A l’ombre de mon bel olivier

Ce matin Ksé me disait que dans son coin les voleurs ne s’attaquaient pas seulement à l’intérieur des maisons mais aussi aux jardins : on vole les poteries d’Anduze ou… les oliviers!!! C’est drôle qu’elle ait fait ce commentaire parce que ce matin à 9 heures moins le quart j’étais devant un grand magasin de bricolage à prendre quelques photos d’un truc qui me choque énormément : des oliviers à vendre. Des oliviers plus que centenaires, à vendre, déracinés, racines coupés pour pouvoir contenir dans un gros pot en plastique (du fameux plastique à la con qui vient de ce pétrole qu’on épuise…)

Photo0734Ce qui me choque c’est que ces arbres ne proviennent pas de pépinières (vu leur âge) mais ont été enlevé à leur habitat. Quand j’ai commencé à écrire ce post, je ne savais pas d’où venait ses arbres. Cependant bien sûr j’ai tout de suite pensé à mon Espagne et à ces oliviers à perte de vue que je voyais depuis le train « Puerta del Sol » que je prenais autrefois entre Madrid et Bordeaux… Les Oliviers peints par mon père aussi…

J’ai donc fait une recherche sur l’Espagne et découvert qu’on y déracinait à tout va!!  (Ca se pratique peut-être aussi ailleurs je ne sais pas. Aujourd’hui je m’intéresse aux ibères)

L’Espagne est pays en crise je le sais très bien, oui je sais, il faut se faire du blé comme on peut en temps de crise… L’Espagne est donc un des pays dont les paysages sont dévastés pour approvisionner les grandes surfaces en oliviers…   Je ne comprends pas. Si dans toutes les villes de France ils se vendent des dizaines d’oliviers dans plusieurs magasins comme celui-ci, combien de MILLIERS d’oliviers centenaires sont actuellement en vente sur les parkings de centres commerciaux? De France, d’Espagne et d’autres pays?

Les oliviers volés dans les jardins français sont-ils espagnols? A peine plantés, faciles à déraciner ? Déjà déracinés de leur terre natale… Déjà volés ou payés une misère à des gens qui bradent leur écosystème… Combien a été acheté  à un espagnol l’olivier qui se vend 300 euros à un français?

Combien le prix pour défiguré « sa » terre? Juste de quoi remplir un caddy? Un olivier de la terre de tes ancêtres = un caddy? Mais j’oublie l’intermédiaire dans l’histoire. Y’a un gars qui a hérité d’une terre dont il ne sait pas quoi faire avec des centaines d’oliviers, c’est pas lui probablement qui les vend. C’est le gars qui lui achète sa terre avec les oliviers dessus! C’est celui le petit malin qui va entuber tout le monde.

Photo0733

Photo0737Triste olivier sur son parking… Qui finira dans une terre béarnaise qui ne lui convient pas… Ou comme un arbre de Noël de luxe, un jour sur le trottoir ou à la décharge… Quand madame dira : « Cet olivier, il prend pas, il est tout moche! Si on mettait un mimosa à la place? »

Photo0735

J’ai pris mon appareil photo pour faire quelques « clichés » ce matin, parce que merde un arbre de cet âge comme est-il possible que ça se vende dans un magasin? Un arbre qui a cent ans ou 140 (comme c’est marqué sur l’étiquette) il n’appartient à personne, qui a le droit de l’arracher et d’en faire le commerce? Dans ma Charente-Maritime y’a un arbre qui n’a que deux cents ans et qui est classé aux monuments historique « Un arbre de la révolution », un arbre de la liberté… Un symbole…

OlivosOliviers à vendre près de Madrid. Cent euros le centenaire! Qui dit mieux? Cliquez sur la photo pour voir le site. Je ne mens pas  : c’est cent euros la pièce!

Je vois un site français où on peut acheter des oliviers de 100, 200, 300, 400 ans… Allez je vais vous la faire courte : on peut y acheter des oliviers qui ont jusqu’à 1000 ans!!!!  (Taper commander olivier millénaire prix TTC et vous trouverez-vous même…)

olivierOlivier millénaire à vendre!

