Comment mon chat a fait pour affacer mon post?

Allez, on oublie et on s’y recolle…

Ce matin c’√©tait cours de dessin. C’√©tait le d√©luge mais c’est joyeusement que j’arrivais dans le parc de l’√©cole et que je garais ma ‘tite voiture sur le tapis de feuilles d’automne sous les ch√™nes centenaires de la vieille « villa anglaise« .

Les fen√™tres du pr√©fabriqu√© peint en orange √©taient d√©j√† √©clair√©es bien qu’il ne soit encore que 8h50.

El Prof√© m’a accueilli par un joyeux :

– J’ai achet√© une machine √† Nespresso!

– C’est pas vrai je r√©pondais, les yeux ronds, incr√©dule et ravie

-Et non c’est pas vrai!

Ca commençait bien!

-En fait j’ai achet√© la premier prix chez Carrouf!

-Ah ben pour moi, c’est tout comme, √ßa fait du caf√©, c’est le principal!

Les autres ont commenc√© a arriv√©. El prof√© a √©tal√© sur une table plein de belles reproduction d’un type que je connaissais pas

– Il s’appelle comment ton type?

– William Wray

Wao! J’ai eu comme une esp√®ce de r√©v√©lation moi qui n’est jamais eu envie de peindre des paysages! Le choc devant les peintures de Wray! Comme quoi, les am√©ricains ne compte pas pour des prunes! Je ne parlerai pas de Hooper ici, √ßa y est j’ai fait une overdose! (D’ailleurs les « √©tudiants » de mardi ont travaill√© sur un des ce tableaux (le bar bien connu) et y’en avait plein les murs. Ras l’bol de Hopper. Je l’adore, mais ras l’bol!)

Chacun choisi la reproduction qui lui tape le plus de dans l’oeil. On s’installe sur nos grand tabourets. Certains inclinent leurs tables. Il est 9h le chauffage vient de se mettre en route.

William Wray, artiste californien contemporain

El Prof√© nous donne le choix entre le fusain (beurk) et le pastel gras (miam!). Je choisis le pastel gras. Les autres choisissent le fusain. J’aime pas le fusain, c’est noir et poussi√©reux. Sombre. J’aime la couleur.¬† Ce qui me subjugue chez Wray c’est justement la lumi√®re, les oranges! La luminosit√© m√™me du bleu…

Cliquez sur l’image pour acc√©der au site officiel de Wray

La matin√©e se passe dans la bonne humeur. Des d√©luges d’eau tombent dehors, il fait presque nuit. On plaisante, on se l√®ve pour regarder ce que font les autres, le niveau est √©lev√©, j’admire le travail des autres, ils assurent mes coll√®gues. La pause caf√© arrive pour plus de d√©lires et de rires.

C’est la premi√®re fois depuis la maternelle ou le primaire que j’utilise des pastels gras, des craies grasses, et le d√©but est un peu laborieux, mais peu √† peu je prends¬† confiance et je m’amuse vraiment.

Wray

Bien s√Ľr j’ai foir√© le dessin… Il est √©vident que mon truc c’est plus la couleur. Jj’ai beau essay√© de coller √† mon mod√®le, j’ai foir√© le dessin. je vais essayer de r√©parer les disorsions demain si je retrouve mes pastels gras ou si j’en ach√®te d’autres. A l’√©cole je travaillais avec les fournitures qui sont mises √† notre disposition.

Un des gar√ßons qui a un sacr√© coup de crayon, un vrai coup de crayon de gars vraiment dou√©, arr√™te pas de parler avec l’accent br√©silien… On commente son dessin, on s’interroge sur le mod√®le : mais qu’est-donc l’objet pos√© sur la petite table? Personne n’arrive a donner une r√©ponse convaincante : Bo√ģte √† chats? Aquarium? Casque de moto? R√©hausseur? Valise?

