Figures locales

Jeanne parlait ce matin chez elle d’une femme dont le sobriquet local et un peu cruel est « la nympho« … Point de nympho chez nous Ă  ce que je sache pour l’instant… Mais nous avons quand mĂȘme quelques figures locales :

Il y a en tous cas  3 (non 4 en comptant « le dĂ©cĂ©dĂ© ») personnes que je vois tous les jours et que je ne peux vraiment pas rater…

cabu

Cabu!

Le soulard :  un ivrogne en blouson noir, mal rasĂ©, la cinquantaine ou plus, les cheveux bouclĂ©s et gris, pas soignĂ© et pas beau du tout qui marche, en jean, dans la rue ou est accoudĂ© Ă  la table haute extĂ©rieur du bar devant lequel tout mon bled passe en voiture… Hier encore il y buvait une biĂšre en compagnie de 3 autres dĂ©sƓuvrĂ©s. Il ne parlait pas, il Ă©coutait, il prenait le soleil du matin. Il vient dans ce bar comme on va au bureau : il y est Ă  l’ouverture puis remonte Ă  pieds jusqu’Ă  chez lui pour le dĂ©jeuner et puis redescend pour le « cafĂ© » et ne remonte vers chez lui, un camp de gitans paraĂźt-il (mais lĂ  mes sources sont peut-ĂȘtre peu fiables) qu’Ă  la fermeture avant le diner.

voiture« TĂ©, je l’avais jamais vu en bleu celle-lĂ , elle a bien du coĂ»ter 10 000 euros! »

PĂ©drito:  Ensuite il y a PĂ©drito. La cinquantaine, trĂšs propret, les cheveux gris bien peignĂ©s et bien propres. On le voit marcher du matin au soir et s’arrĂȘter Ă  la sortie des Ă©coles. Ce n’est pas un exhibitionniste (il est rĂ©sident d’un centre spĂ©cialisĂ©. ) qui veut faire peur aux enfants : si il s’arrĂȘte devant les Ă©coles c’est Ă  cause des voitures. Il commente toutes les voitures qu’il voit. « Oh bĂ© celle lĂ  elle a bien du coĂ»tĂ© 20 000 euros! Oh pour sĂ»r! Ca doit ĂȘtre une occasion, elle a dĂ©jĂ  bien roulĂ©! » Sa spĂ©cialitĂ© c’est de parler tout seul. Il parle aussi dans un tĂ©lĂ©phone pour enfant et il parait qu’il passe dessus des commandes aux concessionnaires de voitures… L’Ă©tĂ© il est en bermuda bien repassĂ©, et l’hiver souvent il a un grand poncho kaki comme si il partait Ă  la pĂȘche. Beaucoup de gens lui disent bonjour. On est pas sĂ»r qu’il capte… Lui il parle Ă  tout le monde mais n’attend pas de rĂ©ponse et heureusement : « Le paysan, il voit un arabe : il le bute! Moi le premier! »… Hum…

chat-velo
Le vieux cycliste : Il y avait aussi un vieux cycliste, habillĂ© en coureur du tour de France qui sillonnait le village en permanence, mĂȘme jusqu’Ă  Carrouf, il avait la tĂȘte de Fernandel. Il y a 2 ou 3 ans il s’est fait Ă©craser par Ă©norme camion sur le rond point entre ici et la zone commerciale… RIP comme on dit. Ca a fait drĂŽle Ă  tout le monde, on avait tellement l’habitude le voir… Il avait une carrure impressionnante, comme un Pierrafeu! Une fois je l’ai croisĂ© dans un magasin , en tenue de ville, j’Ă©tais interloquĂ©e, je n’aurais pas imaginĂ© qu’il sortait autrement qu’en cycliste!

La top modĂšle pas fraiche : On a pas de de nympho mais une dame qui roule en voiture cherissime dĂ©capotable qui est grande et maigre comme une anorexique et a des seins comme ceux de Pamela Anderson, des talons de 15 cm, des lĂšvres refaites façon « poisson » etc…

Nicollette+SheridanC’est un peu Nicolette (Desperate House W…) au pays du maĂŻs et sans les paparazzi…

Un vrai ovni dans le village!!! OĂč la plupart des femmes ressemblent soit Ă  des bonnes sƓurs, soit Ă  des randonneuses, soit  Ă … (lĂ  vous mettez le nom d’une sorte de fille/femme/vieille que vous personnellement vous trouvez trĂšs mal attifĂ©e)…mais ne soyons pas mĂ©chantes. Mon OVNI lĂ , si je devais lui donner un surnom je l’appellerais « la russe ». Elle est  trĂšs grande, hier ses fesses osseuses  Ă©taient moulĂ©es dans un pantalon en cuir noir, et ses seins comme des melons dorĂ©s essayaient de s’Ă©chapper de son top. Elle a 5 enfants quand mĂȘme, c’est pas une nana qui ne pense qu’Ă  son petit corps! Ses enfants sont trĂšs beaux… L’annĂ©e derniĂšre elle est  arrivĂ©e en retard Ă  la fĂȘte de l’Ă©cole  avec sa petite smala (et son mari que je serais incapable de reconnaĂźtre le pauvre est invisible Ă  cĂŽtĂ© d’elle!), je crois que les 3/4 de l’assistance ont carrĂ©ment ratĂ© 10 minutes de spectacle tellement tout le monde avait les yeux rivĂ©s sur cette Ă©trange apparition. Je pense qu’elle doit se demander tous les jours pourquoi son jules a Ă©tĂ© mutĂ© dans un trou aussi infĂąme!!! lol Il y a beaucoup d’habituĂ©s de l’expat’ ici, qui doivent quand mĂȘme faire quelques annĂ©es au siĂšge de temps en temps… Entre la Californie, la Malaisie, l’Afrique etc…

Bon, sur ces bonnes paroles, je vous souhaite un bon printemps. Plein de poutous, portez vous bien et adishatz!