Je suis complètement sidérée. Bien entendu la provenance des arbres n’est pas spécifié…

couillon

Non ce n’est pas une photo de vacances de Pepito devant un arbre millénaire de son village. Le gars est juste devant pour montrer la taille de l’arbre! Il est à vendre!!! Tu l’achètes, on te le déracine et on te le livre!!! Ou tu veux, ça dépend de ton fric! (clic sur la photo pour voir le site de vente)

Les gens les plante dans le Béarn, région réputée pour son climat méditerranéen bien sûr!!! Ca fait chic et provençal un olivier dans son jardin basque… Je ne sais pas lesquels m’horripilent le plus, ceux qui vendent ou ce qui achètent?

lahonteIl est fier de lui hein? Il va se mettre des sousous dans sa popoche!

Sur ce site tu peux acheter ce que tu veux!

La question que je me pose est pourquoi ces oliviers ne sont pas protéger? Je veux dire, il n’ont pas été produits pour être vendus dans des grandes surfaces que diable! Ce ne sont pas des « produits », ils font parti d’un patrimoine!

Comment peut-on être autoriser à arracher des milliers d’oliviers centenaires ou millénaires de son terrain pour les vendre à l’étranger? Comment se commerce peut-il être autorisé?

Hum… Un arbre millénaire est donc moins protégé qu’une église de 500 ans ou une maison art déco du début du XXième… Ca n’a pas de sens. Ca me dégoute. Dans beaucoup de ville on a pas le droit de peindre nos volets de telle ou telle couleur même si on est propriétaire parce qu’on est dans un centre historique ou juste pour être en harmonie avec le reste des maisons… Mais arracher massivement des arbres  plusieurs fois centenaire en revanche ça ne compte pas?

Le gars il achète un terrain avec des oliviers qui ont 500 ans dessus, et il a le droit de chier dessus, de les brûler ou de les vendre… La garrigue d’un pays n’appartient à personne et en même temps à tout le monde… Il n’est pas classé le paysage…

6477137_3

Champs d’olivier à vendre 86 000 euros… Après moi le déluge dit le vendeur… (cliquez pour voir le site).

Plus ça va plus je trouve qu’on marche sur la tête… Après avoir surfer sur les sites espagnols je vois que les champs d’oliviers à vendre il y en a autant que tu veux et même plus…

Je suis peut-être infréquentable, plus je suis pessimiste et de mauvaise humeur.

Après encore quelques recherches je vois un site français qui vend des oliviers centenaires et dit que leurs « oliviers sont cultivés pendant 5 ans avec respect et sans engrais » (Je n’en crois pas un mot) et puis pour une entreprise créé il y a DEUX ANS, c’est balaise !!! Ils continuent leur laïus par « les Oliviers Millénaires sont originaire d’Espagne , nous vous proposons les 5 derniers sujets disponibles en France … » Youhou!

Je pleure mon Espagne et ses paysages millénaires que j’aimais tant… Je sais que quand la connerie et la cupidité se rencontre il n’y a plus de limites… Jamais je n’aurais imaginé qu’on puisse saccager comme ça un patrimoine pour le vendre en jardinerie 😦 comme de « vulgaires » géraniums de serre…

Ce qui me tue le plus c’est que les gens qui achète ses arbres ne s’interroge pas… N’aient pas l’impression de faire un truc bizarre… Comme de construire leur maison avec les pierre d’un monastère que Bricobidule détruirait pour eux, ou pourquoi pas avec les pierres des pyramides ou de Notre Dame de Paris (plus chic) en vente avec les carrelages de destokage fabriqués en Chine!

Je vois le gars qui rentre dans son village pour les vacances en Castille et qui dit « Mais où sont les oliviers? » « Oh ben, ils les ont enlevés, pour les vendre! », « Mais, mais ces arbres étaient millénaires!!! Plus vieux que le village, plus vieux que le château du moyen âge qu’on préserve comme notre plus beau joyau!!! » « Ah ben oui mon vieux, mais tu sais, la Carmen elle a vendu son champ et puis voilà… »

Allez je vous laisse les enfants… Je sens bien que vous trouvez étrange que cette histoire me mettent les nerfs en pelote… Mais bon, vous trouvez ça normal vous? Et surtout ne me dites pas que je m’énerve pour… rien.

