Des doryphores et des bordelais

Je me demandais pourquoi les palois, qui sont un brin moqueurs et jamais en reste pour critiquer la capitale de leur rĂ©gion… (Niaf niaf. Ca leur fait trĂšs mal de penser que Bordeaux est la capitale de « leur » rĂ©gion et que c’est lĂ  oĂč il y a l’acadĂ©mie et tout ça…) Pourquoi donc, les palois appellent les bordelais des « doryphores »?

Pour moi ce n’est qu’un insecte! Mais pas pour les bĂ©arnais…

Je voyais pas trop ce que c’est… Alors j’ai cherchĂ©… VoilĂ , c’est ça :

449px-KartoffelkÀferlarven

Un mĂ©chant insecte, dont les larves bouffent les plants de patates.  A l’Ăąge adulte c’est plutĂŽt comme ça :

621px-Leptinotarsa_decemlineata_UGA1233183

Ça ne ressemblent pas Ă  des bordelais, dont la principale qualitĂ© ĂȘtre d’ĂȘtre trĂšs distinguĂ©.

Bien, alors donc quel est le rapport entre cet insecte nuisible et un bordelais… Ah voilĂ !  Je le tiens, ne cherchons plus : C’est un nuisible! Ah lala, ces campagnards, comme ils sont blagueurs!!

Plus sĂ©rieusement, ce petit insecte Ă  un rapport avec ma ville prĂ©fĂ©rĂ©e (aprĂšs La Rochelle) parce qu’il a envahi l’Europe depuis Bordeaux 😩

400px-Doryphore_-_expansion_en_Europe.svg

L’invasion des doryphores se produisit en France Ă  partir de  Bordeaux en 1922, date Ă  laquelle il  fut dĂ©couvert , mais l’insecte Ă©tait dĂ©jĂ  bien installĂ© dans une zone de 250 km2. Le foyer originel serait nĂ© en 21, dans un entrepĂŽt de transit de pommes de terre!!!   L’origine de l’infestation fut probablement liĂ©e aux livraisons Ă  l’armĂ©e amĂ©ricaine (Rah!)  en 1918-1919… (C’est donc plutĂŽt les ricains qu’on devrait affubler du surnom de doryphore!! )  À partir de lĂ , l’insecte nuisible se propagea rapidement en France, progressant en moyenne de 50 km par an, envahissant tout l’Europe « historique » en une vingtaine d’annĂ©e…

Consternation.

Il est intĂ©ressant de relever que pendant la Seconde Guerre mondiale, dans la France occupĂ©e, les soldats allemands Ă©taient surnommĂ©s les « doryphores » en raison de leur nombre. Amalgame entre le nombre de l’occupant et le fait aussi qu’on est pas grand chose Ă  manger Ă  cause d’eux! Les enfants dans certaines rĂ©gions Ă©taient rĂ©quisitionnĂ©s pour ramasser (et exterminer) les doryphores… Aussi Ă©tait-il ambiguĂ« de les entendre scander : « Mort aux doryphores! » (C’Ă©tait pour la petite anecdote).

george_clooney_et_brad_pitt_reference

Deux jeunes quinquas bordelais photographiĂ©s devant un restau lors de mon dernier passage Ă  Bx qui incarnent je crois assez bien la fameuse distinction bordelaise (et ne ressemblent pas Ă  des larves)…

Wiki nous dit  » En France, dans le milieu rural de certaines rĂ©gions, « doryphore » est l’appellation peu amicale pour dĂ©signer les citadins qui se dĂ©placent pour tirer profit de l’environnement cultivĂ© par des actes jugĂ©s avides et peu scrupuleux (glanage, vols dans les cultures fruitiĂšres, etc.) mais aussi pour profiter de l’environnement naturel (cueillette, chasse, pĂȘche, etc.) ou spĂ©culer sur l’immobilier. Ce sentiment est d’autant plus exacerbĂ© si l’Ă©conomie de la rĂ©gion est Ă  dominance rurale, largement basĂ©e sur l’agriculture et les ressources naturelles en gĂ©nĂ©ral »

Donc il n’y a peut-ĂȘtre pas que les palois Ă  appeler « doryphore » les habitants de leur capitale rĂ©gionale? Vous avez dĂ©jĂ  entendu ça par chez vous?

