Complètement timbrée

Marans 1

Marans

Si il y a un bien un truc qui date de Mathusalem c’est les cartes postales. Elles datent d’avant le téléphone, d’avant, Internet, d’avant Fesses de Bouc… (qui nous a permis cet été de rester pas mal en contact quand on faisait silence sur nos blogs… Oui je sais vous n’êtes pas tous sur FB et pour certains vous êtes même contre, n’empêche c’est le dernier salon où on cause, beaucoup, quand on a la flemme de bloguer… mais c’est pas le sujet)

06_1_bLa Rochelle

Les cartes postales donc : J’adore les cartes postales ! J’adore les choisir, bien les regarder, les reposer, les reprendre, être sûre de mon choix… Après j’aime quand on s’installe à la terrasse d’un café pour les écrire… A l’ombre, en sirotant un truc frais ou un café, en attendant que le temps passe, en regardant les gens, en savourant le présent… Je sais que ce qu’on écrit est tout con, mais à l’heure d’Internet justement, prendre le temps d’écrire un mot avec sa calligraphie propre, son écriture qu’on valorisait tellement quand on était ado, acheter un timbre, penser à prendre les adresses postales de ceux à qui ont veut envoyer un mot… Tout ça c’est quand même une sacré preuve de considération, non?  Alors peu importe si il y a seulement marqué » Bon baisers de Plage-Ville-les-Flots… C’est quand même très chouette une carte postale…

001 bordeauxBordeaux

J’adore les recevoir, à chaque fois je sursaute de plaisir quand j’en vois une dans la boite!!! Je regarde la belle photo, avant la signature, je regarde l’écriture qui doit me renseigner sur l’expéditeur ou pas… Quand l’écriture est connue le plaisir est immense, quand l’écriture est inconnue la surprise est un plaisir nouveau.

MadridMadrid

L’été dernier j’ai aussi écrit quelques lettres à des copines qui n’ont pas accès à internet tous les jours en période estivale… C’était sympa d’écrire pour de vrai. J’ai reçu aussi de vraies lettres : Il faut avouer qu’elles ont un charme que les mails n’auront jamais! L’écriture minuscule (plus petit tu meurs de Filippine), la grosse écriture d’Arthur, la calligraphie 100% hispanique de Lili (vous avez remarquez déjà comment on sait la nationalité de quelqu’un par son écriture?)…

Bac Re 1Le bac de l’île de Ré

« Autrefois » j’écrivais beaucoup de lettres, sûrement plusieurs par semaine, et j’en recevais toujours au moins une, voire deux, de ma mère, où que je sois… Et puis les lettres des amies, des cousines, des amoureux… Je connaissais par cœur toutes ces écritures différentes, ces encres, ceux qui choisissaient toujours de beaux timbres…

versailles

Versailles

J’ai déménagé souvent et n’ai pas gardé toutes les lettres que j’ai reçues dans ma vie (comme ma grand-mère a pu le faire : des tonnes de lettres dans le vieux grenier de Charente-Maritime!) j’ai une seule boîte à chaussures où se serrent les écritures de tous ceux qui ont tellement compté et dont je découvrais avec joie les enveloppes dans toutes les différents boîtes aux lettres de ma vie…

parisParis

Est-il encore important pour les ado d’avoir une écriture? C’est une question que je me pose? Pour nous c’était important de choisir l’encre qui nous « représenterait » le mieux, de faire ou de ne pas faire de ronds sur les I, de faire une petite fleur, ou une araignée sous notre signature…

Maintenant les étudiants n’ouvrent plus des cahiers à la fac mais leur ordi. Ils tapent aussi vite que nous écrivions? Comme des dactylos de choque? Hum…

Et vous il vous arrive encore d’écrire à la main en dehors de la lettre des courses? Vous gardez vos vieilles lettres des années 80? Vous écrivez encore avec un stylo plume?

18 commentaires sur « Complètement timbrée »

  1. Oh, Mahie ! Comme ton billet résonne en moi ! J’ai une boîte remplie de lettres (j’en ai aussi jeté beaucoup). Comme toi, j’aime les lettres et les cartes postales, le plaisir de reconnaître l’écriture du correspondant, le choix du timbre, du papier.
    Comme je regrette le temps du courrier écrit. Les mails n’ont plus rien de personnel dans la forme et c’est bien dommage !

