Disque dur mental

memoire« Ma » coiffeuse est tout bonnement incroyable… Je viens de vĂ©rifier via mon album photo numĂ©rique (mes photos sur mon pc…) que je n’Ă©tais pas allĂ©e la voir depuis dĂ©cembre 2008… J’avais d’ailleurs Ă©crit un post sur ma derniĂšre sĂ©ance de coiffeur sur mon ancien blog, lĂ  tu cliques et tu  y es… C’Ă©tait le jour oĂč j’ai arrĂȘtĂ© d’ĂȘtre blonde. AprĂšs je ne suis retournĂ©e,  je crois,  qu’une chez un autre coiffeur (plus prĂšs de chez moi) oĂč j’ai eu le droit Ă  une pĂ©tasse qui m’a Ă©cƓurĂ© de ce mĂ©tier pour quelques annĂ©es… En me creusant la tĂȘte j’en ai conclu que cette femme (la fille incroyable du haut du paragraphe) a Ă©tĂ© ma coiffeuse « rĂ©guliĂšre » uniquement en 2008! Je ne sais pas combien de fois j’y suis allĂ©e… Peut-ĂȘtre 6 fois? grand grand max. (Je lui demanderai si elle Ă  ça sur sa fiche la prochaine fois)… Parce que la nana m’a complĂštement bluffĂ© : elle m’a parlĂ© vraiment comme si elle avait pris des notes sur moi ou m’avait vu le mois dernier… Au dĂ©but comme elle parlait seulement de la couleur que j’avais avant et de ce qu’elle avait fait sur ma tĂȘte je me suis dit qu’elle avait regardĂ© ma fiche… Et lĂ  elle me dit : « Rappelez-moi votre nom que je retrouve votre fiche »…coiffeuse

Ensuite comme nous bavassions, j’aime bien bavasser avec elle parce qu’elle est Ă  mon sens tout le contraire d’une coiffeuse habituelle :  Ă©lĂ©gante,  subtile, discrĂšte et bien coiffĂ©e… Donc comme nous bavassions elle me dit « Et ça lui fait quel Ăąge Ă  votre fils maintenant? », « Et alors il s’est bien habituĂ© Ă  l’Ă©cole E. ? », « Et vous, vous ĂȘtes bien habituĂ© Ă  Pau? »… Non d’un chien cette fille Ă  un ordinateur dans la tĂȘte ou bien? Etc.  Je l’avais trouvĂ© vraiment une chouette nana Ă  l’Ă©poque, mais lĂ  elle marque encore  des points. Je sais bien que la mĂ©moire n’est pas forcĂ©ment une preuve d’ intelligence mais c’est quelque chose que j’apprĂ©cie vraiment chez les gens. 5 ans aprĂšs se rappeler que Titi allait Ă  l’Ă©cole E. je trouve ça chouette.

le-temps-qui-passe

Ça me rappelle la toubib que j’avais Ă  Bordeaux quand j’Ă©tais Ă  la fac. Quand je suis revenue 6 ans aprĂšs,  elle m’avait accueillie par un « HĂ© bonjour mademoiselle V.  Ça faisait longtemps! « . J’Ă©tais sur le cul, Ă©tant venue en consultation, elle n’Ă©tait pas prĂ©venue de ma prĂ©sence en salle d’attente… Cette femme lĂ  se rappelait de tout mon « dossier »! Parfois j’aurais envie de lui envoyer une carte de voeux en dĂ©but d’annĂ©e tellement je l’ai trouvĂ© gĂ©nial.

Oui je sais cela me ramĂšne encore Ă  mon complexe de la transparence… C’est normal que les gens se rappelle de moi, ce qui serait Ă©trange c’est qu’ils m’oublie aussi vite que je sort de leur champ de vision… Je sais je sais… Mais il y a des gens avec mĂ©moire et des gens sans mĂ©moire…

Quand je pense que j’ai Ă©tĂ© amenĂ© Ă  voir une psy qui ne se rappelait de rien d’une sĂ©ance Ă  l’autre et confondait mĂȘme mon « historique » avec celui d’autres patientes… Pffff…. Tsss… Fort minable.

Se rappeler, c’est aussi s’ĂȘtre vraiment intĂ©ressĂ©. Moi je ne me rappelle que de ce qui m’intĂ©resse. C’Ă©tait comme ça au lycĂ©e : impossible d’apprendre les maths, pas besoin « d’apprendre » l’espagnol. C’est comme ça avec les potes  :y’a ceux qui sont inoubliables et ce qui passent sans laissĂ© trop de souvenirs… C’est pas toujours top, j’aimerais parfois me rappeler mieux, ne pas faire mon Romain Duris.

chacun-cherche-son-chat-

Vous avez vu « Chacun cherche son chat », c’est un Klapisch, sorti en …. Voyons 1996? Oui c’est ça… Il y a longtemps, mais je me rappelle bien … J’avais adorĂ© ce film :

La fille croise tout le temps un mec dans la rue qui lui fait de l’oeil etc et puis finalement le jour oĂč ils couchent ensemble, elle lui dit « C’est marrant de se retrouver au lit aprĂšs tout ce temps Ă  se croiser dans la rue et tout ça… » Et lui (Romain Duris) il la regarde comme si elle Ă©tait un extra-terrestre, il a aucun souvenir de l’avoir croisĂ© dans le rue avant ce jour lĂ . Ce qui veut dire, bien sĂ»r, qu’il drague toutes les nanas dans rue et que ce qui Ă©tait important pour elle, n’avait pas la plus minime importance pour lui, mĂȘme pas un centiĂšme de millimĂštre d’importance…

On aime bien que le toubib ou le coiffeur ne soit pas comme Duris dans Chacun Cherche son Chat. On aime bien qu’il s’implique un minimum. LĂ  ou le dragueur serait trĂšs fort c’est si il se rappelait de tout. C’est marrant, dans les films y’a toujours le gars qui croise une nana avec qui il a couchĂ© et qui s’en rappelle pas… HĂ© hĂ©, j’aimerais pas ĂȘtre ce mec… ou cette nana…

Sur ces bonnes paroles je vous souhaite un bon week-end. Ici ça chauffe bien, ambiance four, on  se tremperait bien le cul dans l’eau, malheureusement la mer est un peu loin. Adishatz et prenez soin de vous et de ceux que vous aimez, on a qu’une vie bordel! Y’a pas de session de rattrapage!