Asseyez-vous…

Ce matin encore Pôle! Ca faisait seulement 18 jours que je n’avais pas été convoquée… Y’en a qui ne voit pas assez leur conseiller, moi c’est plutôt le contraire : je la vois un peu trop ma conseillère. Elle est bien aimable mais elle me court sur le haricot. Parce qu’elle a un job. Un job à la con.

Je lui ai raconté les quelques lettres écrites qui n’ont pas eu de réponses, la réponse de l’agglo qui laisse une porte ouverte, le coup de fil de la fac, les deux lettres écrites, un ou deux entretiens là-bas sûrement la semaine prochaine…

J’ai fait 20 minutes de voiture pour la voir, 30 minutes de salle d’attente, 12 minutes d’entretien  dans lequel je n’ai fait que raconter mes « démarches ». A la fin elle a résumé ce que j’avais dit dans son logiciel, l’a imprimé et m’a dit à la prochaine fois, ou pas! Avec un grand sourire. ha ha!

Ca sert à quoi? C’est une sorte de psy? Une sorte de curé à qui je dois me confesser?

J’ai pas besoin d’elle. Mais si je vais pas à Pôle, je serai radiée, ça voudra dire que je ne cherche pas officiellement un boulot et ça je ne veux pas. Que les méchantes langues de passage se taisent : ça fait des années que je ne touche plus les assedic, je ne vole pas le contribuable… C’est pas pour ça. Je cherche du boulot. Voilà.

Ca m’a fait beaucoup de bien au moral que la fac me rappel pour 2 jobs qui sont à mon niveau d’études (licence d’esp et doc + maîtrise de doc) moi qui avait postulé chez eux pour un niv. bac. Ca me redonne espoir : mes diplômes ne sont finalement peur-être pas bon  à être mis à la poubelle, moi qui me suis si souvent demandé si je devais rayer ma licence et maîtrise de mon CV.

Entendre 20 fois qu’on est sur-qualifiée, à la fin ça donne envie de pleurer… Ou de griffer. Parce que les postes auxquels soit disant on devrait postuler ils ne nous sont pas ouverts, c’est sur concours …. des concours que j’ai passé plusieurs fois dans le passé… Des concours auxquels on se prépare pendant des mois… et où on est 1500 inscrits pour 17 postes… Soupir… Ou bien alors il faut connaître les chemins détournés du piston, des promotions internes…

Ca ne sert à rien d’avoir des regrets, je sais, mais j’en ai quelques uns. J’en parlerai pas. J’aurais du passer le capes ou l’agreg. J’aurais du rester à Bordeaux, pas partir au pays des lutins verts après en juillet 98 alors que mon prof voulait que j’enchaine sur ma cinquième année, qu’il comprenait pas pourquoi je partais. Des regrets oui j’en ai. Plus d’un. Et je m’en fous si ça fait plus « chic », « dynamique », « sympathique » de dire  « non, je ne regrette rien »… Moi si.

11 commentaires sur « Asseyez-vous… »

  1. Courage ma coupine, je croise les doigts pour la fac 🙂 Les gens qui n’ont pas de regrets sont ceux qui ne réfléchissent jamais à ce qu’ils ont fait dans leur vie… et puis de toutes les manières ils mentent, tout le monde a au moins quelques petits regrets bien cachés au fond d’eux!

  2. Oui, on a des regrets. Mais on leur tourne le dos et on continue – plus loin encore. C’est la vie qui veut ça. Et les concours… d’accord 200 % avec ce que tu en dis !

  3. Je comprends ton découragement , devoir justifier ses recherches , passer des entretiens , essayer des refus , y croire tout de même , se battre , c’est dur de vivre ça , vraiment
    On ne peut jamais jamais savoir de quoi l’avenir sera fait , les expériences , les rencontres et les éternels choix que l’on doit faire
    Tu n’as pas choisi le sud ouest , mais tu as choisi El Marido , et pas de regrets n’est ce pas ?
    Les concours sont de plus en plus difficiles , je n’ai jamais passé ceux de la fonction publique non plus
    je comprends tes regrets , oui , tout le monde a la légitimité de les exprimer

    pour la Fac ,accroche toi , un jour y’aura un poste pour toi , je te le souhaite de tout coeur , vraiment
    bises Mahie

  4. Si ça s’trouve chez le popole la dame qui t’ interviewe elle t’a pas dit les diplômes qu’elle a (ou pô) pour etre là 🙄
    Bizzzz
    JMB

  5. @Dr K : merci miss pour ce com’ que j’apprécie particulièrement 🙂

    @Yolaine : mais y’a des jours où on peut pas s’empêcher d’enrager, c’est comme ça. Heureusement la plupart du temps on y pense pas 😉