Wray dans son atelier

Apr√®s avoir longtemps h√©sit√© j’ai donc choisi de m’attaquer √† cette reproduction :

Wray, Convair 990

Bien s√Ľr c’est un avion. Ce qui est √©vident sur la peinture √† l’huile de Wray, n’est pas aussi √©vident sur mon exercice de ce matin…..

Il faut dire qu’on se sent un peu¬† honteux face √† un mec comme Wray qui a vraiment √©t√© touch√© par la gr√Ęce…¬† J’ai vraiment envie d’essayer de rattraper un peu les formes demain car j’aime vraiment les couleurs, le m√©lange des couleurs, la texture de la craie grasse…

Finalement je n’ai pas √©trangler mon chat, j’ai r√©√©crit mon post, diff√©remment. Et le chat est revenu √† sa place, sur ou entre mes bras devant le clavier.

Sur ce Adishatz et n’oubliez pas vos passions.

I like it dirty!

Sp√©ciale d√©dicace √† Jeanne qui parlait l’autre jour du look « faux sale » que certains mecs branch√©s affectionneraient… (Vous remarquerez le conditionnel et que je ne suis pas convaincue ;-))

Mais là, je dois avouer,  je viens de trouver le chef de gang en lisant la presse ce matin :

Y’a pas d’erreur : les faux sales existent bien!!! A moins que ce soient des vrais dirty? Roaw!

Nico le chef du gang des faux sales…

… et des vrais c√©-o-√®nes comme disent les enfants….

Nico est-il devenu SDF? Non non il est juste « nature »!!! Boh√®me-chic… Ha ha!

Oh quoi? Ca va! Ca fait des siècles, ou en tous cas des mois que je ne disais plus de mal!

Bon allez, maintenant petit cours d’anglais : certains adorent quand c’est sale, vous vous rappelez? I like it dirty!

Ben non y’a pas de sous-titres, mais y’a des cours d’anglais sur le net, dans les centres culturels des petites communes et aussi des grandes villes, etc..

Sur ce adishatz et portez-vous bien…

PS :  Je crois que ce post va se dresser très au premier rang de mes stats!

Allez, un dernier pour la route! Faudrait pas que vous oubliez de danser un peu!

Chocolatine vs pain au chocolat

Quand on vient du sud-ouest il y’a quelques trucs que les parisiens ne comprennent pas de nous… La premi√®re chose est notre utilisation du mot « poche ».

Chez nous √† La Rochelle, Bordeaux ou Pau une poche, c’est la poche du pantalon ou c’est la poche en plastique o√Ļ on met ses courses. Dans les magasins on nous demande si on veut une poche et tout est normal. Mais quand on arrive au Monop de Paris et qu’on dit « Je pourrais avoir une poche s’il vous plait », la caissi√®re si elle est pas originaire de notre beau sud-ouest nous regarde avec des yeux ronds et une incompr√©hension g√™nante… Alors on se rattrape, on bafouille un « Euh, un sac? » Et nous √ßa nous fait dr√īle parce qu’un sac, c’est un sac √† main ou un sac √† dos ou un sac √†… Bref. Avec notre histoire de poche,¬† nous le voyons bien on passe pour des ploucs de province, soupir.

Pour voter chocolatine ou pain au chocolat cliquez là

L’autre truc qui fait dr√īle aux parigos c’est quand on rentre dans une boulangerie et qu’on demande « Une chocolatine s’il vous plait! ». Je vous jure, y’en a qui se demandent ce qu’on veut, ils se demandent si on veut un Mars ou de quelle plan√®te on vient… Alalala ces ploucs de provinciaux, non seulement ils parlent avec un accent pas tr√®s joli, mais en plus ils utilisent des mots un peu ridicule comme « chocolatine! »

