Chocolatine vs pain au chocolat

Quand on vient du sud-ouest il y’a quelques trucs que les parisiens ne comprennent pas de nous… La premiĂšre chose est notre utilisation du mot « poche ».

Chez nous Ă  La Rochelle, Bordeaux ou Pau une poche, c’est la poche du pantalon ou c’est la poche en plastique oĂč on met ses courses. Dans les magasins on nous demande si on veut une poche et tout est normal. Mais quand on arrive au Monop de Paris et qu’on dit « Je pourrais avoir une poche s’il vous plait », la caissiĂšre si elle est pas originaire de notre beau sud-ouest nous regarde avec des yeux ronds et une incomprĂ©hension gĂȘnante… Alors on se rattrape, on bafouille un « Euh, un sac? » Et nous ça nous fait drĂŽle parce qu’un sac, c’est un sac Ă  main ou un sac Ă  dos ou un sac Ă … Bref. Avec notre histoire de poche,  nous le voyons bien on passe pour des ploucs de province, soupir.

Pour voter chocolatine ou pain au chocolat cliquez lĂ 

L’autre truc qui fait drĂŽle aux parigos c’est quand on rentre dans une boulangerie et qu’on demande « Une chocolatine s’il vous plait! ». Je vous jure, y’en a qui se demandent ce qu’on veut, ils se demandent si on veut un Mars ou de quelle planĂšte on vient… Alalala ces ploucs de provinciaux, non seulement ils parlent avec un accent pas trĂšs joli, mais en plus ils utilisent des mots un peu ridicule comme « chocolatine! »

Remarquez moi j’ai pas l’accent du sud-sud-ouest. Je parle « pointu » soi-disant… Mais rassurez-vous Ă  Paris on me trouve un petit accent bordelais… De la mĂȘme façon qu’on est toujours le con de quelqu’un on a toujours un accent pour quelqu’un… Moi les parisiens je trouve qu’ils mettent « euh » Ă  chaque fin de mot :  ex : « Je vais prendre le mĂ©tro-euh, pour aller Ă  la gare-euh, tu viens avec moi-euh? » Bref.Bref bref, je m’en fous des accents. La seul façon normal de parler c’est Ă  La Rochelle? Vous ne le saviez pas? Ben en tous cas c’est le seul endroit ou personne ne me dis que j’ai un accent, donc doit pas y en avoir, en tous cas moi quand j’y vais, je trouve qu’il n’y en a pas : tout le monde parle  sans aucune expression bizarre…

Allez, sur ce les enfants j’m’en vais m’mette au lit. Bonne nuit et Ă  demain… Dormez bien!

One more time

A la demande gĂ©nĂ©rale je remets ça, en version fĂ©minine. On pourra pas dire que je fait ma pute pour fidĂ©liser les lecteurs…

Depuis quelques jours traine sur mon bureau une page arrachĂ©e Ă  un magasine. Ce tableau me fascine, on serait fascinĂ© Ă  moins 😉

Georges de La Tour » : La diseuse de bonne aventure « 1632-1635,  101,9 x 123,5 cm, Huile sur toile. Metropolitan Museum of Art de New-York.

Un jeune gandin se fait dĂ©trousser par de jeunes et belles gredines tandis que la vieille qui a perdu tous ces attraits mais pas son intelligence et est sĂ»rement le chef de bande s’apprĂȘte Ă  lui dire la bonne aventure!

La fille de gauche lui pique sa bourse dans la poche, la jolie beautĂ© qui est Ă  droite est en train de couper le cordon auquel pend un bijou en or…

Le contraste entre le visage dĂ©formĂ©, burinĂ©, « affreux » de la vieille femme et celui lisse et pĂąle de la jeune femme, de l’adolescente en fait, est ce qu’il y a de plus frappant dans cette toile…

Il paraĂźt que le foulard nouĂ© sous le menton de la jeune fille (j’ai lu ça…) nous indique qu’elle n’est ni vierge, ni mariĂ©e!!! En voilĂ  un roulement de tambour!!!! Les us et coutumes du 17iĂšme siĂšcle sont bien loin de nous!!! La vieille est donc possiblement aussi une mĂšre maquerelle… Rho!!!

Comme la fille de gauche, comme la vielle, Ă  le teint plus mate on peut penser que c’est une vraie bohĂ©mienne alors que la blanche n’a pas les traits « gitans » et aurait Ă©tĂ© enlevĂ©e enfant!!! (Car Ă  l’Ă©poque on disait et on dit toujours d’ailleurs dans mon village quelque peu moyenageux que les gitans enlĂšve les enfants pour les prostituer en faire des voleurs etc) Oh lalala comme ça cavale dans la tĂȘte des historiens qui analysent les tableaux!

C’est que Ă  l’époque le thĂšme des gitanes qui dĂ©troussent les jeunes imbĂ©ciles est un genre Ă  part entiĂšre dans la peinture, comme une fable : « Attention jeunes messieurs Ă  ce qui pourrait vous arriver si vous ne vous mĂ©fiez pas des belles gitanes et de leurs mĂ©mĂ©s rusĂ©es!! »

Et voilĂ !

Sur ce j’arrĂȘte de taper car j’ai un chat dans les bras qui respire bruyamment en s’Ă©tirant Ă  intervalles rĂ©guliers et pour bloguer c’est pas facile….

Adishatz et portez-vous bien que vous soyez dans le nord du Canada, dans le sud de la France, en Belgique, au Japon, en Espagne, à la frontiùre Suisse ou en Allemagne! 🙂