Sur ces bonnes paroles, portez-vous bien et ne perdez pas patience : le printemps finira bien par arriver!

34 commentaires sur « Des doryphores et des bordelais »

  1. Bonjour Mahie 🙂
    Billet, ma foi, trÚs intéressant. Je connaissais la bestiole, mais pas du tout son emploi imagé. Merci pour les explications !

  2. Jamais entendu qu’on parle de gens en disant « doryphore ». Cette appellation a eu au moins une consĂ©quence positive : tu as fait un billet pour moi instructif, je ne connaissais pas l’histoire, merci !

    Sur la derniĂšre photo, Ă  notre droite, n’est-ce pas George Clooney ? C’Ă©tait Ă  la sortie d’un congrĂšs de mĂ©decins sponsorisĂ© par une grande firme pharmaceutique ?

  3. Je crois bien que le CanelĂ© Bordelais connaĂźt une croissance gĂ©ographique bien plus rapide que le Doryphore et peut ĂȘtre encore plus rapide que le vin Bordelais… alors que franchement, ça ne mĂ©rite pas un tel dĂ©ploiement de forces… enfin, ce que j’en dis…

    Bleck

  4. @Isis : je n’ai plus aucune idĂ©e de pourquoi j’ai eu l’idĂ©e d’Ă©crire ce billet! Mais c’est vrai que l’hstoire des doryphore n’est pas inintĂ©ressante 😉

    @Cristophe : moi mĂȘme je n’avais jamais entendu ça avant de venir ici.
    Oh non je ne crois pas… C’Ă©tait juste deux passants…

    @Bleck : c’est vrai! J’aime beaucoup les canelĂ©s en revanche j’aimais mieux quand c’Ă©tait une curiositĂ© bordelaise qu’on ne trouvait qu’Ă  Bordeaux ou gare d’Austerlitz plus rĂ©cemment… et qu’on pouvait surprendre ses amis avec cette spĂ©cialitĂ© inconnue…
    Depuis qu’on en trouve Ă  Biarritz ET Ă  La Rochelle je lui trouve moins de charme. Le prix du cafĂ© dans ces boutiques est aussi assez dissuasif…
    Quand je suis arrivĂ©e Ă  Bordeaux en 84 j’aimais bien m’en offrir un Ă  grignoter en rentrant avec une bonne tasse de thĂ©, il y avait une pĂątisserie cours Pasteur que j’aimais bien(elle n’existe plus)… Baillardran n’avait pas encore fait une OPA sur cette spĂ©cialitĂ©… Cependant j’avoue que les leurs sont mes prĂ©fĂ©rĂ©s, mĂȘme si entrer dans un magasin Baillardran est quasiment intimidant! Surtout pour mon porte-monnaies! C’est devenu un produit de luxe!

  5. En langage cibiste (je l’ai Ă©tĂ© dans les annĂ©es 1980) , les « doryphores » signifiaient les « parisiens ».
    On disait dans nos micros  » y a les doryphores sur le grand ruban » pour dire que les parisiens avaient investi l’autoroute en direction de Deauville ou de La Baule (pour ne citer que ces deux exemples de destination phare)

  6. Chez moi l’expression est trĂšs courante ( elle se perd quand mĂȘme depuis une vingtaine d’annĂ©e) et dĂ©signe les citadins qui vont au ski ou Ă  la mer et traversent en pays conquit nos campagnes se gaussant de notre bel accent rĂ©gional 🙄 http://www.youtube.com/watch?v=UcIVYG4o9Mc
    Cette habitude a bien été prise pendant la guerre mais elle désignait les citadins qui avaient renoué avec les cousins paysans histoire de venir passer les dimanche à la ferme et faire ainsi le plein de nourriture.
    Quand ma grand mĂšre voyait des maraudeurs immatriculĂ©s 69 sur ses terres on avait droit au fameux : » R’guette dont les doryphores, F’sait puis pas tant les beaux durant la guerre »

  7. hé hé Mahie , tu ne vas pas me faire croire que tu as vu mon George à Bordeaux , hein????????????
    Mes parents m’ont toujours racontĂ© que ces fameuses bestioles avaient ravagĂ© les plants de patates pendant la guerre , et qu’ils avaient du nourrir de rutabagas
    Je n’ai jamais entendu parler de doryphores en dehors de ça ..
    Tiens , j’ai plantĂ© des pommes de terre cette semaine , enfin 😉

  8. @KsĂ© : tiens donc, les parisiens sont aussi des doryphore! Cela ne m’Ă©tonne pas d’eux 😉 🙂

    @JMB : des doryphores aussi par chez toi aussi? Mais c’est vrai! C’est une invasion!!

