Prendre la poudre d’escampette Ă  Pau

Contrairement Ă  ce que pouvait faire croire mon post d’hier je suis d’excellente humeur.  MalgrĂ© la froidure j’ai passĂ© une bonne journĂ©e qui a commencĂ© par un dĂ©licat petit cafĂ© Ă  Pau en lisant sur ma tablette pour patienter, puis une visite d’autant plus sympathique chez ma gynĂ©co qu’elle ne devait pas, pour une fois, procĂ©der Ă  un examen, gynĂ©cologique justement… J’Ă©tais lĂ  pour parler de choses qui se passe au-dessus de la ceinture et je suis partie rassurĂ©e, ce qui Ă©tait un peu le but.

NicolettaCeccoli-2Carte postale de Nicoletta Beccoli,

C’est donc le cĹ“ur nettement plus lĂ©ger que je remontais la rue des Cordeliers Ă  grandes et Ă©lĂ©gantes enjambĂ©es (grâce au bouquin que je lis actuellement) quand je stoppais net devant la nouvelle vitrine que je dĂ©couvrais au n°10! Quoi? Une petite librairie Ă  Pau? Une petite librairie super mignonne avec des bouquins super sympa en vitrine. Comme j’avais un peu dĂ©passĂ© la porte, je rĂ©trocĂ©dais* gentiment et entrait dans ce nouveau petit paradis du livre… (Cela dit la boutique a ouvert en aout, mais comme je ne vais pas chez mon gynĂ©co plus souvent que tous les 6 mois…)

1525-3296-largeCarte postale de Laura Plansker

Dans cette librairie de taille très humaine j’ai rencontrĂ© un libraire passionnĂ© et sympathique avec qui j’ai discutĂ© de choses et d’autres un petit moment. J’ai dĂ©couvert une sĂ©lection de livres très plaisante.  Je suis sortie bien aise que Pau non seulement ait fortement amĂ©liorĂ© l’aspect de son centre ville mais qu’en plus un libraire jeune et dynamique comme celui-ci y est installĂ© un book-shop qui me donne envie de faire des infidĂ©litĂ©s Ă  mon libraire habituel (qui lui n’a aucunement besoin de moi pour vivre).

packshot-cartes-postales-LA-MARELLE-ling

Cartes de Ling.

Un bouquin m’avait tapĂ© dans l’oeil : le cosmonaute de Philippe Jaenada. Je l’ai donc achetĂ© avec quelques cartes postales  choupinettes!!

cosmo

Je finis le bouquin que je viens de commencer et je passe Ă  celui-lĂ .

SĂ©rendipitĂ© : l’art de trouver ce que l’on ne cherche pas en cherchant ce que l’on ne trouve pas… Clique lĂ . Ca c’Ă©tait pour que comme moi vous appreniez un nouveau mot aujourd’hui. Ne dites pas que ce n’est pas vrai, ce n’est pas la peine.

Pour finir on m’a conseillĂ© de voir un vieux film, Airbag (1996). C’est une comĂ©die et ça met donc de bonne humeur… En voilĂ  un extrait. MĂŞme si vous ne comprenez pas l’espagnol vous pouvez regarder, rien que pour la fin de l’extrait. Si vous aimez les comĂ©dies potaches, Ă©videmment. Autrement, passez votre chemin.

EDIT:

* Pour les puristes : « retroceder » en español = reculer en français. RĂ©trocĂ©der en français significa « devolver » en español, soit « rendre ».  Oui je parle fragnol et j’en suis fière. Donc plutĂ´t que « je retrocĂ©dais » j’eusse dĂ» Ă©crire : « je reculais »… En mĂŞme temps qui cela a-t-il interpelĂ© en dehors du Marido? Personne.