Lavande et rubans…

Tout le monde a ses petites madeleines de Proust qui nous ramènent a des temps anciens et heureux… Qui nous rappellent des après-midi joyeuses avec des êtres aimés aujourd’hui disparus. En ce qui me concerne la lavande me ramène à des après-midi ensoleillées sous les platanes d’un grand jardin quelque part dans la Drôme. Des après-midi de femmes : mère, cousines, grand-mère… Une de mes madeleines ce sont  donc les petites « bouteilles » de lavande que ma mère nous avait appris à fabriquer un été et que sa mère ou sa grand-mère lui avait appris à faire… Il fallait d’abord prévoir de beaux rubans, puis ramasser de la lavande fraiche et odorante… Et puis hop : c’était parti pour une après-midi heureuse à papoter autour de nos rubans, nos ciseaux et nos bouquets de lavande. Par pur hasard un des dernier cadeau que ma fait ma mère était une petite bouteille d’essence de lavande ramené de notre Drôme chérie l’année de sa disparition.

Alors pour les « bouteilles » de lavande (trucs qui se mettent dans les tiroirs pour que sa sente bon…) Après plus de 25 ans en fait, mon coup d’essai n’a pas été un coup de maître mais le deuxième essai a été beaucoup plus  satisfaisant!

P1100480

Il nous faut un bouquet de lavande fraiche, il en faut 40 tiges. Si on en prend moins(comme sur cette photo) c’est un peu foireux comme pour ce premier essai…

P1100481

D’abord j’ai fait comme je faisais autrefois j’ai emberlificoté les fleurs avec du fil pour qu’elles ne s’échappent pas. Comme ma lavande est un peu vieille , les fleurs se détachaient quand même…

P1100482

Du coup ça serait mieux de faire ce genre de bricolage fin août quand la lavande se tient bien et aussi quand elle sent le plus fort! Là j’avoue j’ai trop tardé, elle sent beaucoup moins. Ci-dessus une bouteille que j’ai faite il y a plus 25 ans, peut-être 30! Eh bien sachez qu’elle sent encore bon et parfume encore mon tiroir! Enfin plus beaucoup, c’est pour ça que j’en fais de nouvelles…

P1100484

Donc en suite on rabat les tiges sans les casser tout autour du petit paquet de fleurs et on lace le ruban entre les tiges… C’est pour ça que c’est important que les lavandes aient été cueillies le jour même pour qu’elles soient encore souples…

P1100485

Je me doutais (rappelais) bien qu’un mètre de ruban ce n’était pas suffisant… Du coup j’ai dû utiliser deux rubans et c’est un peu raté comme effet. Surtout quand on compare avec la « bouteille » que j’avais faite autrefois… Dont le ruban est d’un mauve très délicat 😉

P1100490 - Copie

Il est également nécessaire d’avoir de bon yeux (ou de bonnes lunettes de vieux), et d’aimer le travail très minutieux pour bien réussir… Forte de ma première expérience j’ai recommencé sur de meilleures bases : il nous faut minimum deux mètres de ruban voir 2m50. J’ai embobiné la lavande dans une gaze cette fois-ci afin que les fleurs ne se détachent pas de partout quand je passe à l’étape ruban… Il faut que ce soit un tissus bien aéré pour que le parfum de la lavande se diffuse facilement…

P1100492

Voilà un travail beaucoup plus propre que le premier! Avec 40 brins ça marche beaucoup mieux… Le début est un peu difficile mais après ça roule!

P1100494

Je suis plutôt satisfaite du résultat! En plus ça fait de jolis objets, un peu mystérieux, qui même si longtemps après ont toujours leur place dans les armoires! Ça ne pourri pas ce truc là! C’est formidable!!! Et voilà… Ma petite madeleine qui me rappelle tant de souvenirs de vacances…

Hier j’ai épluché des kilos d’haricots maïs avec El Hijito. Il a adoré le faire et était déçu qu’il n’y en ait pas plus!  J’étais heureuse que ça lui plaise, je ne sais pas pourquoi ces moments sont si « paisibles »? J’ai aussi des souvenirs d’écossage de petits pois ou d’haricots avec mes grand-mères, ma mère… Des moments privilégiés, de conversations tranquilles…

Et vous? Avez-vous aussi comme ça des petites madeleines toutes simples?

Allez, tranquille, adishatz tout le monde et prenez soin de notre ‘tite planète…