    @Nadya : c’est donc vrai : il y en a partout, pas seulement Bordeaux 😉 je trouve ça rassurant 🙂

    @Jeanne : c’est vrai, il lui ressemble, mais c’Ă©tait des gars lĂ , tranquilles, des bordelais type…. 😉

    @Val : n’est-ce pas qu’ils ont de la classe?!

    @Dr K : ah non je les ai pas vu, jamais. Tu trouves que ces deux lĂ  leur ressemblent? Ah ben faut venir habiter Ă  Bordeaux y’en plein les rues de comme ça 😉

  9. Je ne connais absolument rien aux doryphores, n’avait mĂȘme jamais entendu le nom mais… je m’y connais un peu en cannelĂ© et perso, je suis heureuse qu’ils aient dĂ©cidĂ© d’envahir la France et mĂȘme de pousser enfin jusqu’Ă  Barcelone mais… Ă  quasiment 2€ le minuscule cannelĂ©, je ne risque pas de contribuer beaucoup Ă  leur expansion. 😩

    1. En plus ils essaye toujours de te vendre le plus cher, alors qu’ils ont aussi le canelĂ© classique moins cher. les vendeuses te proposent toujours celui est est « or » en premier… J’aime pas trop l’ambiance de leurs boutiques…

      1. Le salon de thĂ© Ă  Barcelone que j’Ă©voquais n’a rien Ă  voir avec Baillardran Ă  ma connaissance et ils n’ont d’ailleurs qu’un seul modĂšle.. :-/
        Je ne pense pas avoir jamais essayé un canelé de Baillardran mais tu as éveillé ma curiosité.

  10. Les doryphores parasites des patates : au Bout du Monde, on connaĂźt ……..Sinon, je savais qu’ on appelait les Allemands comme ça pendant l’ occupation . Dans la famille de maman, on les appelait les « Dudules » …(les allemands, pas les doryphores !)

  11. En haute savoie ce sont les parisiens que l’on nomment les doryphores… et c’est vrai que ça pullullent sur les patates, sinon le haut savoyard (Ă  ne pas confondre avec les savoyards c’est comme la couture et la haute couture) qui ne sont pas prĂȘteurs juste vendeurs appellent tous les touristes les « monchus » c’est du patois…

  12. @Pierrot : les dudules, ça fait gentil comme ça…

    @Seia : monchus? Ca doit pas ĂȘtre positif! 😉 Lol
    Moi je suis une charentaise-MARITIME, Ă  ne pas confondre avec les autres charentais 😉 Qui sont trĂšs sympas aussi, faut bien l’dire!

  13. Les doryphores en AriĂšge est une façon de dĂ©signer les Toulousains! A chaque fois que je rend visite Ă  de la famille (pas assez Ă©loignĂ©) en AriĂšge, plutĂŽt que d’entendre « salut ça va? » C’est « tĂšh le doryphore, ça va? ». C’est agaçant mais bon c’est de bonne guerre vu ce qu’ils prennent par la tronche les bouseux (blague). J’ignorai cependant que c’Ă©tait une pratique gĂ©nĂ©ralisĂ©, intĂ©ressant.

  14. Merci beaucoup c’Ă©tait trĂšs instructif.Il est vrai qu’on aime pas beaucoup les bordelais qui sont assez dĂ©sagrĂ©ables et hautains en gĂ©nĂ©ral mais on les aime bien quand mĂȘme (bon d’accord que certains :-D).

  15. L’inverse? C’est une invasion de doryphores palois et basques Ă  Bordeaux? 🙂 C’est possible… Moi je ne frĂ©quente que des charentais…

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s