  2. Les « r » de mes amis anglais, le « esszet » (double s allemand), le ~ espagnol …. j’aime les voir et reconnaitre sur une enveloppe, un courrier. Je garde les lettres dans une grosse boîte en fer (anciennement de gâteaux), seulement celles des gens qui comptent/ont compté dans ma vie. Revoir l’écriture de mes proches décédés est complémentaire au besoin de regarder leurs portraits. Quand on a la chance d’avoir un enregistrement de leur voix, c’est un bonus.
    Je prépare les enveloppes avant mes départs en vacances, je n’ai plus qu’à les timbrer sur place et à y glisser une carte postale. Mon frère qui jusqu’ici disait que j’étais un peu « vieux jeu » d’envoyer ces cartes à l’heure des cartes virtuelles, est revenu sur sa position. Il a découvert le plaisir de recevoir ce genre de courrier au milieu des factures et prospectus. Il en envoie de nouveau à son tour.
    Aujourd’hui, alors qu’il m’est devenu presque impossible d’écrire, je ne sais pas si je pourrai continuer mon rituel de vacances. Je dicterai à mon mari 😀

  3. J’ai grandi dans un magasin de détail qui vendait principalement des cartes postales, j’ai moi-même ouvert un magasin qui ne vendait que des cartes postales et des affiches, depuis plus de vingt années je vends des produits professionnels permettant de façonner de couper des cartes postales.
    J’aime l’objet, j’aime écrire à la main d’une écriture pourtant bien peu assurée et objectivement désordonnée et plutôt moche.
    A de très rares exceptions prés je ne conserve pas les écrits pas plus que les objets.

    Bleck

  4. J’ai gardé toutes les lettres/cartes que j’ai reçues depuis mon arrivée aux US en 1995 dans des boîtes à chaussures 🙂 (Mais en général je ne conserve rien d’autre comme « souvenirs, » je déménage trop souvent!) Je devrais les relire, tiens. J’écris parfois des cartes postales (lors de concours sur mon blog, comme là, je vais envoyer 16 cartes à travers le monde, j’aime ça!) mais le reste du temps, j’écris peu à la main et avec un stylo. Je ne me rappelle pas avoir écrit avec un stylo plume depuis… mes 15-16 ans peut-être?

  5. Qu’est ce qu’une écriture espagnole? J’imagine de grandes lettres très rondes? Les allemands aussi ont une écirture bien spéciale les r sont pas comme ceux des français, et parfois le h se tord et ressemble à un r français… Du coup, mon écriture s’est amplement germanisée… ah oui quand j’étais plus jeune, j’écrivais beaucoup de lettre avec ma meilleure amie de l’époque. j’adorais recevoir ses missives dans ma boîte aux lettres, c’était presque comme Noel à chaque fois.. C’est vrai qu’un mail a moins de charme et les questions que tu te poses à la fin, je ne cesse de me les poser. surtout avec les ados pourqui c’était important d’avoir une écriture… 😀

  6. Je les garde toutes , j’en ai des cartons remplis
    La carte , c’est la pensée , l’intention pour l’autre , comme la carte de voeux , la carte d’anniversaire , j’adore
    j’aime les cartes sous enveloppe , reconnaitre l’écriture sans regarder derrière les coordonnées de l’expéditeur
    j’aime envoyer des cartes à des personnes que je vois souvent , créer la surprise , j’en raffole
    tu sais que la carte postale a encore un bel avenir devant elle
    il s’en vend encore beaucoup
    Je sais que certaines cartes que j’ai envoyé sont gardées également
    traces ..

  7. L’envoi de cartes postales est un peu comme l’édition d’un commentaire sur la Blogattitude, tout de même ça clignote fort l’induction du : « bon, t’as vu je t’envoie une carte postale hein… t’as peut être intérêt à m’imiter sinon t’arrr ta gueule à la récré hein ! »

    Toujours cet éternel besoin de reconnaissance, on y échappe pas.

    Bleck

    1. Oh non, pas forcément ! J’écris à pleeeein de gens des cartes postales et des carte de Noël, y a pas la moitié qui me répond (par la même voie, ou même tout court) et c’est pas grave, c’est juste un élan amical ‘je pense à vous’ 🙂

