinateurs partout. On √©tait bien, on √©tait cool, on √©tait entre nous et y’avait pas de stress : cool cool zen…

Si je commence à bosser, je demanderai à faire un autre cours, le soir.

Septembre, le mois le plus tendre, dit-on.

La fin de la semaine arrive¬† et c’est tant mieux… Parce que c’est pas tip-top en ce moment : Fab se l√®ve √† 4h tous les matins pour dispara√ģtre une demie heure plus tard, puis r√©apparaitre √† son taf √† 5h… J’am√®ne El Hijo √† l’√©cole le cheveux presque encore mouill√© mais les cernes bleues bien cach√©es sous le fond de teint, les cils charbonneux et la lipe pulpeuse : faut pas se laisser aller! Rien de pire devant l’√©cole que les mamans ch√īmeuses qui ont baiss√© les bras et se trainent le cheveux gras et le jogging frip√©… Pas de √ßa chez nous!!!¬† « There’s no way,¬† absolutly no way that you can live your life without joy… It makes the bird sing, makes the flowers bloom and spring. It’s the force that keeps this world turning… »

Bref, apr√®s une semaine au rythme de d√©marrerai-je d√©marrerai-je pas… Nous voil√† d√©j√† (?) √† la fin d’un jeudi ordinaire qui m’a vu me balader au « Village de l’emploi de Pau » o√Ļ j’ai bavard√© avec diff√©rentes nanas d’agences d’Int√©rim. On m’a parl√© d’un poste o√Ļ il fallait absolument √™tre compl√®tement trilingue pour tenir le standard de 8h30 √† 18h avec 45 minutes de pause √† midi pendant 3 semaines… Apr√®s la deuxi√®me nenette reviendrai de vacances et √ßa serait un poste normal √† 35 h… Je me suis pas bien visualis√©. J’ai eu comme un bug au niveau de l’imagination. Mais j’ai pas eu √† dire « No way! I’m not your fuking slave! » Elle devait me rappeler dans l’apr√®s-midi et l’a pas fait… Est-ce que j’aurais dit oui dans une esp√®ce de fr√©n√©sie morbide?

Alors c’est comme √ßa. Ce soir j’ai ressorti mes affaires de dessin et j’ai crayonn√© comme-ci comme-√ßa avec mes beaux feutres… J’ai feutrin√©. Je suis retomb√© sur des petits « croquis » que m’avait fait Mi Hermano El Vaquero en 5 minutes comme √ßa sans y penser alors qu’il ne dessine jamais…

« H√© dis, dessine-moi un homme chat! »

L’homme chat, Vaqu√©ro, 2010

Et dis, dessine moi une grosse brute gentille!

la brute, Vaquéro, 2010

Mi Hermano El Vaquero il a quelque chose √† forte dose dans le sang qui fait qu’il dessine les doigts dans l’nez! Mais bon il a pas d√©cid√© d’√™tre dessinateur. Il fait un m√©tier plus s√©rieux. C’est peut-√™tre dommage, ou pas.¬† La vie est d√©j√† assez compliqu√©e sans se poser des questions √† la con.

Sur ce, demain matin je vais suivre mon premier cours √† l’Ecole Sup d’Art des Pyr√©n√©es… Avec un prof assez rock’n’roll qui est dessinateur de BD. Je suis un peu dans mes petits souliers. Un peu intimid√©e.

En plus c’est moins cher que dans le club de mon bled.

Adishatz les amis, portez-vous bien, prenez soin de vous. Je vous bise. Au fait? Ca vous plait Mariama?¬† Vous pouvez continuer √† l’√©couter l√†.

Modèle

J’aime bien les magasines f√©minins parce que j’y puise souvent l’inspiration pour mes peintures. Avant de peindre √† l’huile j’inventais toujours les visages que je faisais √† l’aquarelle, mais depuis que j’ai commenc√© l’huile, j’aime m’inspirer d’un mod√®le, pour essayer de reproduire les ombres et les lumi√®res, la forme des yeux, du nez, de la bouche, placer les oreilles…

