Pourquoi Mahie n’aime pas le « mommy porn »…

J’ai lu « 50 shades of shit », j’aurais du me mĂ©fier et me re-mĂ©fier : on m’avait dit que c’Ă©tait du « mommy porn » et je suis devenue allergique Ă  cette expression dĂšs que je l’ai entendu.

Pourquoi?

Parce que qu’est-ce que ça veut dire? Qu’il y a du porno pour tout le monde et du porno pour les mamans. Non pas les mamans : « les momys », les mĂšres anglo-saxonnes… Haha.

Bon ça veut quoi donc : que quand on est maman on peut pas lire le mĂȘme porno qu’avant d’avoir des enfants. T’as 30 ans, t’as pas d’enfants : tu peux lire du bon vieux porno normal, tout ce qui te passe entre les mains…

T’as plus de 30, t’as un ou deux ou 3 enfants… Attention, changement de plan, range tes SAS, y’a le « mommy porn » pour toi… Du porno mĂȘme pas bandant que les dames on le droit de lire, mais seulement parce que l’hĂ©roĂŻne se met Ă  genoux devant un bĂątard qui va lui foutre des coups de ceintures jusqu’à ce qu’elle en chiale! En minaudant « Oh mon dieu! »

STOP!!!!! C’est quoi cette connerie lĂ ? La mĂšre de famille elle doit lire du porno ou les nanas sont masos et se font tabasser? C’est quoi ce dĂ©lire d’anglo-saxonne Ă  la con lĂ ?

Bon alors on me dit dans mon oreillette que j’ai pas tout compris les Mommys sont censĂ©es ne jamais avoir lu de SAS avant, ne jamais avoir matĂ© de porno sur Canal, ne jamais avoir lu AnĂŻs Nin, ne pas avoir lu ni le Tropique du Cancer, ni celui du Capricorne, la mommy n’a jamais lu de bouquin porno d’aucun genre. Il ne faut pas qu’elle « passe » au « mommy porn » aprĂšs avoir lu tout ça… Une fois qu’elle est maman… Elle doit DÉCOUVRIR le porno avec le mommy machin, elle doit dĂ©couvrir qu’elle a un clitoris avec « 50 shades of shit » (faites moi plaisir prononcer-le Ă  l’irlandaise « chaillteu » un peu comme « Scheiße » ça a plus d’emphase). Elle doit quasiment jouir pour la premiĂšre fois en lisant cette merde. Et mĂȘme dĂ©couvrir sa sexualitĂ© grĂące Ă  ça. Je vous jure que c’est vrai je l’ai lu sur Internet…. Oh putain………..

Donc c’est ça l’histoire, la « mommy » (vous, moi) doit prendre son pied en lisant des histoires de fesses (extrĂȘmement mal Ă©crite) et non contente de ne plus avoir 20 ans et d’avoir perdu sa jeunesse elle doit fantasmer sur des mecs jeunes et trĂšs riches qui pour prouver Ă  leur belle qu’il l’aime lui foute une fessĂ©e mĂ©morable avant de lui passer de la Biafine sur le cul pour se faire pardonner en lui tendant un verre d’eau gazeuse et un cachĂ© d’ibuprofĂšne pour calmer la douleur!!!! Sans blague….? Merde……….! C’est quoi cette gĂ©nĂ©ration de pĂ©tasses qui chie Ă  n’en plus finir sur le fĂ©minisme et ce met Ă  4 pattes devant un psychopathe en dĂ©goulinant d’amour? Apporter moi mon sac Ă  main lĂ , je dois gerber!

Putain de merde. Il y a des nanas qui trouvent « romantique » que le psychopathe lui passe de l’arnica (c’est dans un autre chapitre, je vous avais prĂ©venu : c’est rĂ©pĂ©titif) aprĂšs l’avoir battue!!! Mais c’est quoi ce dĂ©lire? Cette sociĂ©tĂ© de merde? Est-ce qu’il faut vraiment qu’on les mettent en relation avec SOS femmes battues pour que les pĂ©tasses que ça excitent rĂ©alisent ce qu’elles sont vraiment en train de lire? Est-ce qu’il faut qu’on les mettent en contact avec des enfants battus pour qu’elles arrĂȘtent de trouver « romantique »Â  ce gros bĂątard de « hĂ©ros » qui explique sa jouissance par le sadisme prĂ©cisĂ©ment parce qu’il a Ă©tĂ© un enfant battu?