  8. J’ai toujours aimé écrire, d’aussi loi que je me souvienne. Au début, enfant, j’échangeais par lettres et cartes avec ma grand-mère. Puis, avec les copines (alors qu’on se voyait tous les jours à l’école, on se glissait en douce les mots écrits le midi avant d’entrer en classe…). Jeune adulte, alors que j’étais loin de mes amis et de ma famille, j’ai énormément écrit, pour m’épancher, raconter mes joies et mes peines, et essayer de combler la distance qui nous séparait.
    Je me souviens encore du fils de ma logeuse, en Espagne, qui me montait tous les jours ou presque du courrier. Il arrivait avec 1, 2, 3 cartes, ou plus, à la main, et me lançait un « ¡Toma! ¡Más cartas para ti! »
    Le plaisir que j’avais à les ouvrir et à en savourer la lecture. Je les range aussi dans une boîte à chaussures 🙂 Et depuis cette belle époque, j’ai fait du tri, car j’en avais vraiment beaucoup !
    J’aurais aimé continuer à écrire des lettres manuscrites, en personnalisant mes missives colorées ou joliment décorées, comme je le faisais autrefois. J’ai continué de loin en loin avec une ou deux amies, jusqu’à la naissance de ma fille.
    Aujourd’hui, j’écris très peu à la main (en dehors des chèques et de la liste des courses ou des choses à faire !). J’ai un métier lié à l’écriture, qui me convient parfaitement, mais ça n’était pas assez. Alors, poussée par l’envie d’écrire qui revient sans cesse frapper à ma porte, et motivée par tous les beaux blogs que je visite depuis plusieurs années (dont le tien, Mahie 🙂 ), je viens enfin de sauter le pas et d’ouvrir mon propre blog…

  9. Un billet qui me parle 🙂
    J’adore toujours le moment ou comme toi durant les vacances…a la terrasse d’un café…a la plage…ou le soir lorsque la chaleur tombe…je sors mes cartes pour partager un petit instant avec ceux que j’aime…
    Je peux passer un temps infini a les choisir…a faire tourner le présentoir…
    Bien entendu je déteste les envoyer avec des timbres communs…j’aime coller sur la carte ou sur l’enveloppe de beaux timbres…
    Généralement j’achète aussi des cartes pour moi…tout simplement parce que je les trouve belles :)…
    Elles serviront de marques pages…ou elles seront déposées de ci de là…
    J’aime écrire…j’aime prendre mon temps pour ces instants là…
    Pour tout cela me faut un bon stylo ! un qui glisse bien ! qui dessine une écriture un peu épaisse…et si possible en violet 😉
    Voilà tu sais tout…ah oui ! j’ai encore les correspondances amoureuses…il mettait des petites barres au stylo sur la fermeture de l’enveloppe afin d’être certain que personne n’ouvre mon courrier !!
    Super ton billet ! tu fais revenir en moi pleins de belles images du passé !
    Merci et bises…:)

    1. @Jenny : c’est tellement agréable une lettre sur un beau papier 🙂 Ou comme quand nous étions enfant ou ado sur un papier à fleurs ! C’était un peu gnangnan peut-être mais je me rappelle recevoir pour Noël ou un anniv’ du beau papier avec les belles enveloppes assorties ! C’était chouette !

      @Ksé : Oula écouter la voix de mes parents ou de personnes décédées que j’ai aimé je crois que ça serait au dessus de me forces ! Fontaine assurée !!!!
      J’espère bien que tu vas quand même récupérer un peu d’habilité dans tes mains ! 😦

      @Bleck : Moi qui me demandais dans quel commerce tu étais me voilà renseignée 😉
      On ne peut pas tout garder… Enfin si y’en a qui garde tout, c’est un peu encombrant, tant physiquement que moralement…

      @Dr K : C’est chouette de se faire de temps en temps une après midi « boîte du passé ». Tu n’écrivais pas au stylo à la fac ?
      Moi j’ai gardé longtemps l’habitude du stylo à encre…J’ai du abandonner il y a une quinzaine d’années je pense…

      @Petit chat : je vais donner un exemple d’écriture espagnole dans mon prochain post… Moi aussi mon écriture c’était hispagnolisée 🙂 j’ai gardé certains trucs comme le Z espagnol avec une barre…
      Aujourd’hui j’ai demandé à un étudiant en fac de langues si il prenait ses cours sur un ordi en cours magistraux et il m’a dit que non il prenait ses notes en écriture rapide sur des cahiers… Et qu’il ne pensait pas que ceux qui prenaient les cours sur leur ordi les prenaient vraiment bien…

      @Jeanne : moi aussi j’essaye toujours de savoir qui c’est juste par l’écriture, je sais que je la connais que je dois la reconnaitre… 🙂 Oui ce sont des traces : tout à l’heure je regarde dans ma boite à chaussures « lettres » j’y retrouvais une carte de New York … Les tweens towers…

      @Bleck : Je ne suis pas d’accord avec toi, du tout. Je continue à envoyer des cartes à des gens qui ne m’en envoie jamais, pas parce qu’ils ne m’aiment pas mais parce que c’est pas leur truc… Pour moi c’est vraiment une façon de partager un moment heureux avec des gens que j’aime et à qui je pense dans ce moment de détente, avec qui j’aimerais le partager… Ne serait-ce que par ce petit lien qu’est une carte… Et j’aime conserver dans ma boite à chaussures ces petits partages, souvenirs de temps anciens…
      Ce n’est pas du toutn un besoin de reconnaissance ou alors TOUT ce qu’on fait dans notre vie en est un. Et si c’est TOUT c’est autant rien…

