Pour revenir sur ces quelques jours…

Il faut bien avouer que j’ai passé une très bonne journée d’anniversaire… Parfois mon cours de dessin du vendredi matin n’est pas au top, mais cette fois-ci  : en plus de délirer et de rigoler avec mes collègues dessinateurs et dessinatrices, j’ai bien dessiné.  Le groupe est très varié : il y a une jeune donzelle de 20 ans qui s’habille un peu comme dans les mangas et qui a une bonne humeur qui s’accorde tout à fait à la mienne. Nous sommes souvent voisines de tables et nous rigolons beaucoup. Il y a une ancienne directrice d’école de 65 ans qui est très originale et drôle également avec je suis très potesse. Il y a aussi une jeunette d’une trentaine d’année qui dessine dans le style bd et qui est très forte et puis les garçons, 3 en général qui ont entre 25 et 32 ans, à la louche. On rigole également beaucoup avec eux, ils amène un peu de testostérone au groupe. Tout le monde  dessinent en papotant plus ou moins (il y a quelques femmes sérieuses aussi), de temps en temps on se lève on regarde ce que font les autres, on fait inspecteur des travaux finis, on dit aux autres ce qui cloche : ce sont des moments très précieux, car les autres voient toujours du premier coup d’œil ce qu’on a fait de traviole. On s’aide, on se conseille, se corrige, on se complimente : l’ambiance est amicale et bienveillante.

Pour cette matinée d’anniv’ donc tous mes amis dessinateurs ont été adorables avec moi : « Tu ne fais vraiment pas ton âge », etc… 😉  Le soleil brillait fort dehors et la journée commençait bien. Le matin avant de partir j’avais déjà eu quelques gentils messages dans ma BAL et sur mon téléphone. L’après-midi je recevais un paquet d’un livreur UPS et un avis de passage d’un autre était dans la boîte aux lettres.

Lord-Vishnu1

Le soir Fab avait prévu un restaurant indien et aussi un cadeau surprise  (une petite toile d’un copain illustrateur) chez qui nous sommes passés. Malgré le froid nous avons marché jusqu’au restau indien : voilà une de mes soirée d’anniversaire les plus mémorables sûrement! Le restaurant est dans le centre historique de P** , autant dire un quartier assez triste et terne.  Mais nous étions confiants, toujours plein d’optimisme. Le restau était il faut bien dire une vraie calamité : d’abord en entrant, j’ai tout de suite eu envie de ressortir… Ambiance de cave pas fraîche, déco très moche, trop moche, odeur d’encens très forte et très cheap* (l’odeur m’a gêné pendant tout le repas), pas de musique pendant les au moins trois premiers quart d’heure, on entendait les fils de la maison faire ses devoirs à voix haute…  Lumière verdâtre. Ah j’oubliais, pour parfaire l’ambiance : nous étions les seuls clients… Ce qui n’a pas empêché les plats, tristes et fades d’arriver lentement et en deux temps… La dame avait beau être aimable, c’était tellement mais tellement nul et pathétique et atrocement ennuyeux que j’ai finalement été prise d’un fou rire (nerveux) en partant qui m’a bien duré une heure… El Hijito cependant est ravi de l’expérience et souligne le fait que c’était très bon. Très bon si on veut, mon plat était froid et je cuisine personnellement beaucoup mieux « l’indien » que ce qu’on m’a servi… Sans parler du restau indien de St-Ger que nous fréquentions autrefois et qui est 10 fois meilleur et sympathique. Soupir. Il est a noté également que El Marido m’a entrainé dans ce gourbi sur les précieux conseils de ces collègues… Collègues qui auront droits à un compte rendu dithyrambique (« nous nous sommes régalé, c’était  tellement bon et copieux, apparemment c’est un nouveau patron, c’est super, une ambiance chaleureuse, merci les gars!  » en espérant qu’ils iront à leur tour et seront bien punis…)

Cependant on a passé une bonne soirée car j’ai tellement ri en rentrant à la maison que c’est finalement une soirée d’anniv’ plus rigolote que d’autres soirées juste ennuyeuses.

loto

Samedi  soir on a été au loto de l’école. Les lotos sont toujours des soirées assez surréalistes. Je ne sais pas si tout le monde connaît ça mais franchement c’est croquignolet. Fab a gagné une quine, ce qui nous a rendu extatiques pour le reste de la soirée. C’était la première fois qu’on gagnait un lot à un loto!  Ca rembourse l’achat des grilles et c’est déjà pas mal…

Tout allait bien donc jusqu’à ce matin où je me suis de nouveau réveillé extrêmement bloquée du dos… Eh oui : tout allait trop bien! N’allez pas croire que c’est « revenu », j’ai « toujours » une douleur dans le dos. Seulement elle est plus ou moins vive. La plupart  du temps je vis avec, et puis parfois j’en cris de douleur sans sommation et j’en pleurerais tellement c’est affreusement douloureux, j’alterne l’ibupro et le paracétamol et j’attends des jours meilleurs. Aujourd’hui était un jour comme ça : insupportable. J’ai rdv chez un médecin rebouteux mardi matin, espérons qu’il fera un miracle, car chaque mouvement me torture.

le-mal-de-dos

La semaine prochaine on va sûrement essayer un restau indien, choisi par nos soins et qui a l’air de fonctionner normalement… On ira à midi, au moment où c’est moins cher, car le taudis de vendredi soir, n’était pas donné non plus!

Voilà c’est tout pour ce soir, j’espère que vous avez passé un bon weekend et je  vous souhaite une très bonne et douce semaine!

* Bon marché, de mauvaise qualité…