Mais ces quoi ces 50 nuances de merde?????? Non seulement c’est Ă©crit avec un vocabulaire plus qu’indigent, un style miteux (voir calamiteux) une hĂ©roĂŻne qui a le QI d’un huitre, non seulement c’est un bouquin stupide, mais en plus… un bouquin ou la femme doit ĂȘtre Ă  genoux, jambes lĂ©gĂšrement Ă©cartĂ©es, menottĂ©e, pauvre, Ă  attendre nue et dans le froid, la tĂȘte baissĂ©e que son hĂ©ros flamboyant viennent lui foutre la raclĂ© qu’elle bien mĂ©ritĂ©, cette garce, en aillant une conversation avec un vieux pote! J’oubliais : interdiction de le regarder ans les yeux! Les yeux baisser quand tu parles Ă  ton maĂźtre, salope! Un bouquin ou le hĂ©ros averti sa bien aimĂ© que lĂ , attention il va la baiser bien profond et bien vite fait, sans la faire jouir, parce que lĂ , c’est pour la punir!

Va rĂŽtir en enfer espĂšce de connard!

Ca vous donne pas envie de gerber Ă  vous? Ah, mais je suis conne et pas romantique… Si elle accepte tout ça c’est parce qu’elle est amoureuse et qu’elle sait qu’il a beaucoup souffert quand il Ă©tait petit donc ceci explique cela et je ne suis qu’une vieille fĂ©ministe aigrie qui ne comprend rien Ă  l’amour…?

« Isabelle Laffont, (Ă©d JC LattĂšs)  rĂ©cuse le terme mommy porn : « Pour moi, c’est plutĂŽt un conte de fĂ©es moderne pimentĂ© d’Ă©rotisme, avec une hĂ©roĂŻne qui jouit avec beaucoup d’enthousiasme. » »

Ah ça y est j’ai mon sac : je gerbe. Je gerbe. Je gerbe.

Ah, ça me fait penser que notre « hĂ©roĂŻne » jouit trĂšs bruillamment et a rĂ©pĂ©tition et cela dĂšs sa toute premiĂšre relation sexuelle. Les « mommys » qui ne sont pas nĂ©es de la derniĂšre pluie et a qui on ne la raconte pas, apprĂ©cieront la drĂŽlerie de la chose. PrĂ©cisons aussi puissequ’on a envie de rire que la miss dĂ©couvre son clitoris avec son dĂ©puceleur, car avant, mĂȘme pas en rĂȘve elle n’a su ce qu’Ă©tait la jouissance et a mĂȘme Ă©tĂ© surprise par son premier orgasme, elle a mĂȘme eu un peu peur : « Merde, qu’est-ce qui m’arrive? ».

Si vous voulez je vous prĂȘte mon sac pour gerber dedans, je fais passer. Ou alors si vous voulez on va se taper des mojitos entre vieille « mommys »… Vous savez-quoi? Si je rencontrais un gros bĂątard comme son Christian et qu’il voulait que je baisse les yeux quand je lui parle et me foutre des coups cravache pour m’apprendre la vie je lui foutterais un coup de genoux dans les couilles jusqu’Ă  ce qu’elles lui remontent dans la gorge. Parce que moi je suis peut-ĂȘtre nĂ©e dans les annĂ©e 60 mais je suis nĂ©e dans l’idĂ©e que la femme Ă©tait l’avenir de l’homme (Aragon pour les philistins)  et tout plein de trucs de hippies comme explorer son corps pour trouver le point G ensemble et se faire du bien sans jamais se faire de mal, peace man, tu vois faites l’amour pas la guerre… Alors le sado-masochisme ou la fille est la soumise et le milliardaire le prince connard… Je dis stop et je veux bien organiser un autodafĂ© pour bruler toutes cette merde sur la place publique. C’est quand on croit qu’il y a une limite Ă  la connerie qu’on s’aperçoit qu’en fait il n’y en pas et qu’on s’aperçoit Ă  quelle point on est dans la merde quand on voit qu’autant de gens confondent libĂ©ration sexuelle et soda-masochisme.