31 commentaires sur « A l’ombre de mon bel olivier »

  1. Les effets de la crise, peut-être ? Peut-être, pour certains, est-ce le seul « bien » qu’ils possèdent ? En tout cas, je comprends ta colère et ton désarroi. Je suis depuis longtemps maintenant convaincue que la cupidité mène le monde.

    1. Malheureusement, en y regardant de plus près je ne crois pas que ce soit les « propriétaires historiques » des arbres qui fassent ce business. Donc ce n’est pas « Ils vendent leurs arbres car ils ne possèdent que ça… » Mais plutôt ils se font berner par des businessman sans scrupules qui achètent leur terrain une bouchée de pain pour ensuite faire un lucratif commerce des arbres qui sont plantés dessus…
      Toi qui parle espagnol tu seras peut-être aussi intéressé de lire cet article… Bien triste…
      Pourquoi les arbres peuvent-ils quitter un pays comme une simplette cagette de pêches… Mystère et gros sous….
      http://blogs.20minutos.es/cronicaverde/2011/10/18/subastan-por-64-000-euros-un-arrancado-olivo-milenario/

      1. Merci pour le lien. C’est affligeant. Comment peut-on vouloir déraciner un arbre aussi magnifique et le considérer comme un objet de déco ? C’est affligeant. Dans l’article, ils précisent qu’un loi protège les arbres de la province de Valence. J’espère qu’ils réagiront rapidement en Andalousie. Perdre ses oliviers, c’est un peu perdre son âme…

  2. Il y a le même type d’importation d’Italie ! Ca ne touche pas que l’Espagne.
    Parce que d’un seul coup c’est devenu à la mode d’avoir un olivier dans son jardin, voila ! Ceux qui voulaient de l’exotisme achetaient des palmiers avant. Or, ces arbres tombent malades et dépérissent. Alors, zou ! Ils se sont rabattus sur l’olivier. Et le must c’est d’avoir SON olivier centenaire… qui est, pour satisfaire les caprices, déraciné et replanté dans des régions non adaptées à sa culture.
    Donc, tout un trafic se fait autour de cet arbre. Et les voler revient encore moins cher que de les faire venir d’Espagne ou d’Italie. Ces arbres sont arrachés….au 4×4 !!!!!
    Franchement, après de tels agissements, qu’on ne s’étonne pas que l’humain me dégoute et que je préfère à sa compagnie la solitude dans la nature !

    « Drôle » ce n’est pas vraiment le terme approprié pour parler de notre « pensée commune » de ce matin à propos de ce marché juteux de l’olivier centenaire….au tronc noueux (encore plus cher !) mais je comprends le fond de ta pensée. 😉

    Tu sais que mon figuier attire les convoitises aussi ? Bah oui, y en a qui ont fait un rapide calcul….le kilo de figues à 6 euros….
    Celui qui s’en approche encore une fois….je lui coupe les corones au sécateur….rouillé !!!!
    Pareil pour mes pieds de vigne qui sont bien dans LEUR terre d’origine !
    Bon bah ça y est, moi aussi, je suis vénère. 😆 …et cataloguée… mais ça, c’était déjà fait et je m’en fous 😉

  3. Y’a vraiment des gens qui ont du caca dans le cerveau!!! Ici la grosse connerie c’est qu’ils veulent tous des sapins! Oui! Dans un climat tropical!!! Dans notre jardin y’a 4 drôles de sapins assez grands que tout le monde trouve « beaux » parce qu’Ils sont vieux, mais franchement ils ont une drôle de gueule et moi je préfère de loin les cocotiers, papayers et autres arbres fruitiers qui eux sont plus dans leur écosystèmes (et qui donnent quelque chose pcq les sapins franchement c’est même pas bons pour donner de l’ombre comme il faut!). Sont tous des fadas!!!

