J’aime l’automne quand il ressemble Ă  un Ă©tĂ© qui aurait oubliĂ© d’ĂŞtre trop chaud.

Ici dans le BĂ©arn on parle toujours « d’Ă©tĂ© indien » et c’est vrai que les automnes sont d’une douceur lumineuse ici dans l’extrĂŞme sud du sud-ouest…

Mercredi baignĂ© de soleil et de couleurs dorĂ©es… El Hijito ne veut pas laisser son copain (qui habite Ă  2 maisons d’ici) partir… Pourtant c’est l’heure de la douche, des devoirs etc…

18h : Je descends faire un petit tour de jardin pour vous faire partager cette paisible  fin d’après-midi

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je n’ai pas un appareil très sophistiquĂ© ou je ne sais pas m’en servir… Nous avons trouvĂ© dans l’herbe une magnifique libellule qui malheureusement servait de joujou Ă  Youyou. J’ai essayĂ© de la sauver mais je crois qu’elle avait pris trop de coups de dents et de griffes.

J’ai oubliĂ© de prendre un photo du succulent gâteau poires-chocolat que j’ai improvisĂ© pour le goĂ»tĂ© mais je vous en donne la recette :

Le royal Poires-Choco de Mahie

– 6 Ĺ“ufs
– 250 g de sucre
– 130 g de farine fluide
– 130 g de
beurre
– 1 plaquette de chocolat noir
– 2 grosses poires (environ 450 grammes)

Beurrer  le moule à gâteau.

Pelez et coupez les poires en petits morceaux, faites les revenir à la poêle avec une noix de beurre et une cuillère à soupe de sucre, à feu plutôt vif : elles ne doivent pas faire de jus mais caraméliser légèrement.


SĂ©parer les blanc et les jaunes. Battez les jaunes avec le sucre jusqu’Ă  ce que le mĂ©lange blanchisse.

Ajouter la farine. Bien mélanger.

Dans un bol, casser la plaquette de chocolat.
Mettre au micro-onde pendant 1 minute environ.  Puis ajouter le beurre couper en petits morceaux. Remettre 30 s au micro-ondes si besoin.


Ajouter le mélange chocolat+beurre à la pâte, puis les poires.

Ensuite ajouter les blancs que vous aurez montés en neige bien ferme.

Mettre la prĂ©paration dans le moule. Enfourner Ă  four prĂ©chauffĂ© Ă  180° Surveiller la cuisson. 30 minutes environ. Enfoncer un couteau pour vĂ©rifier si c’est bien cuit. La pointe du couteau doit ressortir sèche.

En dehors ça j’ai retouchĂ© ma dernière toile. Je crois que je vais la laissĂ© comme ça maintenant. Comme aurait dit l’autre « Faut savoir dire stop » (« Tu sais, tu sais c’est comme ce type qui voudrait que j’me soigne… Et qu’abandonne son cleps au mois d’aoĂ»t en Espagne)

Adihatz les amis et portez-vous bien.

PS : si nous n’aimez pas cette chanson, c’est votre droit mais c’est pas la peine de me le dire car moi je l’adore depuis que j’ai achetĂ© le 45 tours en… en…?