Remarquez moi j’ai pas l’accent du sud-sud-ouest. Je parle « pointu » soi-disant… Mais rassurez-vous √† Paris on me trouve un petit accent bordelais… De la m√™me fa√ßon qu’on est toujours le con de quelqu’un on a toujours un accent pour quelqu’un… Moi les parisiens je trouve qu’ils mettent « euh » √† chaque fin de mot :¬† ex : « Je vais prendre le m√©tro-euh, pour aller √† la gare-euh, tu viens avec moi-euh? » Bref.Bref bref, je m’en fous des accents. La seul fa√ßon normal de parler c’est √† La Rochelle? Vous ne le saviez pas? Ben en tous cas c’est le seul endroit ou personne ne me dis que j’ai un accent, donc doit pas y en avoir, en tous cas moi quand j’y vais, je trouve qu’il n’y en a pas : tout le monde parle¬† sans aucune expression bizarre…

Allez, sur ce les enfants j’m’en vais m’mette au lit. Bonne nuit et √† demain… Dormez bien!

One more time

A la demande g√©n√©rale je remets √ßa, en version f√©minine. On pourra pas dire que je fait ma pute pour fid√©liser les lecteurs…

Depuis quelques jours traine sur mon bureau une page arrach√©e √† un magasine. Ce tableau me fascine, on serait fascin√© √† moins ūüėČ

Georges de La Tour » : La diseuse de bonne aventure « 1632-1635,¬† 101,9 x 123,5 cm, Huile sur toile. Metropolitan Museum of Art de New-York.

Un jeune gandin se fait d√©trousser par de jeunes et belles gredines tandis que la vieille qui a perdu tous ces attraits mais pas son intelligence et est s√Ľrement le chef de bande s’appr√™te √† lui dire la bonne aventure!

La fille de gauche lui pique sa bourse dans la poche, la jolie beaut√© qui est √† droite est en train de couper le cordon auquel pend un bijou en or…

Le contraste entre le visage¬†d√©form√©, burin√©, « affreux » de la vieille femme et celui lisse et p√Ęle de la jeune femme, de l’adolescente en fait, est ce qu’il y a de plus frappant dans cette toile…

Il para√ģt que le foulard nou√© sous le menton de la jeune fille (j’ai lu √ßa…) nous indique qu’elle n’est ni vierge, ni mari√©e!!! En voil√† un roulement de tambour!!!! Les us et coutumes du 17i√®me si√®cle sont bien loin de nous!!! La vieille est donc possiblement aussi une m√®re maquerelle… Rho!!!

Comme la fille de gauche, comme la vielle, √† le teint plus mate on peut penser que c’est une vraie boh√©mienne alors que la blanche n’a pas les traits « gitans » et aurait √©t√© enlev√©e enfant!!! (Car √† l’√©poque on disait et on dit toujours d’ailleurs dans mon village quelque peu moyenageux que les gitans enl√®ve les enfants pour les prostituer en faire des voleurs etc) Oh lalala comme √ßa cavale dans la t√™te des historiens qui analysent les tableaux!

C’est que √† l‚Äô√©poque le th√®me des gitanes qui d√©troussent les jeunes imb√©ciles est un genre √† part enti√®re dans la peinture, comme une fable : « Attention jeunes messieurs √† ce qui pourrait vous arriver si vous ne vous m√©fiez pas des belles gitanes et de leurs m√©m√©s rus√©es!! »

Et voilà!

Sur ce j’arr√™te de taper car j’ai un chat dans les bras qui respire bruyamment en s’√©tirant √† intervalles r√©guliers et pour bloguer c’est pas facile….

Adishatz et portez-vous bien que vous soyez dans le nord du Canada, dans le sud de la France, en Belgique, au Japon, en Espagne, √† la fronti√®re Suisse ou en Allemagne! ūüôā

 

C’est la saison des pluies

Allez ne soyez pas b√©gueules regardez moi un peu cette petite vid√©o… Ca vous fout pas la p√™che? Ah bon…. Bah, moi si…

Dimanche ultra pluvieux… Pas tr√®s chaud… presque la goutte au nez…

Soupe au potimarron, tarte aux pommes, DVD du Chat Pott√©…

Chat endormi sur canapé, chatte endormie sur lit.