  4. Comme Pierotte je ne trouve pas étrange ta réaction….Faut dire que j’ai aussi assez souvent de curieux réflexes à la « Don Quichotte » ;-).
    Mais j’aime bien être informé de ce genre de conneries, et j’aime bien aussi savoir que je ne suis pas le seul que ça dérange. Merci
    Bizzzzz

  5. @Ksé : cela ne m’étonne pas que l’Italie participe à cela aussi et a Grèce probablement et tous les pays qui peuvent…
    J’ai passé ma soirée hier à lire des articles dans la presse espagnol. J’aurais pas du… Faut que j’arrête de me rendre malade pour tout ça… Faut que j’arrête de penser aux ravages que font l’homme! J’ai pas les épaules assez solides pour tout encaisser…
    Je lisais entre autre que très rares sont les oliviers qui survivent à ce traitement de choc : racines et branches coupées au-delà du raisonnable pour être transportés… Ils chopent presque tous des maladies et crèvent… C’est pas possible autrement. Un arbre de 500 ou 800 ans qui va crever en 2 ans sur le nouveau rond-poind d’une périphérie polluée , ça me crève la cœur….
    Je ferai encore un post sur les oliviers dans les prochains jours… Après je ne sais pas. Est-e que je continuerai à parler de sujet qui me tiennent à coeur. Parfois j’ai juste envie de faire l’hermite quelque part. Malheureusement e sais que je ne serai jamais à l’abri des pelleteuse, nul part. C’est bien le cauchemar ultime finalement.
    Ca ne m’étonne pas qu’on viennent te piquer tes figues 😦 Après on s’étonne que les gens pettent les plombs et envoie du plomb, justement, dans le cul des irrespectueux…
    J’ai entendu parler il y a peu d’une garrigue je ne sais où près de Marseille qui bien qu’étant « classée » est complétement dévastée (et va disparaitre) car des voleurs viennent y arracher massivement selon la saison : thym, mimosa, et autres plantes sauvages… La police ne suffit pas… cette garrigue ne repoussera pas…

    Triste humanité.

    @N : Oserais-je dire que je ne suis pas étonnée? J’avais déjà entendu parler des pistes de skis artificielles à Dubaï…
    Donc les sapins maintenant…
    On marche sur la tête et c’est pas près de s’arrêter…

    @Pierrot : tant mieux, parce qu’autrement je me serais énervée pour de bon!

    @JMB : c’est vrai qu’on se sent comme don Quichotte…
    Ce matin je suis passé encore une fois devant le rond point à la sorti de mon bled : j’ai regardé l’olivier centenaire qui n’a rien à faire dans mon climat humidissime… Et j’ai failli rentrer dans la voiture qui était devant moi… Juste failli. 50 mètres plus loin un autre rond point avec 3 magnifiques énormes pins dessus… Ils sont bien vieux, mais ils n’ont pas poussé sur ce rond point si récent….L’autre jour ils ont amélioré le rond point : ils ont fait une grosse tranchée au milieu pour ensuite mettre des pierres et faire comme un faux chemin ancien « Qué bonito!!! » « Qué inutil!!! » « Qué estupido!!! » Pendant quelques semaines (parce qu’ils sont assez lent quand même) j’ai vu les racines tranchées des pauvres pins, tranchées pour un peu plus de déco!!! Combien de temps vont-ils survivre là? Combien de temps avant un nouveau contrat et de nouveaux pots de vins pour redécorer le rond point avec un bonzaï géant (ah non ça c’est le rond point de la pharmacie!!) ou un baobab déraciné en Afrique?

  6. Calme toi, reste tranquille houlà… tranquille, là tranquille on est tous branque, tous !!

    Enfin en ce qui me concerne je cèderais facilement à ce genre de truc, c’est pas que j’ai planté un palétuvier, un osier d’Afganistan, un manguier du Pérou ou un faux vieux oéagineux des plaines Espagnoles, non ils ne m’intéressent pas mais y a pas si longtemps j’ai acheté un salon de jardin fabriqué en Chine paraît-il moins cher cette merde c’est brisée au bout de deux ans tant pis je suis trop con je ne peux m’en prendre qu’à moi alors que je connais un fabricant situé en Aquitaine où un de mes fils aurait pu directement ou indirectement avoir des retombées en terme d’emploi mais non, je suis trop con je suis allé faire voyager un container de merdes industrielles… Je bois de la bière Japonaise sous prétexte que ça va mieux avec les Sushis, c’est pas une belle connerie ça !! Alors qu’à Pessac trois types vachement sympa tentent de survivre en faisant sur place de la bière d’ici et non pas du judici… Trop con le Bleck et attends, attends je me demande si je suis vraiment une exception…