Entendons-nous bien ce n’est pas le sado-masochisme qui me dĂ©range en tant que tel. Car je suis assez certaine que ce bouquin n’a par ailleurs pas grand chose Ă  voir avec cette « spĂ©cialitĂ© » assez marginale. Ce qui me dĂ©range c’est la vision stupidisme et dĂ©gradante que ce bouquin et les autres de la mĂȘme veine (car ils sont nombreux Ă  surfer sur la vague) donne de la femme en 2012 et la confusion qui est faite entre amour et soumission.

VoilĂ  j’ai dit tout dit de ce que je pense de cette merde.
Heureusement que je n’ai pas attendu le Mommy porn pour ĂȘtre heureuse, amen.

PS : pour les mal lunĂ©s qui diraient que je suis toujours de mauvaise humeur : sachez que vous n’avez pas complĂštement tort, juste Ă  50% et que par ailleurs j’ai vu aujourd’hui Blancanieves de Pablo Berger et j’ai adorĂ© : de la pure poĂ©sie, ça change.

25 commentaires sur « Pourquoi Mahie n’aime pas le « mommy porn »… »

  1. J’aime bien quand tu t’indignes 🙂 C’est vrai que c’est bizarre ce « concept » de « mommy porn ». D’ailleurs, je n’ai toujours pas compris ce que ça veut dire exactement.

  2. Je comprend ta colĂšre. Et je la partage. Si regardes bien autour de toi, tu verras que l’image de la femme est subtilement dĂ©gradĂ©e un peu plus chaque jour…:(. Le plus souvent les femmes elles-mĂȘmes entrent dans ce jeu (jeunettes qui se trĂ©moussent soumises dans des clips de rap, femme entiĂšrement voilĂ©e qui revendique cette libertĂ© et crache sur ses collĂšgues qui n’ont pas le choix, publicitĂ© en tout genre, loi sur l’avortement en regression aux Ă©tats unis)…. Et voici venir le temps du masculinisme (fouille sur internet tu seras surprise) ! OĂč comment tout est fait pour la femme retrouve sa gentille place d’avant – quand elle n’avait pas de cerveau, pas de sentiments, pas de coeur, pas de place dans les affaires des hommes, sauf en tant qu’outre-Ă -foutre et torche chiards. Un combat de plus Ă  venir 😩

  3. Merci Mahie, tu m’as fait Ă©clater de rire la bouche pleine de gĂąteau et maintenant mon Ă©cran et mon clavier sont dĂ©gueu. J’aurais du prendre mon sac Ă  vomi aussi (je suis dĂ©solĂ©e mais je ne vomis pas mon sac Ă  main tout neuf et encore moins dans le tien ;D )

    Tu sais qu’en plus ce bouquin doit entre autres son succĂšs aux readers et autres livres Ă©lectroniques car les mommys forcĂ©ment un peu honteuses peuvent ainsi le lire discrĂštement sans que la couverture genre SAS les trahisse?

  4. Je t’avais demandĂ© un article Ă  çe sujet, je suis servie. Merci beaucoup pour cet Ă©clat de rire matinal 🙂
    « Un conte de fĂ©e moderne » ? On n’a vraiment pas la mĂȘme notion du prince charmant !

  5. Quelque chose me dit que ce livre t’ a agacĂ©e …On en avait causĂ© chez ZoĂ« et t’ avais dĂ©jĂ  la rate qui grattait ! Le pire, c’ est qu’ il y a eu un Ă©diteur pour l’ Ă©diter et que l’ auteur a envahi les Ă©crans et les journaux pour promouvoir son truc.
    M’ enfin, je prends un coup sur la tronche, lĂ ! Me voilĂ  dans la catĂ©gorie « mommy porn » pour avoir lu (il y a ………) 3 ou 4 SAS (toujours pareils) et quelques Henry Miller !

