Asseyez-vous…

Ce matin encore PĂ´le! Ca faisait seulement 18 jours que je n’avais pas Ă©tĂ© convoquĂ©e… Y’en a qui ne voit pas assez leur conseiller, moi c’est plutĂ´t le contraire : je la vois un peu trop ma conseillère. Elle est bien aimable mais elle me court sur le haricot. Parce qu’elle a un job. Un job Ă  la con.

Je lui ai racontĂ© les quelques lettres Ă©crites qui n’ont pas eu de rĂ©ponses, la rĂ©ponse de l’agglo qui laisse une porte ouverte, le coup de fil de la fac, les deux lettres Ă©crites, un ou deux entretiens lĂ -bas sĂ»rement la semaine prochaine…

J’ai fait 20 minutes de voiture pour la voir, 30 minutes de salle d’attente, 12 minutes d’entretien  dans lequel je n’ai fait que raconter mes « dĂ©marches ». A la fin elle a rĂ©sumĂ© ce que j’avais dit dans son logiciel, l’a imprimĂ© et m’a dit Ă  la prochaine fois, ou pas! Avec un grand sourire. ha ha!

Ca sert Ă  quoi? C’est une sorte de psy? Une sorte de curĂ© Ă  qui je dois me confesser?

J’ai pas besoin d’elle. Mais si je vais pas Ă  PĂ´le, je serai radiĂ©e, ça voudra dire que je ne cherche pas officiellement un boulot et ça je ne veux pas. Que les mĂ©chantes langues de passage se taisent : ça fait des annĂ©es que je ne touche plus les assedic, je ne vole pas le contribuable… C’est pas pour ça. Je cherche du boulot. VoilĂ .

Ca m’a fait beaucoup de bien au moral que la fac me rappel pour 2 jobs qui sont Ă  mon niveau d’Ă©tudes (licence d’esp et doc + maĂ®trise de doc) moi qui avait postulĂ© chez eux pour un niv. bac. Ca me redonne espoir : mes diplĂ´mes ne sont finalement peur-ĂŞtre pas bon  Ă  ĂŞtre mis Ă  la poubelle, moi qui me suis si souvent demandĂ© si je devais rayer ma licence et maĂ®trise de mon CV.

Entendre 20 fois qu’on est sur-qualifiĂ©e, Ă  la fin ça donne envie de pleurer… Ou de griffer. Parce que les postes auxquels soit disant on devrait postuler ils ne nous sont pas ouverts, c’est sur concours …. des concours que j’ai passĂ© plusieurs fois dans le passĂ©… Des concours auxquels on se prĂ©pare pendant des mois… et oĂą on est 1500 inscrits pour 17 postes… Soupir… Ou bien alors il faut connaĂ®tre les chemins dĂ©tournĂ©s du piston, des promotions internes…

Ca ne sert Ă  rien d’avoir des regrets, je sais, mais j’en ai quelques uns. J’en parlerai pas. J’aurais du passer le capes ou l’agreg. J’aurais du rester Ă  Bordeaux, pas partir au pays des lutins verts après en juillet 98 alors que mon prof voulait que j’enchaine sur ma cinquième annĂ©e, qu’il comprenait pas pourquoi je partais. Des regrets oui j’en ai. Plus d’un. Et je m’en fous si ça fait plus « chic », « dynamique », « sympathique » de dire  « non, je ne regrette rien »… Moi si.