    Bleck

    1. @Bleck : tu as dis ce qu’il avait à dire sur le meubles de jardin chinois…
      En ce concerne la bière je ne suis ni une sainte ni un passionaria je bois de la bière japonaise quand je vais au restau japonais… ca n’arrive pas aussi souvent que je voudrais
      Boire une saporo c’est quand même pas comme déraciner un arbre …?
      Autrement je te conseille (si tu veux boire locale ;-)) une bière charentaise délicieuse : La Goule (http://la-goule.com/) j’adore les étiquettes et elle est super super bonne. Plus chère qu’une kro, c’est clair, mais personnellement je bois de la bière seulement exceptionnellement alors je peux l’acheter plus chère 😉 au magasin bio 😉
      Et la bière de Pessac elle s’appelle comment?
      Mais tu as raison ça serait mieux pour moi de me calmer 😦 pfiou.

  7. Bien entendu, je suis tout aussi choquée que toi par ces pratiques. Pourquoi les plantes seraient-elles moins « respectables » que l’Homme…? C’est un débat sans fin, dans lequel on a effectivement l’impression de se battre contre des moulins à vent…
    Cette histoire d’oliviers déracinés me fait penser à une anecdote : pendant la période où nous cherchions à déménager (région Langudoc-Roussillon), nous avons visité, parmi d’autres, un maison posée sur un terrain planté de 12 ou 15 oliviers. Pour tout un tas de raisons, cela ne nous plaisait pas, et nous en avons fait part à l’agent immobilier, qui nous répond tout de go : « Ben vous aurez qu’à les vendre ! Je peux vous avoir quelqu’un avec une pelleteuse pour les déraciner. Ça vaut une fortune, les oliviers, aujourd’hui : les gens vont les chercher jusqu’en Espagne, alors ! » Il avait l’air très fier de lui, le monsieur. Nous on s’est regardés, éberlués… O_O
    Comme tu dis, le monde marche sur la tête… Mais, même si on ne peut pas faire grand chose, grâce à ton blog et à tes recherches, toi, tu informes tes lecteurs, et c’est déjà énorme. Alors continue à te révolter 😉

    1. En effet, si ce commerce s’est développé c’est bien parce qu’il y a de la demande. Une enquête documentaire TV est passé il y a quelques semaines ( je ne sais plus sur quelle chaine) où l’on voyait les gros moyens mis en oeuvre au sud de l’Espagne par des affairistes sans scrupules pour acheter pour une bouchée de pain et revendre le plus cher possible. Certains sujets atteignent plus de 10 000 €! Une petite Association de protection tente de lutter en rachetant de vieilles oliveraies. Il y a un marché européen pour ces arbres, les acheteurs sont des gens qui veulent tout, tout de suite, pour faire de l’effet rapidement, qui pensent que le temps c’est de l’argent et que l’argent permet de gagner du temps ! Esbrouffe de nouveaux riches , snobisme, etc…

      1. La loi de l’offre aussi. On ferait acheter n’importe quoi aux gens… Aujourd’hui tout le monde va vouloir des drones, c’est le nouveau truc pour dépenser ses sous…

  8. D’ailleurs, même moi qui était pourtant déjà sensibilisée au problème avant de lire ton billet, je ne regarde plus du même œil les oliviers fraîchement plantés sur la route qui mène au magasin où je fais mes courses… Avant, je les voyais en me disant que c’était toujours mieux que de mettre des palmiers (la grande mode aussi), et maintenant, en passant devant, je me demande d’où est-ce qu’ils ont été déracinés, et surtout, combien de temps ils vont vivre ici 😦