Pas de courage pour me mettre aux pinceaux. Encore deux mini-grenouilles dans l’aquarium…

Cuit des ch√Ętaignes au diable, pr√©par√© la chambre d’amis pour ma cousine…

Fait pas chaud, presque froid. Serait pas √©tonn√©e que le chauffage s’allume…

L’odeur, le matin, du chauffage pour la premi√®re fois de l’ann√©e, si particuli√®re.

Fait les devoirs avec El Hijito, jou√© au d√©s, rang√© des pots de fleurs…

Tu√© une √©norme araign√©e noire et velu, esp√®re d√©marrer demain matin…

El Marido se lève à 4, nous à 7h30, les chats entre les deux.

Ai revu une coll√®gue de Ou√®te Ouatcheurs, elle aussi a presque tout repris…

Fin de week-end. 21h30 : enfant couché, Marido idem.

Gangnam Style, √ßa me donne la p√™che mais le succ√®s que ce type a en concert est un peu flippant. Tous les concerts o√Ļ il y a trop de monde me font un peu flipper. J’aime pas trop la foule, c’est pas que √ßa me fasse peur mais rien que la pr√©sence de la foule peut me faire tomber dans les pommes… Faut que je me force √† respirer calmement. Pourquoi je vous raconte √ßa moi?

Allez, j’ai s√©lectionn√© pour ce soir une tite vid√©o sympa.

Bises, bonne nuit, adishatz et prenez soin de vous ūüėČ

S√©pciale d√©dicace √† JMB ou « comme qui rigole »!

L’hiver a tu√© le printemps

Le facteur, en 69 avec Catherine Leforestier, la sŇďur de Maxime. Nous avions le 33 tours √† la maison. Ca a toujours √©t√© un des disques que je mettais et remets encore sur la platine les jours de tranquillit√©….

Giuseppe Mustacchi a 78 ans. Comme je pensais √† lui et √† la douceur de ses chansons qui avaient berc√© mon enfance, je me disais : « Oh mon dieu, un de ces 4 matins, comme pour les autres, je vais entendre √† la radio qu’il est mort! »

Oui je sais c’est pas tr√®s gai de commencer mon petit post du vendredi comme √ßa… Mais que voulez-vous, je pense pas mal √† la mort c’est comme √ßa. J’ai pas envie que lui aussi il parte, que tout cela ne soit plus que des souvenirs, que les moins de vingt ans bla bla bla bla…

J’ai pas envie d’attendre qu’il soit mort non plus pour parler de lui. Je sais, « le M√©t√®que » ennuie certaines personnes… C’est une chanson « trop » connue. Et bien je leur dit crotte ou merde ou vete a tomar por el c… Parce que le M√©t√®que est une magnifique chanson, l√†. C’est comme √ßa.

Georges Moustaki est n√© en Egypte en 1934 « de parents juifs grecs de langue judeo-italienne » ! Mazette!¬† Je savais m√™me pas que √ßa existait la langue « jud√©o-italienne »!

Savez-vous pourquoi Giuseppe ne s‚Äôappelle pas Joseph? Parce qu’il a pr√©f√©r√© Georges, en hommage √† Brassens qu’il admirait plus que tout autre! ūüôā Il a √©crit pour Piaf, Montant, Barbara, R√©giani… Un √©crivaillon quoi…

Depuis 2009 Moustaki ne chante plus, « ses probl√®mes respiratoires » l’en emp√™che… Il ne chantera plus. Il n’en est plus capable. Merde.

Mais pour finir sur une note plus gai je veux vous faire partager l’interpr√©tation des¬† Eaux de Mars chant√© par Stacey Kent que vient de me faire d√©couvrir DDC notre apicultrice de choc ūüėČ Paroles adapt√©es par Moustaki, musique de¬† Jobin toujours…