La vĂ©ritĂ© toute nue

110_6647

Je ne pensais vraiment pas quand je me suis (re)mise* Ă  la peinture il y a 3 ou 4 ans que je me retrouverais cette annĂ©e en atelier au bozar face Ă  une fille toute nue en train de prendre la pose…

Mais voilĂ  tout arrive… Après 2 ans dans le club de peinture  de mon bled au milieu des maĂŻs, ma prof nous ayant abandonnĂ©es, je me retrouvais l’annĂ©e dernière en septembre face Ă  une nouvelle prof  qui Ă©tait une vĂ©ritable arnaque… Un seul cours me suffit pour dĂ©serter le rafiot….

Il se trouvait que j’Ă©tais tombĂ© Ă  la mĂ©diathèque de la grande ville sur un petit dĂ©pliant pour des cours  pour enfants et ados qui avait lieu au bozars pendant les vacances scolaires. Ca m’avait intĂ©ressĂ© pour El Hijito que ça n’avait pas intĂ©ressĂ©. Il n’aime pas dessinĂ©. Ce dĂ©pliant en main je suis allĂ©e voir leur site pour voir si il y avait aussi par hasard, des cours pour adultes pendant l’annĂ©e… C’est plutĂ´t confidentiel, il n’y a aucune pub. Mais il y avait bien des cours… Plein de cours avec 3 profs diffĂ©rents… Des cours en dehors des cours pour les Ă©tudiants.

Bref l’annĂ©e dernière j’ai donc commencĂ© au zarbos avec enthousiasme et un plaisir renouvelĂ© chaque semaine. Je ne suivais qu’un cours, le vendredi matin. D’abord parce que mĂŞme si c’est pas cher du tout, l’inscription Ă  quand mĂŞme un coup et ensuite parce que je suis « mère de famille » et que donc j’excluais les cours du soir.

Mais on m’a tellement tannĂ© « Mais pourquoi tu viens pas au cours de modèle vivant le soir? »,  « Y’a rien qui remplace les cours de nus pour progresser! » que finalement je me suis dĂ©cidĂ©e et cette annĂ©e je me suis inscrite au cours du jeudi soir…

Autant vous dire que si le vendredi si c’est la franche marade, les blagues potaches et les fous rires, le jeudi soir avec les modèles nus c’est tout Ă  fait diffĂ©rent : d’abord la prof (très sympa) est sĂ©rieuse comme une papesse, et puis il règne un silence religieux…  La nana monte sur l’estrade, enlève son parĂ©o d’un geste gracieux et prend la pose dans un froissement d’aile, un ange passe… On est lĂ  pour dessiner, pour apprendre et on entendrait une mouche volĂ©e en dehors de la prof qui dispense ses conseils (prĂ©cieux).  Le cours dure deux heures. Il y deux modèles qui posent l’une après l’autre. Les poses durent entre 10 et 20 minutes. En deux heures on a dessinĂ© 6 poses diffĂ©rentes et fait une pose clope… Oui c’Ă©tait deux filles, mais parfois il y a un type aussi.

En un seul cours j’ai dĂ©jĂ  l’impression d’avoir dĂ©jĂ  progressĂ©, c’est vraiment chouette. J’ai hâte d’ĂŞtre Ă  jeudi prochain. Et je suis heureuse vraiment heureuse de vivre cette expĂ©rience et de me rendre compte que j’ai ma place au bozar. C’est cool. Bien sĂ»r les esquisses que j’ai faite son encore hĂ©sitantes et ce n’est pas très bluffant, mais je sais que je vais progresser et c’est tellement plus chouette de dessiner une vraie personne que d’après photo!!!

C’est un très bel automne et je commence Ă  ĂŞtre heureuse d’ĂŞtre ici, Ă  PĂ´.

Bon dimanche Ă  tous.

* J’avais toujours dessinĂ© plus ou moins quand j’Ă©tais « jeune », mais je n’avais plus rien fait depuis peut-ĂŞtre 20 ans… Et surtout je n’avais jamais pris de cours, ni essayé  de me « dĂ©passer ».