Cannelle

Si je dis que je valorise plus la vie des ours bruns des PyrĂ©nĂ©es que celle des hommes, ont me dit que c’est mal car la vie humaine est plus importante et que si on me donnait le choix entre la vie d’un ours que je ne connais pas et la vie de mon fils, le choix serait vite fait…

Mais Ă  mon sens c’est biaiser le dĂ©bat…

Il vaudrait mieux dire : Si tu as le choix entre la mort d’un ours que tu ne connais pas (et dont l’espèce est en voie de disparition) et un homme que tu ne connais pas (et dont l’espèce est largement en surpopulation) la vie de qui choisirais-tu?

Je choisirais la vie de l’ours! Et si on me disait qu’il y a des milliards d’hommes que je ne connais pas sur terre et que la terre Ă©touffe de tous ces humains qui la dĂ©truisent et que l’ours blanc que je ne connais pas, ni ses enfants, ni sa famille… Si on me disait l’ours blanc (allez on change de couleur soyons fous!) est en train de disparaĂ®tre et que dans dix ans il n’y en aura plus… Mais que si tu donne la vie de 100 humains on peut sauver 1 ours blanc, puis 2,  puis 3…

Si je ne connais ni ces ours, ni ces humains… Personnellement pourquoi valoriserais-je plus la vies des humains en surpopulation que celles des ours en train de disparaĂ®tre, dĂ©finitivement (ils ne ressusciterons pas comme JĂ©sus, soyez-en sĂ»rs…).

Je connais  un mec qui dit qu’il y a trop de chats sur terre… Et je rigole : c’est vrai que les chats avec leurs idĂ©es machiavĂ©liques et leurs usines chimiques, leurs aĂ©roports nantais, sont en train de polluer la terre jusqu’Ă  ce qu’elle en crève!!! Empoisonnons les chats! Ces vils malfaiteurs!!!! Castrons-les ces cons, avant qu’il n’aient des chatons encore plus cons et inconscients qu’eux qui fassent couler des pĂ©troliers sur les cĂ´tes et remplissent l’estomac des poissons de sacs en plastique!!! Tuons ces chats!!  Ah mais non, je m’Ă©gare ce ne sont pas les chats qui font ça. Nuisibles renards, loups, ours, chats! Aux armes citoyens : rayons-les du paysages! Sinon ce sont-eux qui vont nous dĂ©truire! Ah non? Tiens, on me dit que c’est le contraire?

De lĂ  Ă  dire que je valorise plus lĂ  vie de 1000 chats que celles d’un gros connard qui pense qu’au Japon tout va bien et que Fukushima c’est derrière nous, n’ayez crainte nos amis japonais ne sont pas irradiĂ©s, et puis aucune centrale nuclĂ©aire ne peut causer de problème en Gaule, autour de notre nombril…

De lĂ  Ă  dire que je valorise plus la vie des animaux il n’y a qu’un pas et je me permets de vous dire que ça fait longtemps que je l’ai franchis ne vous en dĂ©plaise, mes hommages, le bonjour chez vous.

Je valorise plus la vie des orang-outans que l’huile de palme est en train de rayer de la planète Ă  tout jamais par la culture intensive et la suppression de leur habitat que la vie de tous les mecs en complet veston, Rolex et couillonades qui se font du flouze sur la mort de la forĂŞt tropicale et des milliers d’espèces qu’elle abritait.

Sur ce, passez un agrĂ©able week-end et profitons de ces quelques jours avant l’explosion finale. Merde.

« L’Europe reproche Ă  la France de ne pas avoir pris des mesures suffisantes pour assurer la protection de l’espèce, en particulier en BĂ©arn, oĂą, du fait de l’absence de femelles, les ours sont menacĂ©s de disparition totale. » (clique lĂ  pour plus d’info locale)

Extrait de Wiki :

« Cannelle est la dernière ourse de souche pyrĂ©nĂ©enne pure. Elle fut abattue le 1er novembre 2004 par RenĂ© Marquèze, un chasseur qui aurait Ă©tĂ© prĂ©cisĂ©ment sur les lieux oĂą les autoritĂ©s avaient prĂ©venu de la prĂ©sence de l’ourse.

Après avoir Ă©tĂ© mis en examen pour destruction d’espèce protĂ©gĂ©e, RenĂ© Marquèze, 64 ans, a d’abord bĂ©nĂ©ficiĂ© d’un non-lieu le 19 janvier 2007, ayant plaidĂ© l’Ă©tat de nĂ©cessitĂ©. L’État et 19 associations Ă©cologistes s’étaient portĂ©s partie civile contre RenĂ© Marquèze. Ceux-ci font alors appel du jugement et, le 6 avril 2007, la cour d’appel de Pau annule le non-lieu et ordonne le renvoi de l’affaire en correctionnelle.

René Marquèze a bénéficié d’une relaxe par le tribunal correctionnel de Pau en date du 21 avril 20081.

Il fut condamnĂ©, le 11 septembre 2009, en appel Ă  payer un total de 11 000 euros Ă  sept des huit parties civiles. »

Un jour il y a quelques annĂ©es j’ai croisĂ© un type, qui connaissait et admirait ce type. Apparemment tout ce qui se dĂ©gageait de l’histoire c’Ă©tait la fiertĂ© « con » d’avoir dĂ©gommĂ© un ours « putain con ».

Je vous laisse imaginer ce que j’en pense car si je le disais, d’aucun serait choquĂ©.

Un lien intéressant sur les ours des Pyrénées : http://www.dinosoria.com/ours_pyrenees.htm