« Osez être soi même » qu’i disent dans le poste…

Je suis en train d’écouter France Inter « faire de sa vie ce qu’on a envie profondément d’en faire » dit Florence Servan Schreiber… Elle dit qu’il faut se réjouir de peu de choses, qu’il faut kiffer sa vie…Je veux bien kiffer un peu plus ma vie moi. Elle dit qu’il faut trouver chaque jour au moins 3 choses qu’on a vraiment kiffées pour se sentir « plus heureux », voire heureux tout court.

Depuis ce matin selon elle, j’aurais du déjà kiffer 3 trucs… (http://www.3kifsparjour.com/)

En fait j’ai pas kiffé grand chose : je peux même trouver 3 trucs qui m’ont agacés :

  • Je me suis prise la tête au réveil avec un truc qui m’énerve et dont je devrais me contre-foutre : pas glop.
  • Je ne me suis pas douchée parce que je me suis levée en trainant les pieds et j’ai conduit Titi à l’école sans faire beaucoup de conversation : pas glop
  • Le frigo que j’avais nettoyé hier à fond avait redémarrer (le kif de hier) mais ce matin il était de nouveau éteint et chaud à l’intérieur : pas glop

Serge Hefez dit qu’il faut arrêter la rumination pour être heureux. Hum… Si je mesure à quel point je rumine : je dois en conclure que je suis une sorte de vache… Je l’aime bien ce type, je l’ai souvent vu, lu, entendu, écouté à la télé ou à la radio…

Il y a une troisième intervenante Marie Andersen, elle parle de combattre « L’art de de se gâcher la vie »… C’est le titre de son livre : bien sur elle a un livre à vendre, bien sûr elle est en promo… Mais on va pas lui en vouloir, elle dit des choses intéressantes et positives : « ce qui est difficile c’est de sortir le soc de sa charrue pour aller labourer ailleurs… » Je vous laisse réfléchir là-dessus…

Bon bon bon! Oui je sais, j’étais plutôt une élève paresseuse jusqu’au bac et même jusqu’au DEUG, mais après, en troisième cycle, j’ai prouvé que je pouvais être une élève extrèment disciplinée et consciencieuse et appliquée : J’ai donc planché sur  3 kifs que je dois avoir (eu déjà?) aujourd’hui…

kifParis elle kiffe sa life même quand sa tarte brule! C’est ça la positive attitude!

Bon, le premier kif que j’ai eu ce matin c’est d’écouter Nicole Ferroni : je l’ai découverte en 2011 dans « On ne demande qu’à en rire » et je l’ai tout de suite kifé (c’est pas mon vocabulaire spécialement hein, c’est juste pour parler comme Mme Servan Sch. dont je ne me doutais pas que c’était le vocabulaire d’ailleurs). Nicole est drôle et a une tête extrêmement bien faite, elle est d’ailleurs agrégée de SVT. Je ne suis pas agrégée comme vous le savez. les agrégés sont cependant des gens que j’admire beaucoup. J’ai connu plusieurs nanas qui préparaient l’agreg’ d’espagnol et je peux vous dire que c’étaient de sacrées pointures surtout celles qui ont eu le concours, des nanas qui touchaient vraiment leur bille!!! Donc : total respect!)

Le deuxième kif de ma journée ça va être de passer à la bibliothèque, de passer entre les livres, de papoter un peu avec les bibliothécaires…

Le troisième ça va être de papoter autour d’un café avec Barbara et de bien rigoler en vidant nos sacs (au sens figuré n’est-ce pas…)

Le quatrième sera de retrouver El Marido qui sera de retour de Bordeaux…

Wao j’en ai trouvé 4 au lieu de 3!

J’ai donc la capacité de me réjouir de 4 choses aujourd’hui. Si ça se trouve va y avoir encore d’autres kifs qui vont surgir dans la journée!

Et vous ça a été quoi vos 3 kifs d’hier, d’aujourd’hui? Vous croyez que de « kiffer sa vie » comme ça rend heureux? Que le fait de « prendre conscience » de son bonheur en comptant ses kifs de la journée peux nous rendre plus heureux? Est-ce de la foutaise? de l’enculage de mouches ou une vraie bonne idée selon vous?

Allez un petit kif vintage :

Si vous avez la curiosité d’écouter ce qui m’a inspiré ce post…

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=765398

Publicités

18 commentaires sur « « Osez être soi même » qu’i disent dans le poste… »

  1. Trois kifs de ce matin : exposer mon visage au soleil, regarder les feuilles d’automne et le ciel bleu…. boire un thé papoter une heure et demie avec une amie créatrice de bijoux… croiser une autre amie qui fait un stage pour devenir fleuriste… fréquenter tous ces gens qui créent sont mes « kifs » à moi !