      @Isis : Est-ce que tu m’as déjà parlé de ta période espagnole ? Ta logeuse ? J’ai envie d’en savoir plus !!!
      Ouii c’est vrai moi aussi j’ai l’impression de ne plus écrire que des chèques et des listes de courses !!!!
      Tu nous parleras de ton métier dans ton blog ? Ca me fait plaisir de pouvoir venir te lire ! 🙂

      @Fille bavarde :
      A la Bavarde, tu ne parles pas beaucoup en ce moment !
      Moi aussi j’en prends toujours pour aussi, elles sont tellement belles ! Il nous arrive même de nous nous en envoyer une ou nous écrivons quelque chose tous les 3 ! 🙂
      Ah l’encre violette !! Je suis pareille : j’ai un feutre fin fushia que j’adore pour écrire dans mon agenda…
      Comme on l’attendait le facteur alors !!!
      Remarque je l’attends toujours, même si il amène rarement des lettres !

      1. Mahie, merci pour ta visite sur mon blog, j’ai répondu à tous tes petits mots 🙂
        Non je ne pense pas avoir parlé de ma période espagnole. Je me fais discrète sur ma vie privée sur la toile 😀 Pour faire bref : j’ai fait deux années d’études à l’étranger, une en Espagne (chez l’habitant) et une autre au pair, en Angleterre).
        Sur mon blog, je parlerai peut-être de cette période de ma vie, et aussi de mon métier, mais je pense que je vais d’abord me cantonner à des articles moins personnels. Il faudra être patiente avant de connaître tous les détails croustillants et passionnants de la vie d’Isis 🙂

  10. Je n’écris jamais à part la liste de courses et des informations pour Cristophe comme « je t’ai laissé de la salade dans le frigo ». [rire] (Audrey)

    Les dernières vacances et les précédentes, je suis parti sans mon lot d’enveloppes avec les adresses écrites prêtes à être remplies, je n’en ai pas pris le temps. Ai-je arrêté d’écrire ? Recommencerai-je ? Je ne sais pas… (Cristophe)

  11. J’aime bien les cartes postales, maintenant je n’en envoie presque plus, où alors pour marquer ma sympathie, pas forcément d’ailleurs pour un évènement particulier, juste comme ça, sauf pour mes enfants à chaque anniversaire et lorsque je part de la maison une carte à chacun avec un mot et je fini toujours par  » mam’ qui t’aime » et je dessine des coeurs et je n’ai pas interêt d’oublier, cela m’est arrivé une fois pensant que c’était devenue cul-cul et ben ça été le drame comme un abandon… comme quoi même à l’heure où internet , les mails et les SMS ont tout envahis nos jeun’s peuvent rester attacher à de vieilles traditions…et c’est tant mieux

  12. à part Madrid, je connais tous ces endroits « en vrai » 😉
    c’est vrai, toute une époque les cartes postales…
    oui, j’écris encore « à la main » (mes cours, mes notes, mon journal, des petits mots laissés sur la table, dans mon agenda, …)
    oui, j’écris avec un stylo plume parfois encore
    oui je garde les lettres
    et pour les cartes postales, je me rends compte que je n’en envoie plus guère qu’à « l’ancienne génération »…

  13. @Odrê et Cristof : c’était assez inimaginable il n’y a encore que 15 ans, mais le fait est : on écrit de moins en moins…

    @Séia : absolument ! Une carte manuscrite fait toujours autant plaisir 🙂 Même au d’jeuns !

    @Sarah : Tu connais Marans pour de vrai ? Pas seulement la nationale ?

  14. En te lisant, j’ai repensé au plaisir que j’éprouve effectivement à recevoir parfois les magnifiques cartes manuscrites que m’envoie une amie, dotée par ailleurs d’une très belle écriture.
    Il me suffit de voir le tracé de ses lettres sur l’enveloppe pour que déjà mon coeur bondisse.
    Pourtant, honte à moi, je ne fais pas cet effort pour elle. Il faudrait que je me force un peu quand même…
    J’écris tellement rarement désormais que la plume de mes stylos-plume est encrassée et rechigne à fonctionner. Dommage car ce sont de très beaux stylos.

  15. @Mia : pareil chez moi la plume de mon dernier stymo est hors d’usage… Je ne la changerais plus maintenant… Je n’écrirai probablement plus à la plume!!! Trop habitué aux bons feutres et autres stylos à « encre-bille »….

Répondre à Dr. CaSo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s