  9. @isis : j’ai lu un article sur le fait que le business des aménagements de rond-point en France ou en Espagne (et ailleurs aussi j’imagine!!) est un marché très juteux! Donc les oliviers seront là jusqu’à ce qu’un autre aménageur de rond-points remporte le marché sur une commune… Ou même moins longtemps… L’arbre sera-t-il malade? Voudra-t-on mettre à la place un bonzaï géant ou une barque emblématique de la région?
    Bises

  10. Oui, d’accord sur le « business des ronds-points ». Ça va tout à fait dans le sens de ce que j’ai entendu aussi : pourquoi les ronds-points poussent-ils comme des champignons, même sur les carrefours où ils sont franchement inutiles, casses-bonbons, voir carrément dangereux ?
    Eh bien, parce que, paraît-il, l’aménagement des carrefours sous forme de ronds-points bénéficie d’une subvention « européenne », alors qu’un aménagement sous forme de carrefour classique, non. Du coup, on se permet des ronds-points extravagants un peu partout, même dans les villes modestes.
    Il y a sans doute aussi ce que j’appelle la « course budgétaire » qui joue, qui consiste à dépenser chaque année pour chaque poste (comptable) la même somme au minimum que l’année précédente, sous peine que le budget alloué pour ledit poste soit diminué l’année suivante… Donc il faut toujours dépenser plus….
    On en revient toujours au même point, n’est-ce pas ?

  11. Bonjour,
    Je viens d’entendre une info semblable à la votre (sur le vol massif d’oliviers, mais aussi de « pierres sèches », etc). Mais le reportage se situait en Italie. Il s’agit de vols massifs destinés à de riches propriétaires, achetant sans état d’âme le fruit du travail de générations entières, en d’autres lieux, d’autres espaces. D’autres temps aussi.
    On les appelle apparemment les « voleurs de paysages », une bien belle expression pour ce qu’elle qualifie : la prédation de dépeceurs, sans aucune âme ni conscience, mais détenteurs de beaucoup d’argent.
    Je serais vraiment intéressée par tout ce vous pourriez me dire sur ce que vous-mêmes avez observé et peut-être investigué. Merci à vous, déjà pour votre info ci-dessus et pour toutes celles que vous pourriez encore glaner, autour du même sujet : « les vols massifs de paysages »

    1. Bonjour, je n’ai rien investigué personnellement tout ce que je sais je l’ai écris ici… J’ai lu quelques articles à ce sujet et vu les oliviers plusieurs fois centenaires en vente dans les jardineries et des oliveraies entières en vente « au détail » sur des sites de ventes aux particuliers (http://ciudadalmeria.olx.es/pictures/compra-venta-de-olivos-centenarios-y-milenarios-iid-14777280#all-pics)
      etc…
      et aussi
      http://www.lasprovincias.es/v/20111017/sociedad/olivos-exilio-20111017.html
      http://www.elmundo.es/elmundo/2012/01/12/natura/1326406250.html
      http://blogs.20minutos.es/cronicaverde/2011/10/18/subastan-por-64-000-euros-un-arrancado-olivo-milenario/
      je ne peux rien vous apporter de plus, désolée.

  12. Bonjour,

    Je me permet d’intervenir sur le sujet car je connais tous le processus de l’olivier dans le champs, jusqu’à vos jardins.
    Effectivement, vous avez raison, les agriculteurs se font bels et bien duper (de moins en moins car ils comprennent que leurs oliviers valent un peu plus que ce pourquoi ils sont vendu).

    Dans l’arrachage d’olivier il y’a eu un pic d’arrachage massif :
    La construction de route et d’autoroute, zone commerciale, industrielle.

    Puis l’arrachage qui est exécute depuis « toujours », pour le renouvellement des parcelles pour des questions pratique de culture (rendement, adaptation des arbres/variétés aux nouvelles technique de récolte, etc)

    Dans les deux cas de figure voila comment ça se passe :
    Dans chaque coins de l’Espagne (je parle pour le XXI siècle) il y’a des personnes qui sont spécialisé dans l’arrachage de l’olivier, et pas seulement depuis 10 ans.
    Ces personnes « achètent les parcelles » comme ils disent, ils achètent donc les oliviers sur la parcelle, et doivent la nettoyer intégralement

    Avant le boom de l’olivier d’ornement, l’olivier arracher dans les parcelles servait à faire du bois de chauffage, qui est revendu localement.
    Aujourd’hui, les grosses pépinières qui vendent à la grande distribution, etc ne sont ni pus ni moins issue des même familles que celle qui font du bois de chauffage depuis X temps.
    Pourquoi ?
    -Ils connaissent le prix du bois
    -Ils ont les moyens techniques
    -Et surtout, ils ont la capacité à continuer à faire du bois de chauffage avec ce qui n’est pas vendable pour l’ornement.