    Par contre, pour 3 « kifs », je te trouve trois gros gros « pas glops » ! 😦 Donc ça ne s’équilibre pas et les « pas glops » sont présents dès que les « kifs » s’estompent à l’horizon….

  2. Ca me parait une évidence mais qu’il n’est pas toujours possible de mettre en œuvre quotidiennement. Ca dépend de la personnalité de chacun, du degré d’optimisme et de la capacité de relativiser, de la volonté et la régularité d’appliquer le concept. Pour l’avoir expérimenté plus d’une fois, je n’ai pas besoin de lire un énième bouquin sur le thème du « mieux-vivre » très lucratif et largement exploité aujourd’hui.
    Par contre, je trouve que d’avoir abordé ce sujet ici, ne peut que m’être fortement utile pour le reste de ma journée qui avait un peu mal démarré aussi 😉
    Kif 1 : je me suis trouvée en meilleure forme physique qu’hier
    Kif 2 : je suis toujours « en amour » et surtout pleine de vie
    Kif 3 : ton billet du jour
    Kif 4 : il ne devrait pas tarder à se manifester….avant les prochains

    Les « pas glops », je les laisse couler et finir à leur vraie place : aux chiottes. Digestion rapide et légère, sans éructation.

  3. J’ai écouté la même radio, la même professeure de Bonheur c’est elle qui le dit… hein ! Même que je me suis dit tiens si j’avais un Blog j’en ferais bien le théme de mon billet du jour…
    Bon, la kiffade je connais, c’est ma chance à moi mon truc. Question de caractère de légèreté et d’insouciance de première bourre… faut dire que je suis un vieux et je crois que ça aide sérieusement c’est d’ailleurs pour cette raison que j’en veux infiniment plus aux vieux ronchons aux jeunes ronchons.
    Par exemple je sais depuis peu de temps que je suis mortel, alors je vis.
    J’ai beaucoup de temps libre pour moi alors j’en donne un tout petit peu.
    – 3 kifs aujourd’hui c’est facile j’ai regardé un arbre au feuillage très rouge et puis j’ai vu les voitures de ces gens pressés ils n’avaient pas le temps de regarder le feuillage feu.
    Nous avons discuté 3 minutes avec la petite qui distribue les « gratuits » dans mon quartier, elle m’a annoncé avec un beau sourire que bientôt je ne la verrais plus… elle attend un petit, alors on a rajouté 5 minutes de parlottes elle est repartie avec son joli sourire du haut de ses 28 ans, c’était chouette.
    Caisse de Auchan le Lac… j’ai une dizaines de produits dans les bras, la Dame qui est derrière moi (le genre employée qui n’a qu’une heure de pause le midi s’impatiente… mais ne réclame rien.) naturellement je lui propose de passer avant moi et c’est elle qui engage la conversation banale mais sympathique on se quitte en se saluant et ça me suffit.
    Que des micro plaisirs, des virgules dans une vie très ordinaire, je suis connu dans mon quartier pris pour le type qui chantonne toujours qui se balade à pied qui porte un sac à dos etc, etc… je veux bien passer pour l’imbécile heureux… Sur le port où j’ai grandi il y avait un petit bateau de pêche bien pourrave son nom c’était « laisse-les dire » j’aime bien l’idée.

    De tes 3 pas Glops à toi je retiens le frigo hs, là c’est pénible mais matériel, le reste n’est, je pense, que culpabilité et ce n’est que naturel parce que tu es une Maman et personne n’échappe à cette garce de culpabilité stérilisante.

    Bleck

  4. Salut,

    Personnellement, il y a plusieurs choses que je ne « kiffe » pas trop: la premières, ce sont les gens qui causent dans le poste et donnent des leçons de vie et de bonheur depuis le petit studio douillet de la Maison de la Radio, juste avant de prendre un taxi pour aller déjeuner au Fouquet’s, puis rentrer glander le reste de la journée dans leur appart de Saint-Germain-des-Prés, avant de ressortir le soir dans des lieux parisiens branchouilles, etc.
    « faire de sa vie ce qu’on a envie profondément d’en faire » […] « faut se réjouir de peu de choses, il faut kiffer sa vie… »
    Non, mais sur quelle planète vit cette délicieuse personne? Est-elle au courant que la plupart de ses contemporains se lèvent pour aller bosser quotidiennement 8 heures par jour dans des conditions parfois cauchemardesques?… Et tout ça pour parvenir à peine à survivre…
    Et encore, je ne parle même pas de tous nos frères humains peuplant le vaste monde qui au mieux triment pour survivre, au pire crèvent dans la misère!…