  6. @Jenny : bah Ă  priori c’est juste du « soft porn » pour mĂ©nagĂšre de moins de 50 ou plus… Le hic c’est que c’est juste trop mal Ă©crit et trop con.

    @Audrey et Cristophe : ah ben oui mais dans la vie on a pas toujours ce qu’on prĂ©fĂšre…
    Comme je ne suis pas certaine de faire un post sur le film (ma tĂȘte bouillonne de plein d’autres sujets)
    je vous oriente vers les professionnels de la profession :http://www.premiere.fr/film/Blanca-Nieves-3527346/%28affichage%29/press

    @Cristophe : parle pour toi, je connais pas mal de mes copines qui Ă©taient assez tentĂ©es de le lire et j’espĂšre les en avoir dissuadĂ© 😉 Ce qui n’est pas certain car l’une d’elle m’a quand mĂȘme dit qu’elle curieuse de le lire malgrĂ© tout ce que j’ai dit! (Oui certaine personnes secrĂštes commentent par mail ;-)) Autrement j’avais besoin de pousser un coup de gueule et ça m’a fait beaucoup de bien et en plus ça a fait rire les copines donc pour moi, je n’ai pas pas que prĂȘcher des converties :-p Na!

    @Dr K : tant mieux!!! Lol Moi aussi j’aime bien m’exprimer aussi 😉

    @Lilite : je vais faire ma petite recherche sur masculinisme…
    En tous cas je suis atterrĂ©e qu’aujourd’hui des jeunes filles n’osent pas se revendiquer du fĂ©minisme par peur de se faire traiter de mal baisĂ©es! On se croirait revenu a avant la « libĂ©ration de la femme » 😩 Depuis une dizaine d’annĂ©es je constate dans la presse fĂ©minine et dans les journaux un retour au « valeurs » machistes et une vraie rĂ©gressions des droits de la femmes, autant dire donc « des droits de l’homme » (puisque ce terme englobe l’homme et la femme)… J’ai lu beaucoup d’articles ces derniĂšres annĂ©es mettant le droit sur le fait que les nouveaux obstĂ©triciens ne sont pas tous disposĂ©s Ă  procĂ©der des IVG et que ceux qui partent Ă  la retraite ou sont dĂ©jĂ  partis Ă  la retraite sont trĂšs loin d’ĂȘtre tous remplacĂ©s… RĂ©sultat, bien que l’avortement soit libre en France il est beaucoup moins « aisĂ© » que dans les annĂ©es 80 d’y avoir recours… Vous avez dit progrĂšs?
    J’ai dans la tĂȘte de faire un billet sur les fĂȘtes Ă©tudiantes ou les filles doivent faire top-less pour avoir des verres gratuits : tout un programme (de libĂ©ration de la femme :-()!!!
    http://www.sudouest.fr/2013/02/02/quand-les-soirees-etudiantes-derapent-954064-2780.php

    @E : mon but Ă©tait aussi de faire rire 😉 Je suis suis contente de t’avoir fait rigoler un bon coup 😉
    Le coup du vomit dans le sac Ă  main, c’Ă©tait un clin d’oeil a un vieux film de Ken Loach oĂč une petite anglaise vomissait dans son sac Ă  main faute d’avoir autre chose sous la main! ScĂšne d’anthologie….
    Quelque se rappelle du nom du film?

    @Val : Ah je suis contente de t’avoir faire rire! Je me suis dit, allez, va Val l’attend ce post! 🙂

    @Pierrote : hĂ©hĂ©! AgacĂ©e voilĂ  c’est ça… Mais non tu n’es pas une mommy porn puis que tu ne lis pas du mommy porn mais tu lis (lisais ;-)) du porno normal 🙂 Tu est sauvĂ©e!!!

  7. Le film n’est pas au programme du cinĂ©ma de Tulle qui va jusqu’au 19 fĂ©vrier, il passe au Rex Ă  Brive-la-gaillarde, un bon cinĂ©ma mais faut quand mĂȘme ĂȘtre motivĂ©s pour aller Ă  Brive.