Bien s√Ľr mon but est de pouvoir un jour faire le portrait de personnes que je connaisse… Je n’en suis pas l√† en ce d√©but d’ann√©e, j’esp√®re le faire bient√īt. Cet √©t√© j’ai pris des photos de mes toutes belles ni√®ces, mais ces photos ne se sont pas r√©v√©l√©es exploitables pour des toiles… Une personne qui rie n’est pas tr√®s peinture-g√©nique! Il faudra que j’ai de meilleurs photos… Elles n’ont pas eu l’habitude de poser r√©guli√®rement avec mon p√®re, √™tre prises en photo s√©rieusement les fait rire. Quand j’√©tais gamine prendre la pause pour mon photographe de p√®re faisait parti quasi de mon quotidien. Parfois c’√©tait hyper barbant, parfois c’√©tait tr√®s amusant. √áa d√©pendait de l’humeur du mod√®le et aussi de l’humeur du photographe…Bref.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voil√† ma derni√®re toile. J’y vois un d√©faut que pour l’instant personne n’a relev√©… Peut-√™tre le verrez-vous? √Čvidement on s’aper√ßoit bien que je n’essaye pas de faire un portrait fid√®le, pour l’instant… Le pull beige ne me plait pas, je le fait rouge. le visage est dur, je l’adoucie. √áa ne ressemble pas, tant pis…

 

 

VDM √† croissance exponentielle

Vitre de la fen√™tre du salon casser hier pour cause de temp√™te soudaine, alerte orange etc. Aujourd’hui journ√©e toujours avec vent √† d√©corner les cocus. Je r√©pare ma fen√™tre avec des cartons et du scotch : beau r√©sultat. J’appelle le vitrier parce que je ne veux pas voir cette histoire tra√ģner: « Apporter moi la fen√™tre ». Je la mets dans le coffre de la voiture (en suant comme une polonaise). Je d√©marre, pas. Batterie √† plat, comme d’hab. Je remonte √† la maison en jurant comme une charreti√®re « La puta madre de este puto Juan Carlos rey de Espa√Īa de mi culo! ». Le vitrier de nouveau au t√©l√©phone. « Le temps que votre batterie se recharge, apporter moi la vitre demain matin, parce qu’autrement j’aurais pas le temps de la faire si vous me l’apportez pas avant midi…
Prochaine √©tape : ressortir la fen√™tre de la voiture (pas glop, je comptais pas le refaire moi m√™me) la remonter au premier √©tage et essayer de la remettre sur ses gonds! Pas glop, pas glop, pas glop!!!!! Etape suivante : s’occuper de la foutue batterie!!!!!!!
Que celui qui a dit que ceux qui ne bosse pas se la coule douce l√®ve la main que je la lui coupe! Parce que merde!La fen√™tre avant que je ne la descende dans ma voiture…

 

Crime de lèse-majesté

Par ordre d’apparition : la reine Sofia, la princesse Letizia (futur reine, √©pouse du prince des Asturies, F√©lip√©), la princesse El√©na et la princesse Cristina, les infantes.

Polonia est une s√©rie sur TV3 en Espagne qui fait bien marrer les espagnols en ces temps de crises. Je savais que beaucoup d’espagnols aimaient se moquer de la famille royale, mais jusqu’√† cette semaine et mes papotages avec Igurri*, je ne savais pas que √ßa allait jusque l√† ūüėČ J’avoue : je me marre bien aussi en d√©couvrant toute la s√©rie!

Non : √ßa n’existe pas avec sous-titres.

En dehors de √ßa ce soir le temps √©tait √† la temp√™te et les fen√™tres ont √©t√© un peu secou√©es : r√©sultat des courses une vitre bris√©e ūüė¶
C’est juste quand nous parlions de remplacer ma batterie de voiture que bling : la vitre (grande vitre) s’est √©clat√©! Maintenant il faut choisir entre la vitre ou la batterie. Ca sera la vitre merci. La batterie se fera recharger encore tous les deux jours pendant quelques… jours…

Aujourd’hui M√©t√©o France nous avait pr√©vu 34, on a eu 25 et c’est tant mieux, c’√©tait tr√®s agr√©able comme √ßa…

Le ciel √©tait fort √©tonnant ce soir… C’√©tait peut-√™tre du au vent qui va me couter un bras et une jambe en vitrier…

* rassurez-vous, la vie priv√©e d’Igurri est pr√©serv√©e car ce n’est pas son vrai pr√©nom, comme d’habitude dans mon blog.