Son accent français le trahit

Depuis 1984 Daho a rythmĂ© ma vie… Il m’a toujours accompagnĂ©. En K7, 33 tours, 45 tours, CDs… Il Ă©tait lĂ  la nuit de mes 20 ans pour cette drĂŽle de fĂȘte oĂč un copain me jetait des cacahouĂštes Ă  5h du matin. J’avais un bonnet pĂ©ruvien sur la tĂȘte et espĂšce de poncho Ă  capuche en laine viĂšrge que Kader m’avait ramenĂ© du Maroc… Daho Ă©tait lĂ  dans mon petit appart place St Projet, il m’emmenait Ă  Rome… Je l’ai emmenĂ© avec moi Ă  Madrid, l’ai fait Ă©couter Ă  mes amis, ai traduit ses chansons pour eux… Daho Ă©tait lĂ  dans la deuche entre LR et Bx… Il est parti Ă  Dublin, il m’a accueilli Ă  Paris Ă  mon retour comme un boomerang… Quand j’ai rencontrĂ© El Marido, heureusement il partageait cet « amour » lĂ … Éden…

Ce matin je l’ai Ă©coutĂ© en interview Ă  la radio… Ah que je l’aime ce type… Il est comme un chat… Gracieux, Ă©lĂ©gant, nonchalant, classe… Et toujours Rome….

Adihatz les amis, que cette nuit vous soit douce et plus…

Piazza Novona
J’Ă©tais lĂ  trĂšs tĂŽt ce matin
Je te cherchais
A vive allure, le passé nous rattrape
Je me demande si j’ai eu raison
Et me voici Ă  Rome,
Devant chez toi

L’escalier monte Ă  sa chambre, et dans
Ce froid de gueux
L’enfant du roi fou

En bras de chemise lĂšgĂšre, dans,
Son Ăąme, tous nos mystĂšres,
De Berlin, de Moscou

Des photos d’un ado sombre accrochĂ©es
Au mur lĂ , devant lui,
Il se voit, est-ce lui? Est-ce lui?

Je t’ai attendu dans ce rade triste,
Il était trop tÎt pour ma défaite.

L’escalier monte Ă  sa chambre,
Et dans le froid de décembre,
Son accent français le trahit

En bras de chemise légÚre,
Dans ses yeux, tous nos mystĂšres,
De Marseille Ă  Paris

Des photos d’un ado sombre,
Acrrochées au mur, devant lui,
Est-ce moi? Est-ce lui?

Comme le hĂ©ros d’un livre,
Qui ne souffrirait plus du froid,
L’homme qui marche devant moi,
Est-ce moi?

Comme le hĂ©ro d’un livre,
Qui n’s’ouvrirait plus qu’une fois,
L’homme qui marche devant moi,
Est-ce toi?

4 commentaires sur « Son accent français le trahit »

  1. Bien longtemps que je ne me suis pas promenĂ©e lĂ  dans le BĂ©arn qui sent le printemps et le cafĂ©, avec le chat qui va surement jouer avec les carrĂ©s au crochet en compagnie de cette peinture magnifique d’un homme que l’on sait nu…
    Pour en revenir au billet du jour (Daho, que j’aime aussi beaucoup), c’est bon cette sensation d’avoir quelqu’un qui nous accompagne plusieurs annĂ©es durant. Beaucoup de chanteurs sont mes « amis » aussi
    Besos Ă  toi

  2. tout comme toi!! je fait un copier/coller et le met sur mon blog!! je l’adore! et j’aime sa discrĂ©tion! il passe aux nuits de fourviĂšre, le temps que je me rĂ©veille et c’Ă©tait complet arghhh

  3. @Nadya : lol je commence Ă  ĂȘtre blasĂ© devant sa nuditĂ© Ă  lui! Peut-ĂȘtre pour ça que je me suis intĂ©ressĂ©e Ă  son visage lors de la derniĂšre sĂ©ance!
    Plus rigolo : y’a un des dessinateur qui est arrivĂ©, a installĂ© ses affaires et quand il a vu que c’Ă©tait pas une nana, il a remballĂ© et est reparti!

    @SĂ©ia : et ce soir sur France 5 Ă  20h15 parait-il…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s