    « Elle dit qu’il faut trouver chaque jour au moins 3 choses qu’on a vraiment kiffées pour se sentir « plus heureux », voire heureux tout court ».
    A qui s’adresse-t-elle? A la femme seule avec 3 enfants à charge qui fait des ménages pour à peine subvenir à ses besoins? A l’ouvrière chinoise qui passe 10 heures par jour dans son usine pourrie à confectionner des vêtements que la Parisienne achètera chez H & M? Au gosse qui ruine précocement son corps dans les mines de cuivre de Madagascar? J’en passe et des meilleures… Merci pour la leçon de bonheur: on leur dira.
    Soyons sérieux!

    Pardon, Mahie d’avoir pourri ton billet. Je suis un peu énervé et fatigué ce soir…
    Tu peux supprimer mon commentaire, si tu veux, je ne t’en voudrais pas.
    Bisous et à bientôt (je promets d’être d’humeur pus badine une autre fois)
    @+ 😉

  5. @Lesly : Tu ne m’a s du tout pourri mon billet , bien au contraire ton coup de gueule me met de bonne humeur car je suis entièrement d’accord avec toi et avec ce que tu dis sur la vie de la majorité des gens 🙂 En plus ça me fait plaisir tout d’un coup de me sentir moins coupable de ne pas « kiffer » en permanence (je rappelle que kiffer ne fait pas vraiment parti de mon vocabulaire ;-)) et en plus Mme Prout-Prout en train de kiffer sa life ça me fait rigoler 🙂 Et puis c’est trop chiant en plus de se chercher 3 kifs par jour ! 🙂 Non vraiment merci, je me sens beaucoup plus légère après t’avoir lu! Halte à la dictature du bonheur et à la culpabilité qui en découle si on a pas le temps d’avoir ces putains de 3 kifs par jour 🙂
    Je suis en train de kiffer grave là 🙂 Bisous too!

    @Jenny : mouais mais bon, c’est pas grave tout ça, le principal c’est faire comme ont veut et tant pis si on a envie de faire le Schtroumph grognon aussi 😉 Ca fait du bien aussi! 🙂

    @Ksé : oui mais aussi avec les pas glops on peut faire de bon fous rires avec les copines 😉 C’est ça aussi positiver, relativiser tout ça…
    Pour l’émission de ce matin je me suis dit que tout ces gens qui avaient quelque chose à vendre… Et qu’il devait pas mal kiffer de faire leur promo et d’envisager les pépètes qui allaient tomber dans leur poche…

    @Bleck : oh ben tu devrais ouvrir un blog, tiens, bonne idée! 😉
    Bon le frigo c’est pas la fin du monde : on en a un vieux qui marche dans le garage et il faut juste le monter dans la cuisine et descendre l’autre au garage, je sens que je vais kiffer ça, ça va être une bonne partie de marade et puis je l’aimais ce vieux frigo ça va me faire plaisir de le retrouver vu que j’ai toujours penser qu’il était mieux que le nouveau…
    Moi j’adore regarder les feuilles des arbres et ce genre de choses, je suis du genre à beaucoup regarder, ce qui est parfois chiant quand je conduis… Faut que j’arrête de regarder par la fenêtre! 44 ans à n’être que passagère ça donne des habitudes de rêveries…

  6. Sans être aussi radical (enfin ce matin après avoir kiffé avec Maillan et Blanche) que Lesly, je la rejoins totalement sur le fait qu’il est plus facile de kiffer à Neuilly qu’aux Philippines ce matin. Par contre je pense qu’un tout petit plaisir, aussi minuscule puisse t-il être, est plus apprécié par un miséreux, qu’une pluie de dollars sur un nanti blasé. En fait à défaut de pouvoir supprimer les injustices il faut absolument (et là je rejoins un peu « la dame de la radio ») Se faire sourire contre vents et marées pour ne pas sombrer totalement.
    Bizzzz à toi…Et à Lesly aussi 😉

      1. @JMB: c’est certain qu’il faut savoir voir le bonheur et ne pas attendre qu’il se soit enfui pour s’apercevoir qu’il était là… Tout cela est tellement compliqué parfois…
        🙂 Bises à toi aussi!