    Quant aux pratiques des 50 machins, c’est peut-ĂȘtre une nouvelle mode comme il est devenu « de bon ton » il y a quelques annĂ©es d’aller en club libertin, et peut-ĂȘtre que des gens vont s’y mettre de façon pas trĂšs naturelle, pour suivre la mode… Beurk !

  8. @Cristophe : et si aprĂšs ça ne plait pas…

    Oui c’est un peu pareil, mais le succĂšs du bouquin est plus important que les boites libertines 😉 Lire est moins difficile que de pousser la porte d’un lupanar 😉

    @Marido : l’Ă©quipe masculine de volley, « les violleyeurs », ou celle de rugby fĂ©minin, « mi-putes, mi-soumises »…. C’est tellement amusant! C’est Ă  sciences Po, ça? AprĂšs je comprends pourquoi « l’Ă©lite de la nation » ne me fait jamais sourire. C’est mĂȘme pas digne de chimpanzĂ©s…
    rugby fĂ©minin : « mi-putes, mi-soumises ». Si ce sont les filles qui se sont trouvĂ©s ce surnom, je laisse tomber… Quand y’a des femmes qui se mĂ©prisent Ă  ce point, sous couvert d’humour!…. Heureusement qu’il y a des hommes fĂ©ministes!!!! Si c’est les mecs qui leur ont donnĂ© ce surnom, faut les satelliser, z’ont pas finit de tourner… Et elles d’accepter ça… c’est lamentable… Et les autres qui ferme leur gueule par peur de se faire traiter de mal baisĂ©es… 😩 Les bras m’en tombent.

  9. je ne connaissais pas le livre, jamais entendu parler, mais moi qui suis de la mĂȘme gĂ©nĂ©ration que toi, je pense que j’aurai aussi bondit! ceci dit une belle colĂšre que voilĂ ,! c’est trĂšs drĂŽle Ă  lire la colĂšre!

  10. @Jenny : ah oui tu as raison!!!! C’est ça : c’est dans « The snapper » de Stephen Frears 😉 Excellentissime film 🙂 faudrait toujours avoir un prof d’anglais avec soi ! 😉

    @Seia : c’est fou, ce livre est partout!
    J’Ă©tais trĂšs en colĂšre en Ă©crivant mon post mais en mĂȘme temps je rigolais aussi 😉

  11. Pour Ă©viter de lire les mauvais livres, il faut lire les bons. Vous connaissiez le contenu,
    pourquoi avoir lu ce livre? Parce qu’il se vend beaucoup?

    Les 12-14 ans lisent des choses plus « hard », de lĂ  le terme ‘mommy porn » d’autant plus que bien des mamans font semblant de ne pas avoir de passĂ© sexuel!

    J’ai apprĂ©ciĂ© votre billet, votre saine colĂšre. Sans dire que le fĂ©minisme est en rĂ©gression, il prend une autre forme, des combats sont en veilleuse. Autour de moi, les femmes occupent la place qui leur revient, plus que jamais il me semble. D’un autre cĂŽtĂ©, beaucoup de jeunes femmes refusent d’ĂȘtre considĂ©rĂ©es comme des guerriĂšres, elles ne se reconnaissent pas dans ce combat. Les jeunes ne s’identifient pas aux gĂ©nĂ©rations prĂ©cĂ©dentes.

    Un trĂšs grand nombre de femmes et d’hommes se foutent des combats sociaux, quels qu’ils soient. C’est de tout temps.

    Vous faites allusion Ă  « 2012 », pourquoi? Que sera 2013 pour les gens en 2065? Faut faire gaffe Ă  ces rĂ©fĂ©rences temporelles. Les femmes d’aujourd’hui sont plus libres et plus Ă©mancipĂ©es que celles de la gĂ©nĂ©ration de nos grand-parents mais elles ne le sont pas d’avantage que les femmes ayant vĂ©cu il y a 200 ans, selon la rĂ©gion du Monde.