    Sur une parcelle arraché, on estime a un peu plus d’1/3 les arbres utilisables pour l’ornement.
    L’arrachage est contrôlée par le medio ambiante (ministère de l’agriculture espagnole) et est subventionnée par la CEE, pour un remplacement par de jeunes plants.

    Croyez moi ou pas, en ce qui concerne l’Espagne c’est ainsi que ça se passe.
    Il vous suffit de faire la recherche suivant: lena olivo (bois de chauffage olivier) sur google image.

    Il en est de même pour les jeunes plants qui sont arraché pour « ventiler » les parcelles, exemple :
    Les jeunes plants sont planté en 2.5×3.25 puis au bout de 15 ans, 1/2 est arraché pour avoir du 5×7.

    Actuellement, des organismes gouvernementaux sont en train d’instaurer une protection pour les oliviers « millénaire », celle ci est déjà en place dans certaine région d’Espagne. Et ils ont bien raison de protéger ce patrimoine.

    Tout ce que je viens de dire concerne uniquement l’Espagne, je n’ai pas connaissance de ce qui se fait au Portugal, Italie, ou France.

    En revanche, il faudrait se poser une question :
    Les vendeurs d’oliviers français savent ils ce qu’ils vendent ? Toutes les variétés ne sont pas apte à encaisser les climats dans lesquels elles sont replanté !
    Ils existent une multitude de variétés d’oliviers…
    A chaque fois que je me promène dans une grande surface je rigole bien quand ils marquent « variété: olea europaea »

  13. Bien d’accord avec toi . l’Espagne j’en viens j’y suis passé, y ai vécue, et là j’en reviens après plusieurs moi passés près de Murcia. Nous l’avons quitté avec regret, mais la santé nous y a forcé. Mon chéri rêve d’y repartir, mais perso je dis « niet, » il a trop de gros problèmes de coeur pour y repartir y vivre. Il m’a même dit encore hier qu’il voulait mourir en Espagne. c’est vrai que lorsque on y a vécu la France est bien décevante surtout en ce moment. mais c’est un avis personnel;
    Pour revenir à ton article, les gens veulent de tout et tout de suite, ils ne respectent plus rien; Et surtout l’argent détruit tout. Bonne soirée.

  14. Je me renseigne un peu sur les oliviers centenaires dans le but de publier un billet de blog dénonçant les déracinements dont vous parlez et que je n’ai découverts que récemment. (cela fait donc plusieurs années que cela dure et la « connerie » semble gagner du terrain). Malheureusement, mon moteur de recherche me donne en priorité des liens mercantiles. Votre blog ou cette campagne « adopter un olivier centenaire » du MNLE, qui date d’avril 2013 apparaissent minoritaires. Outre le non-sens qui est celui d’arracher ces arbres à leur paysage pour les replanter dans un lieu incongru, j’imaginais que le déracinement à proprement parlé ne se faisait pas sans dommages, vous m’en apportez la confirmation.

    1. Je veux bien mais mes billets sont très concis et vous n’en apprendrez pas plus, en revanche je me suis rendue cet après-midi même à un marché aux fleurs dans un petit village du Gers et même là trônait un olivier centenaire, nous avons pris la peine de signifier sans prendre des gants notre mécontentement aux organisateurs, mais nous pensons que c’est peine perdue vu leur réaction (je vous passe le niveau de l’échange). Personne ne s’arrêtait devant cet arbre, désapprobation ou indifférence ?

  15. Merci pour ce site, j’ai appris beaucoup de choses insoupçonnées… Vos idées ne sont pas tombées dans « l’oreille d’un sourd » ou plutôt sous « les yeux d’un aveugle » vaudrait-il mieux dire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s