    @Jeanne : Ah si si on peut dire que j’ai choisi le sud-ouest 🙂 Bon je suis pas dingo de mon bled 😉 et c’est clair que je préfère LR ou Bx, qui sont également dans le sud-ouest! J’adore mon sud-ouest. Je n’aimerais pas vivre ailleurs, en dehors de Paris 😉 C’est vrai le Béarn c’est pas ma préférence. Mais c’était mon idée de venir ici, j’assume et ne regrette pas, les causes de notre départ de la région parisienne était compliquées.
    Les regrets auxquels je pensais cet après-midi étaient en relation avec ma vie d’avant El Marido…. 😉

    @JMB : oh peu m’importe les diplômes qu’elle à… Elle a réussi à rentrer chez Pôle et c’est bien pour elle. Je sais qu’elle a occupé beaucoup de postes différents dans le passé… C’est une fille sympa, mais c’est juste tellement inutile de la voir si souvent!

  6. Tu sais, Mahie, moi j’ai un boulot mais un chef à la con…
    Et plein de regrets aussi, malgré tout…
    Mais je lis régulièrement ton blog, et ça, c’est une trop chouette récré : merci ! Tu es riche de ce blog, tu sais…
    C’est dingue ces entretiens de PôleE inutiles (faut dire ce qui est); qui a inventé ça déjà ???

  7. J’ai une formation bancaire (je ne m’intéressais à rien à l’époque) et une licence de lettres tout ça pour être caissière dans une banque. Pourquoi ? Parce que les seules portes qui s’ouvrent sont celles du milieu bancaire que je déteste et ai donc opté pour le poste où la formation suivie est inexistante (suivre à la pelle des cours qui ne m’intéressent pas, non merci) et les séances réduites au minimum. J’ai un bon salaire mais je m’ennuie. Alors je continue mes études pour me changer les idées. Cette année je débute un master…

    J’espère que tu finiras par dénicher non seulement un job mais qu’en plus il te plaise.

  8. @Cirek : je sais bien que tous les boulots ne sont pas très joyeux mais si je cherche du taf c’est d’abord pour avoir un salaire… Ensuite c’est mieux, beaucoup mieux si ça correspond à ma formation.
    Mon blog malheureusement ne fait pas bouillir la marmite qui a un peu de mal à bouillir …
    A la base Pôle c’est pour aider les gens à trouver du boulot, c’est chouette, vraiment une bonne idées, mais en temps de crise, quand le boulot se fait rare….

  9. J’ai beau avoir un mari bossant au pôle (et etant à se point apprecié par ses De qu’il peut pas sortir en ville sans que plein d’entre eux viennent lui raconter leurs dernières pistes, leurs idées de création de boîte… bref, j’ai beau… je trouve ces rendez vous à pôle d’un débile, certains conseiller d’une passivité, on nage souvent dans l’absurde…
    Sinon, j’ai moi aussi plein de regrets gentillement rangés dans un coin dans l’attente que la poussière les fassent oublier. L’année où je suis partie à Barcelone, j’ai bousillé toutes mes chances de faire le DESS que je voulais faire depuis le départ et pour lequel j’aurais eu toute mes chances sans partir un an. Les profs aiment envoyer leurs élèves à l’étranger mais les oublient un peu vite; quand on revient, personne ne vous attend… ah bon c’était un aller simple. En même temps je n’aurais pas voulu louper cette année 95-96 à BCN, même si ça m’a privé d’une voie plus royale, d’un job mieux payé…
    Je pensais être spéciale avec ce fond de nostalgie… En fait, j’ai tellement de mal à faire des choix, que dès que j’en fais je me force à assumer la solution choisie mais n’arrive jamais à faire le deuil de la solution repoussée.
    Super pour ce poste pile poil à tes mesures à la fac. Je croise tout ce qui est croisable pour que ça marche… un poste nase de perdu = un poste top qui se profile…cool!

  10. Est-ce qu’il y a des regrets rattrapables ?
    Je vais peut-être dire n’importe quoi mais aurais-tu une possibilité, plutôt que de chercher du travail, de chercher une formation ? Une qui peut mener à quelque chose bien sûr.

  11. @Véro : j’aime ta conclusion 🙂 Et j’espère que le futur va me donner des raisons de ne pas regretter de ne pas avoir eu le poste nase 😉

    @Cristophe : Tu as raison, il y a des regrets rattrapables. Si j’obtiens le boulot pour lequel je vais passer un entretien mardi, alors je ferais ce que j’aurais du faire à partir de juillet 98 et ça sera chouette. On croise les doigts. Pour les formations…. Pfiou… J’ai 47 ans, une maîtrise de sciences de l’info (documentation en d’autres termes)… Je ne saurais quelle formation faire. En 2007 j’ai fait une formation en secrétariat : et j’ai pas trouvé de boulot comme secrétaire!!!! (Trop diplômée probablement…) Enfin…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s