Ca y est : demain c’est la rentrĂ©e :-(

Hier soir, la cĂŽte basque…

Je peux pas dire que ça me fasse plaisir ou que ça m’enthousiasme : c’est la rentrĂ©e.

La rentrĂ©e c’est un truc qui fait plaisir aux premiers de la classe, Ă  ceux qui s’ennuient en vacances…

Je ne me suis jamais ennuyĂ© en vacances (ma Yaya avait l’habitude dire « Y’a que les gens bĂȘtes qui s’ennuient! », elle n’avait peut-ĂȘtre pas 100% raison, moi non plus, mais je suis d’accord avec elle).
VoilĂ  donc la rentrĂ©e : il va falloir se lever Ă  heure fixe, accompagner El Hijito Ă  l’Ă©cole… L’aider aux devoirs… Être Ă  l’Ă©coute… Reprendre une rythme plus raisonnable pour les repas et le coucher… Et continuer ma recherche d’emploi, again and again…

Ce matin j’ai reçu un PFO (« Please fuck of » ou maniĂšre Ă©lĂ©gante de dire que ta candidature n’a pas Ă©tĂ© retenue) :Madame, blablabla… AprĂšs Ă©tude je vous informe que votre dossier n’a pas Ă©tĂ© retenu. Je le regrette vraiment (oulala, ça c’est gentil quand mĂȘme comme PFO!). Toutefois, votre qualification ou votre parcours peuvent intĂ©resser notre collectivitĂ©… (Ils disent ça Ă  tout le monde?) Blabla…

Bref, c’est pas complĂštement nĂ©gatif et une petite flamme brule dans mon coeur cerveau (?) pour la collectivitĂ© qui peut-ĂȘtre pensera Ă  moi…

Je sais plus quoi lire, je crois que je vais « descendre » au grenier piocher dans les vieux bouquins que j’ai lu il y a longtemps. Je me rappelle d’un Carmen GaĂŻtĂ© que j’ai envie de relire : Passages Nuageux ça s’appelle en français.

Sur ce adishatz et bonne rentrĂ©e (beurk : je dĂ©teste la rentrĂ©e, la rentrĂ©e ça pue, la rentrĂ©e c’est pour les premiers de la classe! Remarquez c’est pas complĂštement vrai car El Hijito aime pas trop ça non plus…)