        @u vieux Bleck : JMB fait une bise à Lesly parcqu’il pense peut-être que c’est une fille? Moi je dis que c’est un garçon 🙂
        Cela dit Bleck si tu veux une bise je t’en fais une volontiers :-)! A moins que tu en préfères vraiment une du vieux JMB! lol 🙂

        1. Pfffftttt ! la bizzz aux uns ou aux unes ( voire aux Huns ou aux Hunes), on s’en fiche :
          Primo: Pour ce qui me concerne c’est virtuel.
          Deuxio : Nos (ir) responsables ont légiférer à grands renforts d’agitations autour des affections nommées par la morale judéo chrétienne « contre nature », en faisant croire qu’ils autorisaient ou interdisaient ce qui existe depuis la nuit des temps 🙄
          Tertio : Parait que même l’église est devenue plus tolérante…Elle y aura au moins gagné à passer pour moins mesquine et hypocrite
          Après ces hautes considérations philosophiques, chuis quand même un peu jaloux du Bleck, j’aimerais bien aussi une bise de notre belle Mahie 😳

  7. @JMB : Ici dans notre sud-ouest les hommes se bisent à tout va! 🙂 Les frères, les cousins, les copains : tout le monde se bise!
    Mais je t’en ai faite une aussi! T’as rien senti?

  8. « Osez être soi-même », disent-ils et puis ils veulent qu’on soit quelqu’un d’autre… faudrait savoir ! 😉
    Bise à tous, tournée générale !

  9. @DDC : Hé oui si on envie d’être grognon et de bonne humeur en même temps, on a le droit! Non mais!!
    Je lève ma tasse de thé à la santé de tous les grognons! 🙂 (Le bonheur c’est si je veux! Quand je veux! Non mais !)
    Gros bisous DDC

  10. Personnellement j’aime bien (et même plus que ça) l’idée d’être soi-même. En revanche, même si je suis persuadée que c’est certainement très bon pour la santé mentale, j’ai beaucoup de mal avec le terme « kiffer » et du coup, ça me coupe tout plaisir et même toute envie de chercher un truc (ne parlons même pas de 3) qui contriburaient à me rendre heureuse.
    Ceci dit, après avoir fait ma râleuse, il y a pas mal de choses intéressantes dans la psychologie positive et je pense effectivement qu’être capable d’adopter une perspective plus ample sur notre vie (voir les trucs qui sont bien et pas seulement se focaliser sur ce qui ne va pas comme on a tendance à le faire) est forcément un plus, une aide pour apprécier sa vie mais aussi mieux aborder et supporter ce qui ne va pas.

  11. @Mia : lol oui : kiffer ne fait pas non plus parti de mon vocabulaire…
    Disons que dans ce genre de bouquin y’a beaucoup beaucoup de balabla inutile et quelques très bonnes idées aussi 😉 Souvent pas de quoi en faire un bouquin…
    Quand j’étais à Madrid je regardais toujours le ciel et les hirondelles en me disant qu’avec un ciel comme ça je ne pouvais être qu’heureuse! Et je l’étais 😉 à ce moment là, pas toujours…
    Bises

  12. Moi j’dis (ou je rajoute, j’ai pas lu tous les commentaires) qu’en fait le bonheur est relatif. On peut pas être heureux en permanence, y’a comme des degrés de bonheur. En plus, on peut aussi être heureux et irrités en même temps, ça veut pas dire qu’on est moins heureux simplement qu’on est humains, quoi. Par exemple, je suis heureuse d’avoir cette période de ma vie où je m’occupe de mes enfants à la maison, n’empèche qu’il y a des jours où ça me fait CHIER que le petit dernier ai ENCORE fait pipi par terre… Ou alors, oui j’adore vivre dans un pays tropical, n’empêche qu’il y a des jours où les papayes et les mangues c’est trop santé, j’aimerai bien trouver une barre de chocolat Lindt!!! 😉

    Elle a expliqué ça la madame prout-prout ou elle habite chez les bisounours? 🙂
    (et, désolée mais l’expression « kiffer » est apparue en France après mon temps et je comprend pas exactement sa définition)

  13. @N : Coucou : et moi j’aimerais tant manger des mangues qui n’aient pas voyagées en avion!!! lol
    Je suis d’accord avec toi pas besoin de s’extasier en permanence pour être heureux et à la fois énervée 🙂

    Kiffer: de l’arabe كيف, kyf (« haschisch »).
    (Argot) Aimer, apprécier franchement.
    Je kiffe manger mes frites avec de la mayonnaise !
    Tu kiffes la gymnastique rythmique, toi ?
    Je kiffe les exemples précédents ; les exemples précédents m’ont fait kiffer.
    (Argot) Aimer quelqu’un d’amour.
    Je te kiffe trop princesse. — (Biographie Posthume par Yann Porée, p. 245)
    (Argot) Fumer du haschisch.
    (Argot) S’amuser, prendre du bon temps.
    On a grave kiffé à cette soirée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s