Avec mon p’tit carton Ă  dessin

 

Il y a une dizaine de jours je revenais dĂ©pitĂ©e de mon cours/club de peinture villageois, après que notre reprise sans la prof de l’annĂ©e dernière. Ma dĂ©cision a Ă©tĂ© vite prise : pas question de peinturlurer lĂ -bas. J’ai besoin d’ĂŞtre tirĂ©e vers le haut, d’apprendre, de progresser, de frĂ©quenter des gens qui m’apporte quelque chose, plus que de le rigolade autour d’un cafĂ©. La prof de l’annĂ©e dernière (mĂŞme si elle m’avait souvent fait enrager en retouchant mes toiles, la première annĂ©e) m’apportait beaucoup, car c’Ă©tait une vraie prof d’arts plastiques, avec une culture artistique Ă©norme et des connaissances techniques solides. Bref, elle est partie.

J’ai dĂ©cidĂ© de changer de crèmerie et d’arrĂŞter de viser bas. J’ai visĂ© comme il faut l’Ecole Sup’ d’Art de la grosse ville Ă  cĂ´tĂ© de chez moi, qui donne aussi des cours aux adultes dĂ©sireux de s’amĂ©liorer.  (Je ne veux pas dire par lĂ  que les Ă©tudiants ne sont pas des adultes, hein ;-))

Vendredi matin je me suis donc pointé là-bas avec mon bloc à dessin et mes crayons : car oui,  je vais suivre un cours de dessin et pas de peinture! Pourquoi?

Parce que ça ne fera pas de mal d’apprendre Ă  dessiner

Parce que le prof m’a l’air de toucher sa bille, c’est un auteur de BD.

Parce que le cours de peinture Ă©tait en soirĂ©e et que moi en soirĂ©e je dine avec mes hommes et j’aime pas l’idĂ©e d’aller Ă  un cours Ă  30 minutes de chez moi en voiture dans le noir et sous a pluie. Je vous ai dit que j’Ă©tais casanière?

Donc vendredi matin je  me suis pointĂ© lĂ -bas pour 3 heures de cours. Le premier cours Ă©tait consacrĂ© au dessin Ă  l’encre de chine  au pinceau! Je me sentais comme une gamine : non seulement je maĂ®trise pas ce truc, mais en plus je ne m’y Ă©tais jamais essayĂ©! Et c’Ă©tait gĂ©nial!!! Le prof est super sympa et cool et j’ai recommencĂ© Ă  apprendre!!  A me concentrer pour progresser! Les autres Ă©lèves sont d’un niveau plutĂ´t très bon et je suis heureuse de me dire qu’il faut que je me hisse, que je me concentre pour faire mieux, plus haut! La pause cafĂ© Ă©galement a Ă©tĂ© super sympa : conversation Ă  bâton rompus autour de peintres ou de dessinateurs pas forcĂ©ment ultra populaires.  Conversation Ă©galement assez dĂ©lirante au sujet de l’alimentation en fonction de son groupe sanguin, on a bien rigolĂ©. Le cafĂ© Ă©tait très bon. Y’avait des pinceaux partout, des feuilles de Canson, de belles reproductions de dessinateurs partout. On Ă©tait bien, on Ă©tait cool, on Ă©tait entre nous et y’avait pas de stress : cool cool zen…

Si je commence Ă  bosser, je demanderai Ă  faire un autre cours, le soir.