    Grand-Langue

  12. @Grand-langue : Tout cela est fort juste…
    Je me suis permise une parenthùse, mais je reviens à des lectures qui me font sauter de joie, ça change 😉
    C’est ça qui me fait marrer, les jeunes « lirait » des trucs plus hard que les vieux… Et bientĂŽt c’est eux qui nous apprendront comment on les a fabriquĂ©… 😉
    Les filles qui crachent sur le fĂ©minisme m’exaspĂšrent, elle n’ont aucune idĂ©e que sans les « mal baisĂ©es » les femmes n’auraient pas le droit d’ouvrir un compte en banque comme c’Ă©tait le cas de ma mĂšre quand elle s’est mariĂ©…. Pfff.

  13. Sinon , tu as aussi le porno chic , mais je ne peux pas te conseiller , jamais lu ça
    Tu vas t’attirer du monde avec les mots clĂ©s Mahie
    oui ,je sais , tu t’en fous ..
    Tu as Ă©crit ce que tu avais Ă  dire
    et c’est bien !

  14. @Jeanne : en fait dĂšs qu’on met un adjectif Ă  porno ou Ă  hippie ça devient juste un phĂ©nomĂšne de mode Ă  la con : porno chic… Le porno chic ça se voit beaucoup dans les photos de mode, quand au hippie chic c’est juste autant hippie que Carla Bruni…
    M’attirer du monde? Tu as raison c’est bien le cadet de mes soucis, parfois j’aimerais mieux faire fuir…
    Mais je suis tranquille, mes billets d’humeur ne m’ont jamais attirĂ© de nouveaux « amis »…

  15. J’ai beaucoup aimĂ© cette nouvelle perspective que tu donnes Ă  voir sur ce bouquin qui Ă©trangement n’est mĂȘme pas parvenu Ă  susciter ma curiositĂ©. Peut-ĂȘtre parce que j’ai d’abord eu du mal Ă  comprendre le concept de mommy porn et ensuite parce que de nombreux critiques ont mis en avant le ridicule des dialogues et situations. Or, en ce qui me concerne, je trouve que rire et excitation sexuelle ne font pas bon mĂ©nage

  16. Ha ha ha, comme moi je sors de cette lecture (merci de m’avoir mis ton lien en commentaires), je plussoie Ă  ton coup de gueule, j’ai pestĂ© pendant 270 looongues pages (c’Ă©tait une Lecture Commune, un dĂ©fi et on voulait en faire une « Ă©tude sociologique, Ă  la base…) Comme l’a dit Sharon, Ă  la limite « ce qui se passe dans la chambre Ă  coucher entre adultes consentants ne nous regarde pas » mais le problĂšme ici c’est que le sado-maso c’est TOUT LE TEMPS, ! Or, comment une fille de 21 ans, vierge, ayant quand mĂȘme une licence de lettres peut-elle rĂ©flĂ©chir qu’avec son clito ? Il y a des incohĂ©rences flagrantes, le personnage masculin reprĂ©sente le summum de ce que je dĂ©teste et qui est dĂ©testable, en plus d’ĂȘtre un psychopathe donc je me dis que les femmes qui se sont battues contre la violence, qui continuent de se battre et voient un livre pareil devenir un best-seller, rĂ©compensĂ© par un prix « populaire » qui plus est, mais c’est impensable ! je ne dĂ©colĂšre pas ! Finalement au-delĂ  du calvaire qu’a Ă©tĂ© cette lecture (vu la misĂšre du style, aussi), je ne regrette pas : je sais que la bĂȘtise est loin d’ĂȘtre morte, qu’elle a un autre visage, plus sournois et c’est toujours mieux de bien connaĂźtre ses ennemis si on veut les contrer !

  17. Le livre, que j’ai lu par curiositĂ© pour comprendre pourquoi on en parlait tant, m’a profondĂ©ment ennuyĂ©e et consternĂ©e, mais par contre, j’adore lire les critiques de ce livre, Ă  chaque fois je m’amuse. Ta note ne fait pas exception. 🙂

Répondre à Audrey et Cristophe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s